Isfahan signe son 1e vainqueur pour son 1e partant

07/07/2020 - Zoom Etalon
Le jeune étalon allemand Isfahan, lauréat du Derby de Hambourg et installé juste de l'autre côté de la frontière après Metz, réussit le petit exploit de briller d'emblée avec sa 1e partante âgée de 2 ans, une pouliche qui s'est imposée en débutant en République Tchèque.


Isfahan

 

La République Tchèque est un grand pays de course, qui est parvenu à traverser le tunnel socialiste, avec des épreuves importantes en plat et en obstacle. Mais très honnêtement, on ne connaît pas tous les hippodromes par coeur, et donc pas du tout celui de Lysa nad Labem, une petite ville historique non loin de Prague dans la région de la Bohême. C'est pourtant ici qu'Isfahan a ouvert son palmarès d'étalon le lundi 6 juillet. Cela n'a rien d'étrange !  Les professionnels tchèques se fournissent massivement en chevaux en Allemagne, pays voisin où l'élevage est beaucoup plus développé que dans la petite République.

Nommée Nasche, cette pouliche a été élevée à Gestut Karlshof pour le compte d'un australien nommé M. Gaimish, fan de chevaux allemands, puis vendue yearling pour 3500 € à Jan Zalabak lors de session mixte d'octobre à Baden-Baden.

Isfahan a été sacré meilleur poulain en Allemagne tant à 2 ans qu'à 3 ans. Titulaire de 3 victoires en 6 sorties, ce pensionnaire d'Andreas Wohler, qui est aussi son éleveur, a remporté le Prix der Winterfavoriten (Gr.3), la meilleure épreuve du pays pour la jeune génération. A 3 ans, il a enlevé le Bavarian Classic (Gr.3) à Munich puis le Derby Allemand (Gr.1) à Hambourg devant Savoir Vivre, futur lauréat Grand Prix de Deauville (Gr.2) et aujourd'hui étalon en France.

 


Isfahan entouré par son jockey Dario Vargiu et son entaineur éléveur Andreas Wohler après sa victoire dans le Derby Allemand.

Doté d'un grand modèle (1,67 m), il est issu du croisement de Lord of England, une référence de l'élevage Outre-Rhin avec une mère par Polar Falcon, le père de Pivotal entre autres. Arrière-petit-fils d'Incanda, une lauréate de l'Arak Pokal (Gr.1), c'est le frère aîné du solide Incantator, gagnant de Gr.2.

Il fait la monte à Gestüt Ohlerweiherhof, dirigé par Natascha et Michael Volz en Allemagne, tout près de la France et du Luxembourg, après la frontière proche de Metz. Il y fait la monte à 3000 € à côté de Taï Chi, un fils d'High Chaparral qui a donné l'an dernier Nancho, le vainqueur du Grand Prix de Baden-Baden.

L'éleveur australien va toucher la prime de 20.000 € offerte par le propriétaire d'Isfahan à l'éleveur du 1e vainqueur, sachant qu'il offrira aussi 20.000 € à l'éleveur du 1e gagnant black type et 50.000 € à l'éleveur du 1e gagnant de groupe !


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Le premier Gr.1 de Scalo avec Laccario dans le Derby Allemand

Il fut son premier gagnant black-type, puis son 1er gagnant de Gr.2, Laccario est désormais le premier gagnant de Gr.1 de son père Scalo. Beau vainqueur du Derby Allemand, le cheval de Andreas Wohler est désormais invaincu cette année, et pourrait viser l'Arc à l'automne. Quant à Scalo, le magnifique fils de Lando, stationné au Haras de Gelos à Pau, il peut se targuer d'avoir sorti un tout bon cheval d'une saison de monte où il n'avait sailli que 14 juments !