Plan de monte 2021 : Daniel Turquetil mise sur Racinger

02/03/2021 - Focus Elevage
Passionné depuis sa plus tendre enfance, Daniel Turquetil avait délaissé, pendant quelque temps, l’élevage. Reprenant l’activité en 2019, le deuxième produit de l’élevage est attendu dans les semaines à venir. Mais la génération 2022 est déjà dans la tête de Daniel… 

 Toujours disponible à l'achat, Komgall, un AQPS issu d'un croisement à l'envers

 

L’année 2020 aura marqué le renouveau de l’Elevage de Daniel Turquetil en voyant naître un produit de Voiladenuo, conçu avec une mère pur-sang, devenant donc un AQPS « à l’envers ». Ce croisement a déjà porté ses fruits par le passé. On se rappelle de Moskitos d’Isigny, double lauréat du Romati, Listed, gagnant aussi les Listed-races Prix Journaliste et Prix de la Gascogne, sous l’entraînement du manchois Patrice Quinton, ou encore, Jo Banbou, placé du Montgomery, Gr. 3. Autre performer entraîné dans la Manche, chez Philippe Chemin, Luckyful du Repas (Grand Cross de Vichy et de Compiègne) fait partie des bons éléments qu’un tel croisement peut se targuer d’avoir donné. Baptisé Komgall, signifiant « Brave Guerrier » dans la langue d’Alan Stivell, au pays du Chouchenn et du Kouign Amann, ce poulain, toujours disponible à la vente, vous attend. Malheureusement, sa mère Cat Princess, se blessant cet hiver, n’a pu être sauvé.
 
 

Vonny d'Hérodière, à présent, seule poulinière de l'élevage
 
 
Vonny d’Hérodière, que Daniel avait achetée à la famille Poirier pour ne pas laisser Cat Princess seule attend un produit de Castle de Berlais. Pour cette nouvelle saison, Vonny d’Hérodière bénéficiera de la saillie que Daniel a gagnée lors du traditionnel tirage au sort de fin d’année, organisé par l’association des AQPS, à savoir, Racinger. Nous ne présentons plus ce dernier, père de Farouk d’Alène, potentiel partant durant le festival de Cheltenham, si l’autorisation de courir est redonnée à Gordon Elliott, sous le coup d’une mise à pied suite à l’affaire de sa photo dévoilée sur les réseaux sociaux, ce week-end. Racinger est également le père du vénérable Celtior, le bon vieux serviteur de Laurent Viel, encore 3e du 1er quinté de l’année, à Auteuil, disputé ce lundi, ou bien encore, de Rappeur des Mottes, ayant trouvé son sport de prédilection auprès de Philippe Chemin et Christophe Herpin, sur les cross (Grand Cross de Ploërmel). Vonny d’Hérodière reviendra, pour la saillie, quasiment sur ses terres, elle qui est née dans le Maine-et-Loire, à quelques encablures du Haras du Grand Chesnaie, lieu de station de Racinger, après 3 saisons passés au Haras de Vains.
 
 
Si Komgall vous intéresse, n’hésitez pas à contacter Daniel Turquetil, dont les coordonnées sont disponibles en suivant ce lien.
 

Et comme on dit, Kenavo ! Ar wec’h all ! (Au revoir ! A la prochaine !)


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Actualités

Farouk d'Alène, la belle souche Couteaudier offre un 1er groupe à Racinger

Récemment arrivé au Haras du Grand Chesnaie pour la saison 2021, l'étalon Racinger s'offre un 1er groupe en obstacle grâce à Farouk d'Alène en Irlande. Ce cheval acheté très cher suite à une victoire de Point to Point et entraîné par Gordon Elliott a grandi dans la Nièvre chez Louis et Florence Couteaudier, et provient de la souche familiale magique de Quennevières, jument de base de leur élevage.