A 24 ans, Thenymon devient souffleur chez les Contignon !

21/07/2020 - Grand Destin
Lors de la tournée en Lorraine à l'occasion du Grand Cross de Vittel, nous sommes tombés nez à nez avec une ancienne gloire chez Nelly er Michel Contignon. Vainqueur de la 26e course de son incroyable carrière à l'âge canonique de 14 ans, le vénérable Thenymon a entamé une nouvelle vie...de souffleur alors qu'il a aujourd'hui 23 ans. Encore chaud comme une braise, il n'est heureusement pas au courant qu'il n'a plus d'âge, mais plus de couilles non plus. Témoignage !


 

Il a l'air gentil comme ça, mais en fait non. En arrière-saison, c'est un bon gros pépère de 24 ans, jaune et blanc avec un gros ventre. Mais au printemps, Thenymon retrouve ses plus beaux atours : l'antique fils de Monjal (inconnu au bataillon) avec une mère par Rainy Lake (soldat inconnu) se transforme en bête de sexe alors qu'il n'a plus de couille depuis l'âge de sa castration, il y a plus de 20 ans ! Revenu à la retraite après une carrière de course extraordinaire, il devient souffleur pour les juments des éleveurs Michel et Nelly Contignon. Toujours souple, il n'en rate pas une, adaptant sa longue expérience du chatouillage depuis la prude maiden jusqu'à la vieille chaudasse.

 


Nelly et Michel Contignon avec Thenymon.

 

Entrainé tout d'abord par Magdalena Plaine puis par Philippe Lefevre, Thenymon fut précoce et tenace en même temps, gagnant 26 courses dès l'âge de 3 ans et jusqu'à l'âge canonique de 14 ans ! Il a brisé la glace durant l'été de ses 3 ans à Vittel, son hippodrome fêtiche où il remportera, 11 saisons de courses plus tard, son 26e et ultime succès à l'âge de 14 ans dans un cross en début juillet 2011. Multiple lauréat des Grand Steeple-Chase de Nancy et Vittel, la plupart du temps associé à Emmanuel Cardon, Thenymon sera aussi à l'aise en fin de carrière en cross, terminant notamment 2e de Pacha du Lac dans le Grand Cross de Vittel à 14 ans lors de son avant-dernière sortie. Il a quitté la scène avec presque 400.000 euros de gains, sans quasiment jamais quitter sa chère Lorraine.

 


Thenymon avec Christophe Pieux.

 

 

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Dans les prés de : Michel Contignon

Il est l'éleveur de Valseur Lido, double lauréat de Gr.1 en Irlande et 2ème du Ryanair Chase (Gr.1) cette année à Cheltenham pendant son Festival, Michel Contignon est installé à Blainville sur l'Eau entre Nancy et Lunéville en Meurthe-et-Moselle. Avec sa femme Nelly, il a aussi élevé le crack Rhialco, le miraculé qui est revenu en compétition après avoir eu le chanfrein brisé. Dimanche 22 mai dernier, jour de Grand Steeple, il a survolé le Prix Maréchal Foch, la meilleure course pour gentleman et cavalière du printemps à Auteuil. Dans son entourage, on évoque la possibilité d'une retraite... Affaire à suivre. En attendant, voici les photos des prochaines stars de l'élevage de Michel Contignon, ses foals 2016.

Plan de monte : Michel Contignon fait confiance à It's Gino

Cinq poulinages ont pour l'heure été réalisés par Michel Contignon en 2016. L'homme de Rhialco et de Valseur Lido a eu la joie de voir naître quatre mâles et une pouliche. Le futur se construit dès à présent avec les prochaines saillies. Notre Lorrain a tout simplement choisi de faire saillir 7 de ses 13 poulinières au même étalon : à It's Gino, la nouvelle recrue du Haras de Rosières aux Salines, un haras voisin à seulement 10 kilomètres des terres de Michel Contignon. Parmi les poulinières choisies figurent Fhilida, la mère de Rhialco.