Le bon départ de Goken aux ventes de yearlings !

23/08/2019 - Zoom Etalon
1er fils de Kendargent à être entré au Haras, Goken avait ses premiers yearlings présentés à la V.2 Arqana mardi dernier. Très regardés par les acheteurs, les premiers produits de l'étalon du Haras de Colleville se sont bien vendus, avec notamment un top à 50 000€ adjugé à Jean-Claude Rouget himself...!

Goken a été très bien accueilli à la V.2 avec ses premiers yearlings. (photo Olivier Houdart)

 

Il y a du Sud-Ouest dans le coeur même de l'histoire du Haras de Colleville. C'est en 2007 que naît l'élevage, sous l'impulsion de Guy Pariente, hommes d'affaires passionné de courses de chevaux et de poker. Un "coup de poker" d'ailleurs, c'est ce qui va propulser peu à peu l'élevage au sommet, celui de recruter Kendargent. En 2007, c'est l'année où le fils de Kendor, élevé dans le Sud-Ouest par Mathieu Daguzan Garros, termine sa carrière de course sous la désormais célèbre casaque jaune aux manches blanches. Le grand gris, issu du croisement Kendor/Linamix, n'est à l'époque "que" placé de Groupe, et pourtant son propriétaire le soutient avec vigueur, un engagement qui ne tardera pas à porter ses fruits, tant le cheval aura fait sa place parmi les top-sires du marché français. Ce qu'il manquait encore il y a peu, c'était ses descendants au haras, pour perpétuer la belle histoire. 

 

Kendargent, le père de Goken

 

C'est encore avec un peu de Sud-Ouest que cela va arriver. Une certaine Gooseley Chope, élevée au Haras des Faunes par Alain Chopard, va porter en course la casaque Pariente, gagnant en plat, et se plaçant même à Auteuil sous la férule de Yannick Fouin, qui fut lui-même l'entraîneur de Kendargent. Au Haras, Gooseley Chope va être croisé avec le grand gris en 2011, année où il éclate, et le fruit de cette union donnera Goken. Entraîné par Henri-Alex Pantall, le cheval va être un modèle de précocité, gagnant le prix du Bois, 1er Groupe de la saison chez les 2 ans. Mais, à l'inverse de beaucoup de chevaux précoces, il durera dans le temps, s'adjugeant à 3 ans le prix Texanita (Gr.3), et à 4 ans, il offrira sa plus belle performance, une 3ème place dans les King Stand Stakes (Gr.1) à Ascot, alors qu'il était passé chez Kevin Ryan

 

Goken en course avec la casaque de Guy Pariente.(APRH)

 

Le voilà, le premier fils de Kendargent à rejoindre le Haras ! Son propriétaire le place au Haras de la Huderie, où il saillira 93 juments. C'est donc logiquement que ces premiers yearlings étaient attendus, et cela a bien fonctionné à la V.2 ARQANA ! Comme l'histoire est belle, puisque c'est un autre homme du Sud-Ouest, Thierry Dalla Longa, qui a vendu Celeborn 50 000 euros à Jean-Claude Rouget, un fils de Goken cousin du bon Sumbal. En tout, 7 produits ont été vendus pour une moyenne de 32 000 euros, alors que la saillie était à l'époque fixée à un tarif de seulement 5000 euros ! Henri Alex Pantall, Andrea Marcialis, Cédric Boutin et Jo Hugues ont aussi investi dans Goken. Le dimanche, le frère de Goken par Kingman, était quant à lui adjugé 675 000 euros à Amanda Skiffington pour le compte de Fiona Carmichael ! Quoi qu'il en soit Goken est bien parti pour durer, et on retrouvera 10 de ses rejetons aux ventes de yearlings OSARUS à La Teste en septembre. Ca promet !

 

Voir la vente du fils de Goken pour 50 000 euros.

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Kendargent peut rêver de Gr.1 avec Morando

Etalon reconnu dans l'élevage européen, Kendargent est pourtant désespérément à la recherche d'une première victoire de Gr.1, qui ferait de lui un grand étalon sans conteste. Mercredi à Chester, un nouvel espoir de très haut niveau vient de montrer le bout de son nez pour l'étalon de Guy Pariente. Morando, 6 ans, s'est baladé dans les Ormonde Stakes (Gr.3), laissant dans le lointain le champion Kew Gardens. De bon augure pour ce cheval élevé lui aussi par Guy Pariente...

Les tarifs 2019 de Kendargent, Galiway et Goken

Le Haras de Colleville a publié les tarifs de ses trois étalons pour la saison de monte 2019. C'est ainsi que Kendargent, l'actuel numéro 1 des étalons français en terme de victoires, ex aequo avec Siyouni, sera proposé à 17.000€ tandis que les jeunes Goken et Galiway seront disponibles à 3.000€ (HT PV pour les trois). Précisons que Galiway a été représenté par ses premiers yearlings en 2018 vendus jusqu'à 56.000€ et pour une moyenne de 22.917€. Goken aura quant à lui 9 foals lors de la prochaine vente d'élevage. Voir les nouvelles photos des étalons.