Dispersion Wildenstein : le catalogue est disponible

22/08/2016 - Ventes & Shows
 Evènement choc dans le monde du pur-sang, la dispersion de tout l'effectif Wildenstein, une des plus grandes casaques de la planète dans l'histoire des courses modernes, qui sera organisée en 2 temps fin septembre et début novembre par Goffs Irlande vient de rendre public son catalogue détaillé comportant plus de 100 chevaux de tous les âges.

 

 Plus de 100 chevaux issus de l'élevage et de l'écurie Wildenstein, qui seront d'ailleurs tous présentés par The Castlebridge Consignment (Bill Dwan & Andrew Mead), passeront sous le feux des enchères en 2 fois sur le ring de Goffs à Kill en Irlande. La vente Orby Sale du 28 septembre accueillera les yearlings et les chevaux à l'entrainement. Quant aux poulinières et foals, ils seront présentés les 17 et 18 novembre dans le cadre de la vente d'élevage.

 


Beauty Parlour, pleine de Kingman, sera la star des ventes, avec aussi son fils yearling par Dubawi et sa fille foal par Dansili.
 

Evidemment, même si les résultats de l'écurie ne sont plus ce qu'il furent à l'âge d'or de Daniel Wildenstein, voire quelques années après sa mort, le catalogue fait encore rêver. On y trouve notamment la championne Beauty Parlour (Poule d'Essai des Pouliches), pleine de Kingman, son fils yearling de Dubawi et sa fille foal par Dansili qui est foal, mais aussi d'autres foals et yearlings de Pivotal, Le Havre, Siyouni, Mizzen Mast, Mastercraftsman, Authorized, Lope de Vega, Invincible Spirit, Kendargent, Muhtathir, Shamardal, Smart Strike, Oasis Dream, Teofilo, Motivator, Silver Frost, Perfect Blue, Orpen, Dark Angel, Footstepsinthesand, Elusive Quality, Pour Moi, Lawman, Giant's Causeway. C'est à dire que les Wildenstein ne mettaient pas leurs oeufs dans le même panier et qu'il y en aura pour tous les goûts. On remarque d'ailleurs que cet élevage, qui n'a jamais été connnu pour sortir de grands étalons, n'utilisaient plus un seul reproducteur ayant porté sa propre casaque. 

VOIR LE CATALOGUE COMPLET de la dispersion WILDENSTEIN 

 

 


Voir aussi...

Grand Destin

L'épopée Wildenstein semble prendre fin. La fin d'un siècle de passion (Episode 1)

L’annonce de la liquidation des effectifs de Wildenstein Stables Ltd (Guy et son fils David) fait l’effet d’une bombe, une bombe qui végétait depuis le décès de Daniel, le père, il y a déjà quinze ans. C’est aussi l’histoire de l’épopée de l’arrière grand-père, un homme sans le sou et sans aucune culture artistique, qui entre par le plus grand des hasards dans le monde de l’art. EPISODE 1. Par Xavier BOUGON.