Rêves de cracks chez...Jacques Cyprès !

21/07/2020 - Focus Elevage
Un des musts de l'AQPS, l'élevage de Jacques Cyprès est une source intarissable de gagnants, emmenés cette année par Ebonite et D'Jango. Issu d'une longue tradition familiale, l'élevage situé dans la Nièvre à Montigny Sur Canne vous ouvre ses portes, à la rencontre des futurs champions d'Auteuil...

Il y a pire endroit où grandir !

 

Grand nom de l'AQPS, Jacques Cyprès est à ce jour le repreneur d'un héritage familial conséquent, qu'il a su faire perdurer au haut niveau. Ainsi, l'éleveur de Montigny Sur Canne, associé à son fils Nicolas, mais qui fait tout en famille également avec sa femme Andrée et sa fille Fanny, voit ses pensionnaires scorer régulièrement sur les grands champs de courses de l'obstacle français. Les fers de lance cette année s'appellent Ebonite, double gagnante de groupe à Auteuil et parmi les futures favorites du Grand Steeple de Paris, et D'Jango, vainqueur du prix du Président de la République. On retiendra ces dernières semaines les noms d'Histoire de France (prix Géographie), Arry, Gage de Réussite, Herbiers et Geskille. Jacques et Andrée Cyprès ont aussi considérablement augmenter leur effectif à l'entraînement, chez divers entraineurs, jeunes ou confirmés. Même si la plupart sont élevés maison, il y a aussi un cheval comme Enjeu d'Arthel, gagnant de listed et placé de Groupe à Auteuil, qui a été acheté dans sa jeunesse au comte Guillaume de Brondeau. 

 

En vacances chez son éleveur, la championne Ebonite est depuis repartie à l'entraînement chez Emmanuel Clayeux 

 

Actuellement 4e au classement des éleveurs d'obstacle, Jacques Cyprès fait confiance en priorité aux étalons stationnés au Haras de Cercy, étant l'un des grands piliers de la coopérative. Cependant, il n'hésite pas à traverser ses frontières, tout d'abord régionales, puisqu'il a envoyé des juments à Goliath du Berlais, Khalkevi, ou encore Voiladenuo. 2 juments de premier plan ont également traversé la Manche, avec la championne de cross Vinga qui est pleine de Harzand, gagnant de Derby d'Epsom stationné au haras irlandais du prince Aga Khan. Cercyssoise a fait elle aussi le voyage pour rencontrer le débutant de grande classe Crystal Ocean. Les 2 sont des fils de Sea The Stars. Cette année, nous avons pu compter sur Fanny Cyprès pour prendre en photos tous les foals durant son confinement nivernais, mais nous sommes quand même venus faire un tour, notamment à la rencontre des 2 ans, qui grandissent avec des vaches charolaises pour la régénération des prairies ! 

 

Commençons avec Karukerra, la soeur d'Ebonite par Karaktar. C'est également une frangine de Gironde, gagnante à Auteuil. Leur mère Tamise est pleine de Khalkevi pour reproduire le croisement d'Ebonite.

 

Nous continuons notre revue des troupes avec un mâle de Free Port Lux issu de la bonne Toscane, gagnante du prix du Bourbonnais (Gr.2 AQPS). Déjà mère d'un gagnant, elle est aussi de la souche de Rolling Ball, Useful et Rubi Ball. 

 

Place à une fille de Dariyan et Pescara, qui vient de voir son premier produit Piste d'Etoiles ouvrir son palmarès ce week-end à La Gacilly. Pescara est très bien née, puisqu'elle est une soeur du champion Protectionnist, vainqueur d'une édition de la Melbourne Cup. C'est la descendance de Pawneese.

 

Voici une superbe femelle de Jeu St Eloi et Nouvelle Vague. C'est donc la soeur de plusieurs vainqueurs dont Une Vague (prix Christian de Tredern listed) et Boccage (Grand Steeple de Lyon listed) et une nièce du crack d'Auteuil El Paso III. 

 

Ce puissant mâle de Karaktar est un fils de la bonne Nashkille (8 vict. en plat et en obstacle), et le frère des bon(ne)s Brishkille, Geskille et Cashkille. Sa mère est une soeur du cheval de groupe Vaniteux, et la tante de Vieux Morvan et Flying Startandco.

 

Fille de Cokoriko et Aguicheuse, cette superbe pouliche est la soeur de la prometteuse Histoire de France, gagnante à la parade du prix Géographie il y a quelques semaines. Aguicheuse, gagnante en plat et en obstacles à bon niveau, est la soeur de Une Vague et Boccage, et une nièce de El Paso III.

 

Place aux 2 ans avec Inga Kam, la fille de la championne Vinga, auteure du doublé Anjou Loire Challenge / Grand Cross de Craon sous la casaque maison. C'est une fille de Kamsin.

 

Iroko est le premier produit par Cokoriko de la bonne Boscraie, une fille de Martaline 2e de Gr.3 AQPS en plat et gagnante du prix René Couétil à Auteuil.

 

Impressionnant en mouvement, le puissant Isarak est un fils de Karaktar et de Maybewave, 2e d'un prix Finot à Auteuil. Elle a déjà produit 2 gagnants dont Godewaersvelde, vainqueur en haie et en steeple et 4e de listed.

 

VOIR TOUS LES PRODUITS DE L'ELEVAGE 


On en parle dans l'article

Voir aussi...