Bertrand Compignie fête son 1er Gr.1 avec Greaneteen

25/04/2021 - Focus Elevage
Eleveur depuis plus de 50 ans, installé tout près de Boulogne Sur Mer, Bertrand Compignie avait déjà connu les joies du très haut niveau avec Maille Pistol. Il n'avait pourtant jamais élevé un "Gr.1 Winner", mais cela a changé avec Greaneteen, un fils de Great Pretender qui a vaincu Altior dans un Gr.1 à Sandown hier. Cela tombe bien, puisque Bertrand n'élève plus qu'avec sa famille !

Greaneteen s'envole vers un 1er Gr.1 au dessus des fences de Sandown (©twitter)

 

Au début des années 2000, Bertrand Compignie avait déjà goûté au très haut niveau, avec un élève nommé Maille Pistol. Fils de Pistolet Bleu alors entraîné par Jean-Claude Rouget, il avait remporté à 3 ans les prix Greffulhe et Hocquart, en battant Sagacity, avant d'échouer dans le Jockey Club. Maille Pistol avait ensuite gagné à Auteuil à 4 ans. Voilà qui le rapprochait plus des racines d'élevage de Bertrand Compignie, qui "produit des sauteurs" depuis les années 70 à Saint Etienne Au Mont, dans le Pas de Calais, à 2 pas de Boulogne Sur Mer. Et s'il connaît le haut niveau, Bertrand Compignie rêvait encore d'accrocher un Gr.1 à son palmarès. Voilà qui est chose faite, puisque Greaneteen a remporté hier le Celebration Chase à Sandown, sous la selle de la jeune Bryony Frost, en se payant le luxe de battre Altior. Voilà la concrétisation d'une histoire d'un demi-siècle pour Bertrand. 

 

Bertrand Compignie, un éleveur aux anges 

 

Dans les années 70, alors âgé de 17 ans, Bertrand achète sa première poulinière, nommée Taxe. D'emblée, elle lui donne Wild Phil, co-élevé avec Philippe Legault. Ce cheval avait remporté le prix Alain et Gilles de Goulaine à Auteuil. De fil en aiguille, la souche est restée à l'élevage de la Prairie, donnant la bonne Manson Teene, une fille du grand Mansonnien qui fut placée du prix Wild Monarch, et auteure d'une belle carrière sur la Butte Mortemart, sous la casaque maison, chez Marcel Rolland. Le choix de garder Manson Teene s'est avéré payant, puisqu'elle a donné au Haras plusieurs black-types. D'abord le placé de listed Poly Teen, puis la gagnante à ce niveau Turteene, dans le prix d'Arles... Le meilleur était à venir en la croisant avec Great Pretender au Haras de la Hêtraie, ce qui allait donner notre ami Greaneteen. 

 

 

Acheté 55 000 € yearling par Paul Basquin alors qu'il était présenté par le Haras du Buff, Greaneteen a été exporté en Angleterre suite à une 3e place inaugurale sous la férule de Guillaume Macaire. Il était alors battu par le bon Beau Gosse. Intéressé, Joffret Huet l'a acheté pour Chris Giles, un propriétaire de Paul Nicholls. Gagnant 2 fois en haies, Greaneteen s'est révélé en steeple avec l'âge, en remportant ses 3 premières sorties dans la discipline en 2020. C'est en novembre dernier, pour son retour à la compétition, qu'il a démontré tout son potentiel. De "même pas black-type", il est devenu gagnant de Gr.1, puis 2e de Gr.1 dans le Tingle Creek Chase, déjà à Sandown, battu seulement par Politologue. 4e du Champion Chase de Cheltenham, il a gagné hier de la tête et des épaules, sur une piste qu'il affectionne, et atteint enfin son meilleur niveau à 7 ans, pour sa 14e sortie seulement ! Un bel avenir en perspective....

Malheureusement morte en 2018, Manson Teene a donc produit un champion pour Bertrand Compignie, qui peut se consoler car ses 3 poulinières actuelles sont toutes de la famille ! Il a d'abord une soeur de Manson Teene, Ever Teene, déjà confirmée via sa production, mais aussi Sainte Borgue, une Saint des Saints qui est une cousine. Enfin, la bonne Turteene est toujours dans ses prairies, et a donné naissance l'an dernier à une femelle de Doctor Dino. Après 50 ans d'élevage, Bertrand Compignie peut regarder en arrière et se féliciter d'avoir choisi Taxe à l'époque, car gagner un Gr.1 est un travail de longue haleine. Un travail bien fait en l'occurence !

 

La fille de Doctor Dino et Turteene nommée Docteene, née en 2020 à l'élevage de la Prairie 

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Dabirsim et Great Pretender au tirage au sort des saillies du Point to Point 2019

Deux des meilleurs étalons de France, Dabirsim (15.000 €) en plat et Great Pretender (8.000 €) en obstacle, font partie des déjà 41 étalons de galop dont les saillies offertes seront mises en jeu lors du tirage au sort du Point To Point de Château-Gontier. On trouve également dans cette liste des sujets de la trempe de Coastal Path, Martinborough, Clovis et Castle du Berlais, Shamalgan, Night Wish, Manatee, etc...Le total des saillies atteint déjà 112.600 € ! Et cette liste peut encore s'enrichir.