Le 1er Anjou Foal Show fixé au 26 juin 2020 au Haras de la Courlais

22/01/2020 - Ventes & Shows
 En plein développement, le Haras de la Courlais d'Ophélie et Jérôme Delaunay près d'Angers organisera son tout 1er Anjou Foal Show le vendredi 26 juin 2020, la veille du Show Lumet dont il est presque voisin. Voir le résumé d'une importante réunion de préparation pour les détails de cet événement inédit.


Au restaurant le Granitier chez David Robert à Bécon-les-Granits, l'équipe d'organisation de l'Anjou Foal Show rassemblée autour d'Ophélie Delaunay : Thierry Desgranges, Jérôme Delaunay, David Lumet, Samuel Lumet et Arnaud Poirier

 

Ca bouillonne d'idées autour d'Angers. L'an dernier, au lendemain du Show Lumet, le jeune éleveur Thierry Desgranges récemment installé à Bouchemaine suggère aux créateurs du Haras de la Courlais tout proches, Ophélie et Jérôme Delaunay, de monter un nouvel événement collé à celui de David Lumet (Ecurie de Ridaudière) qui n'est distant que de quelques kilomètres. Tout ce petit monde se connait très bien, puisque David Lumet a même placé son étalon Non Rien de Rien chez les Delaunay.

 

Ayant entendu de nombreux acheteurs irlandais parcourir les environs en quête de foals juste avant ou juste après le Show Lumet, l'idée est de rassembler en un seul lieu un ensemble de foals de la région à vocation obstacle, qui sont pléthore à la fin du printemps, et de les proposer dans le cadre d'un marché à l'amiable. Les principaux acteurs n'ont pas besoin de longtemps discourir : l'Anjou Foal Show est ainsi né !

 


Le nouveau bâtiment d'élevage du Haras de la Courlais.

 

La 1ère édition de cet événement aura donc lieu à Saint-Clément-de-la-Place (Maine-et-Loire) le vendredi 26 juin, veille du Show Lumet, dans les nouvelles installations du Haras de la Courlais qui a fait ériger un vaste bâtiment d'élevage l'hiver dernier. " Nous avons reçu beaucoup de questions et même de demandes à l'occasion du Salon des Etalons au Lion d'Angers mi-janvier. Du coup, alors qu'on pensait prendre une 30aine de foals, nous allons augmenter notre capacité d'accueil à 50 foals", explique Ophélie Delaunay, qui poursuit : " Le principe de l'Anjou Foal Show est finalement assez simple. Nous accueillerons le matin, voire la veille au soir pour les gens venant de plus loin, les juments suitées qui auront chacune un box numéroté. Des espaces de présentations seront conçus pour que les éleveurs puissent montrer leur chevaux à la demande des clients qui pourront venir pendant toute la journée à partir de 11H00 du matin. Un grand barbecue sera offert à tous, car nous avons remarqué que les anglais et irlandais apprécient beaucoup cette formule. "

 


Ophélie Delaunay

 

Les pedigrees du catalogue seront réalisés par Thierry Grandsir et le catalogue numérique sera conçu et publié sur France Sire 2 semaines avant le Show. Compte-tenu qu'il s'agit de foals, et pour éviter les absences souvent indépendantes de la volonté des éleveurs, les délais d'inscriptions ont été repoussés au maxiumum, à 3 semaines, c'est à dire le vendredi 5 juin. Le prix de l'inscription, qui englobe tous les frais d'organisations, est fixé à 100 € HT. " Nous demandons aucun pourcentage sur le fruit de la vente, et pour offrir de la souplesse aux éleveurs, nous avons prévu une formule de remplacement à 32 € HT. C'est à dire qu'au cas où un poulain inscrit à 100 € HT ne pourrait pas venir, l'éleveur peut le remplacer à seulement quelques jours du Show en rajoutant simplement 32 € qui couvrent les frais de production de la nouvelle page du pedigree et la mise en ligne sur le catalogue numérique."

 

 

" D'ailleurs, afin d'être toujours plus souple, moderne et écologique, nous n'allons pas imprimer de catalogue papier qui ne sert que quelques heures. les gens ont bien pris l'habitude aujourd'hui de consulter les catalogues en amont sur internet. Et sur place, nous allons plutôt afficher toutes les pages de pedigrees sur des grands panneaux. Nous pensons par ailleurs que cela permettra aux visiteurs de découvrir plus de physiques de foals, si on les motive à parcourir les écuries plutôt que de regarder uniquement une sélection réalisée en amont sur catalogue."


On en parle dans l'article

Voir aussi...