Haras de Beaufay : le joyau normand de Jiri Travnicek vous ouvre ses portes

03/09/2021 - Focus Elevage
Célèbre propriétaire-éleveur en République Tchèque, l'industriel Jiri Travnicek a la passion des chevaux chevillée au corps, et en a fait sa vie ! En 2016, il a acquis le Haras de Beaufay au Sap André dans l'Orne, et l'a transformé en un véritable joyau de l'élevage. S'étendant désormais sur 100 hectares, l'établissement vous ouvre ses portes pour vous présenter son cru 2021, qui profite des bons soins d'Emmanuel Talvard et son équipe. 

Tous en ordre de marche au Haras de Beaufay ! 

 

Un industriel du géotextile Tchèque qui achète un haras en Normandie, ce n'est à priori pas une évidence. Mais en tant que grand passionné de chevaux et de courses, Jiri Travnicek ne recule devant aucun investissement pour vivre son rêve à fond. Célèbre propriétaire-éleveur dans son pays natal, cet homme tout à fait singulier a acquis en 2016 le Haras de Beaufay au Sap André. Quelques années plus tard, l'établissement s'étend sur 100 hectares, et accueille la jumenterie personnelle de Jiri Travnicek, mais aussi celle d'une clientèle extérieure, qui a su être séduite par le professionalisme de l'équipe en place, et surtout par la qualité de l'endroit ! 

 

Redécouvrir le Haras de Beaufay en vidéo 

 

Marcheur, rond de longe couvert, de multiples paddocks, et des boxes d'une propreté confondante, bref, tout a été construit et est tenu dans le but de rechercher l'excellence ! C'est un véritable joyau qu'a imaginé Jiri Travnicek, et ce rêve est devenu une réalité bien concrète. Au début de la saison 2020, la gestion quotidienne du Haras a été confiée à Emmanuel Talvard. Dôté d'une large expérience en France et à l'étranger, Emmanuel est né dans les chevaux, puisqu'il est le fils de Pierre Talvard, grand éleveur au Haras du Cadran, avec qui il a travaillé à l'époque de The Grey Gatsby entre autres. 

 

Emmanuel Talvard avec Pikardie, une jument élevée par Jiri Travnicek qui a fait partie des meilleures pouliches de 3 ans de sa promotion en République Tchèque. 

 

Aujourd'hui, c'est une trentaine de juments qui sont stationnées à l'année au Haras de Beaufay, majoritairement pour le plat. Des investissements ont été faits, et continueront d'être fait pour améliorer la qualité de cette jumenterie, dans le but de présenter de plus en plus aux ventes de yearlings. Les étalons choisis sont déjà montés en gamme, puisque les juments du Haras sont pleines de Hello Youmzain, Sottsass, Churchill, Almanzor ou encore Australia, bref, une vague de jeunes reproducteurs à succès ou en devenir, qui sont très plébiscités sur la scène européenne. Jiri Travnicek a une seule jument à caractère purement obstacle, Kamelie, une Martaline qui avait gagné sur le steeple d'Auteuil sous sa casaque et remporté à la fin de sa carrière le Grand Steeple de Merano ! Elle est actuellement pleine de Kapgarde. N'oublions pas que Jiri Travnicek avait eu un triple vainqueur de Velka Pardubice, le fameux Orphée des Blins

 

L'impressionnant barn du Haras de Beaufay, face au marcheur et au rond de longe couvert

 

Beaufay est donc en plein développement, et Jiri Travnicek fourmille encore d'idées pour réaliser son rêve, c'est à dire faire de son haras : " un haut lieu de l'élevage de pur-sang en France ". Si ses chevaux sont encore entraînés en République Tchèque sur son centre d'entraînement privé (DS Pegas), Jiri Travnicek projète d'en avoir un en France à terme, ce qui a déjà été le cas avec Hermiona, qui a obtenu une victoire et des places dans de bonnes courses chez Fabrice Chappet, avant de revenir comme poulinière au Haras. Vous l'aurez compris, le Haras de Beaufay regarde toujours vers l'avenir, et cet avenir est notamment dans les prés, et on vous fait faire le tour avec Emmanuel Talvard à la baguette ! 

 

Démarrons avec cette superbe pouliche par Australia et Holly Polly. Placée de listed en Allemagne et cousine de The Juliet Rose, Holly Polly est à l'origine du bon Qaiser, gagnant de 3 courses cette année et récent 2e du prix Michel Houyvet (listed). 

 

Un joli mâle désormais, issu de la rencontre entre Cloth Of Stars et French Quebec. Cette dernière est une gagnante des Guinées Tchèque et une placée de Gr.3 en Italie.

 

Voici le produit né en 2021 de Pikardie, vue en photographie plus haut. C'est un fils de Ectot, qui réalise une superbe saison avec ses premiers 2 ans.

 

Voilà encore une femelle, par Holy Roman Emperor et Navika. Déjà mère d'un gagnant, Navika est une soeur de la gagnante de listed Turning For Home, et une cousine de Jewel In The Sand (Cherry Hinton Stakes).

 

Et on termine avec un mâle de Zoffany, premier produit de Hermiona, gagnante à 2 ans en débutant. Cousine de Confidentiel Lady (prix de Diane Gr.1), Hermiona descend de la famille du crack américain au 22 victoires Affirmed, célèbre pour avoir remporté la Triple Couronne. Il s'est vu imiter bien des années après par American Pharoah et Justify.

 

DECOUVRIR TOUS LES FOALS NES EN 2021 AU HARAS DE BEAUFAY 


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Plan de monte 2021 : le Haras de Beaufay, entre l'Irlande et la France

Acheté en 2016 par Jiri Travnicek et "mis en route" 2 ans plus tard, une fois les travaux terminés, le Haras de Beaufay, sur la commune ornaise du Sap-André, tend à devenir un haut lieu de l’élevage français. Dirigé par Emmanuel Talvard, le haras vient de s’agrandir, tant en terres qu’en effectif. Une belle occasion de faire le tour du propriétaire, et découvrir les ambitions pour les années à venir, en jetant un œil sur le plan de monte…