Rêves de cracks à...l'élevage Madamet !

24/11/2020 - Focus Elevage
Eleveurs de Geluroni, Martalette, Cutting Edge ou encore récemment du bon Prince du Roume, Cécile et Nicolas Madamet vous présentent leur cru 2020, sous un beau soleil d'automne en Mayenne. On y retrouve notamment des produits des jeunes Night Wish et Bathyrhon, mais aussi des confirmés Doctor Dino et Manduro. 

Cécile Madamet avec l'un de ses foals de l'année à l'élevage des Vallons 

 

L'élevage des Vallons en Mayenne est tenu par l'ex-entraîneur Nicolas Madamet et sa femme Cécile. Les parents du jeune et prometteur jockey Augustin Madamet, sorti de l'école des courses de poney, ont monté un élevage essentiellement tourné vers l'obstacle, accueillant leurs poulinières mais aussi celles de leur ami écossais Ian Kellitt. C'est cette association qui a brillé cette année avec le bon Prince du Roume, un fils de Sinndar gagnant de gros quinté en haies à Clairefontaine puis 3e de listed à Auteuil. En novembre, l'élevage compte déjà 2 vainqueurs : Cybalko et Cutting King. 

 

Prince du Roume, un digne représentant de l'élevage Madamet en cette année 2020 (APRH)

 

L'élevage Madamet a aussi enregistré de grands succès avec Geluroni, un fils d'Antarctique qui a fait sa carrière parmi l'élite des steeple-chasers d'Auteuil, remportant notamment les prix Edmond Barrachin (Gr.3) et la Périchole (Gr.3) sous la casaque Cotton chez Guillaume Macaire. Les femelles ont également performé à Auteuil avant de revenir poulinières à l'élevage des Vallons, à l'image de Cutting Edge (prix d'Iena listed), ou encore Martalette, gagnante du prix André Michel (Gr.3) chez Yannick Fouin. Aujourd'hui, ce sont 15 poulinières, notamment issues de ces belles familles, qui peuplent les prés de La Behardière, à côté d'un barn tout récent, digne des plus grandes maisons ! 

 

 Couleurs d'automne à l'élevage des Vallons !

 

Nicolas et Cécile Madamet se situent à un point stratégique, qui leur permet d'envoyer les juments à la saillie aussi bien dans l'Ouest qu'en Normandie. Nous retrouvons ainsi beaucoup de produits des jeunes Bathyrhon et Night Wish, mais aussi de Very Nice Name et Doctor Dino. Il est intéressant de retrouver de grandes familles de plat dans la jumenterie, à l'image de Mariner's Light, soeur du champion Lord Glitters (Queen Anne Stakes Gr.1), mais aussi Wishyouwerehere, une fille du très en vue Adlerflug, nièce du  nouvel étalon de Rosières Aux Salines Wai Key Star. Découvrons sans plus attendre la relève de Martalette, Geluroni et tous les autres, sous les lumières enchanteresses de l'automne !

 

Femelle de Night Wish et de la gagnante du prix d'Iéna (listed) Cutting Edge. C'est la soeur de Cutting King, encore gagnant en novembre, et une nièce de Martalette (prix André Michel gr.3)

 

Voici l'un des derniers foals par Manduro, fils de Conakry. C'est un frère de Prince du Roume, gagnant de gros quinté et 3e de listed à Auteuil cette année.

 

Femelle de Bathyrhon et Last Parcelle. Sa mère est une soeur de Geluroni (2 vict. de Gr.3 à Auteuil) et de Parcelle de Sou, elle même à l'origine de Grace Lady (prix de Malleret Gr.2). C'est la famille de Hotmale Has, Horabora Has et Alhadab

 

Mâle de Night Wish et Bouée en Mer, une AQPS gagnante en plat qui a déjà produit la gagnante Garde La Barre. C'est la famille du bon steeple-chaser Harmonie Tresor

 

Voici le deuxième produit de la gagnante de Gr.3 Martalette (prix André Michel), par l'étalon star Doctor Dino. Sa soeur yearling par Kapgarde vient d'être vendue 22 000 € à ARQANA 

 

VOIR TOUS LES PRODUITS NES A L'ELEVAGE EN 2020


On en parle dans l'article

Voir aussi...