Moises Has débute étalon au Haras du Hoguenet

05/12/2020 - Mercato des étalons
Dernier vainqueur du prix Renaud du Vivier, le beau gris Moises Has débutera la monte en 2021 au Haras du Hoguenet. Anthony Baudouin accueille ce fils de Martaline, qui sera le premier étalon de Carlos de Souza. Il présente un profil atypique avec des courants de sang américains, et un pedigree qui remonte au crack de plat Falbrav !

Moises Has s'installe au Haras du Hoguenet pour la saison 2021 (APRH)

 

Quant il a acheté ce qui est devenu Hamel Stud il y a plus de 10 ans, pour y fonder son élevage, Carlos de Souza avait de grandes ambitions avec les chevaux. Quelques années plus tard, c'est un pari réussi, puisque les "Has" font régulièrement la une, et qu'un nouvel objectif est atteint : rentrer un de ses élèves étalon. En effet, suite à sa victoire dans le Renaud du Vivier, nous attendions avec impatience la révélation du lieu de monte de Moises Has. C'est finalement au Haras du Hoguenet d'Anthony Baudouin, aux côtés de Montmartre, Manatee ou encore Doha Dream et Penny's Picnic, que le grand gris démarrera une seconde carrière très attendue après ses coups d'éclats en piste. Le Haras du Hoguenet n'est pas très loin de Hamel Stud, 1 petite heure de route qui permettra à Carlos de Souza de le soutenir facilement. 

 

 

Evidemment, façonner un étalon est une chose, mais il faut aller au bout de ses idées ! Dès son plus jeune âge, Moises Has devait avoir le type physique, allié au pedigree, pour espérer conserver ses attributs. En grandissant, il est devenu un magnifique cheval gris presque déjà blanc, qui au delà d'être beau, a réussi à être bon ! Entraîné par François Nicolle sous la casaque Hamel Stud, Moises Has a été façonné pour Auteuil, et n'a jamais couru ailleurs. Il n'a affronté que des bons lots, même pour ses débuts, 4e du prix Pride Of Kildare derrière Onestepforward ou encore Général en Chef. Les deux sorties suivantes de Moises Has sur la Butte Mortemart à 3 ans se solderont par autant de victoires, dans les prix Robert de Lipowski (devant Yeiayel et Gamin d'Oudairies) et Chalet (devant Grace Feline, Grakownia, et Gratos de L'isle)

Mis bien au chaud durant son hiver de 3 à 4 ans, Moises Has a ensuite attaqué les groupes en haies. Fait remarquable, il n'est jamais sorti des 3 premiers à ce niveau de compétition, alignant 2 podiums à l'été, avant de faire l'impasse sur le Alain du Breil à Compiègne. Revenu encore plus fort à l'automne, Moises Has a trouvé son partenaire idéal avec Steven Colas. Il a conclu en apothéose sa carrière dans le prix Renaud du Vivier (Gr.1), qu'il a remporté à la lutte contre James du Berlais, dévoilant un mental de guerrier assez exceptionnel pour un entier, dans un terrain très pénible. C'était tout simplement le vrai cheval d'Auteuil ! Avec des champions au palmarès, le prix Renaud du Vivier a déjà révélé un étalon comme Nickname, qui a connu un succès énorme au haras malgré sa mort prématurée. 

 

Moises Has, un vrai cheval de lourd à Auteuil (APRH)

 

La mère de Moises Has, Monika a été achetée il y a maintenant 10 ans par Hamel Stud, pour 30 000 €, pleine de Califet. Cette Monika comptait 7 victoires en obstacle, dont le prix Gaston Branère (listed), et s'était également placée du prix Sytaj. Outre Moises Has, elle a donné les vainqueurs de listed Momita Has et Mocalacato Has, qui ont tous deux brillé à Auteuil. C'est également le cas de la cousine, Direction Sud, gagnante d'un prix Finot. Fils de Martaline, Moises Has fait partie de cette nouvelle vague de jeunes sauteurs issus des top étalons français d'obstacle, qui sont eux en fin de carrière, que l'on conserve entier pour perpétuer la lignée. Ainsi, Martaline a vu beaucoup de ses fils rentrer au Haras dernièrement, et ils ont tous été reçus avec de l'enthousiasme. Le premier, Kitkou, a déjà fait des gagnants, et les autres ont beaucoup sailli. 

Au delà de sa qualité de sauteur, Moises Has a un croisement un peu atypique, puisque sa mère est par Dernier Empereur, lui même fils de Trempolino, 2e du Jockey Club et gagnant des Champion Stakes. La lignée maternelle remonte elle jusqu'à Falbrav, un fameux champion de plat gagnant de Gr.1 dans 5 pays différents, et cheval mondial de l'année au début du siècle. Il avait fait le tour du monde pour gagner la Japan Cup, La Hong Kong Cup et 2 Gr.1 en Italie, bref, un phénomène.  Ainsi, pas de Cadoudal, Garde Royale etc... dans le pedigree de Moises Has, mais des noms comme ceux de Sadler's Wells, Danzig, Mill Reef ou encore Nearctic. Ces courants de sang ont prouvé leur efficacité, mais ont donné ici contre toute attente un pur sauteur avec Moises Has. Presque blanc, avec beaucoup de taille (1m69), Moises Has va certainement être très bien accueilli au Haras, d'autant qu'il va évoluer au tarif compétitif de 4500 €. Il a tout pour marcher sur l'eau...!

 

Falbrav Retired | Sporting Post

Le champion Falbrav, lointain cousin de Moises Has !


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Hôtesse du Chênet, pour les reines Besnouin-Bryant et le roi Rolland du Bournosienne

Magnifique gagnante du Prix Bournosienne (Gr.2), sponsorisé par le Haras d'Etreham, ce dimanche à Auteuil, Hotêsse du Chênet a fait aussi bien que sa cousine, Viviane Royale, lauréate en 2012, déjà pour l'élevage de Marie-Laure Besnuoin, la casaque de Magalen Bryant et l'entraînement de Marcel Rolland, souvent à l'honneur dans l'épreuve reine des femelles de 3 ans en obstacle. En partenariat avec l'étalon Gemix.

Flasher et la famille Artu à la vitesse de l'éclair sur les bords de l'Allier

Déjà lauréat de Gr.3 en 2018 pour avoir fait sien le Prix de l'Isle-Briand au Lion d'Angers, Flasher a remis le couvert hier soir en remportant avec brio le Prix de l'Union des AQPS du Centre-Est lors de la troisième journée de la Grande Semaine de Vichy. Une victoire partagée en famille puisque c'est toute la famille Artu qui se cache derrière la réussite de ce fils de Montmartre, l'ayant élevé, entraîné et monté en course ! 

Granitière, David Lumet et la famille Robert: la victoire de la confrérie béconnaise

Désinvolte lauréate du Prix de la Touche hier sur l’hippodrome de Craon, Granitière a mis à l’honneur ses naisseurs et éleveurs, la famille Robert ainsi que son débourreur pré-entraîneur, David Lumet, qui ont tous la particularité d'être installés sur la commune de Bécon-les-Granits, le centre géographique des Pays de la Loire mais également vivier d’éleveurs et pré-entraîneurs de renom.