Bathyrhon, à fond la forme avec les produits de sa première génération !

10/03/2021 - Zoom Etalon
Ancien très bon stayer en compétition, aujourd'hui étalon au Haras de la Hêtraie, Bathyrhon connait une belle réussite en ce début mars avec les produits issus de sa première génération, qui ont aligné pas moins de trois victoires en l'espace de sept jours. Un joli tour de force quand on sait que le fils de l'illustre Monsun n'avait commencé à saillir qu'au mois d'avril de sa toute première saison de monte !  

Bathyrhon, étalon très en forme en ce tout début mars avec déjà trois victoires au compteur

 

Il n'a beau avoir rencontré ses toutes premières prétendantes que très tardivement lors de la saison de monte 2016, au mois d'avril pour être précis, Bathyrhon connait néanmoins une très belle réussite avec les produits en résultant. En effet, grâce aux victoires de ces derniers en 2020, alors âgés de 3 ans, le splendide étalon noir du Haras de la Hetraie de Pascal Noue a terminé tête de liste des sires d'obstacle de première production cette année-là. Des victoires obtenues par le truchement de chevaux comme Heloi, Enjoy Your Life, Vernon Subutex et autre Chudamani, et qui se sont ensuite répétées en ce début d'année 2021, pas plus tard que la semaine passée, où le dernier nommé, ainsi que deux autres fils de Bathyrhon, Isa et Hopi du Mathan, sont chacun parvenus à passer le poteau en vainqueur.

 

Enjoy Your Life, l'un des porte-étendards de Bathyrhon (© APRH)

 

Une belle passe débutée dès le premier jour de mars, marquant la réouverture de l'hippodrome de la Butte Mortemart, à Auteuil, où Chudamani, "graduate" du Show Lumet 2019 aujourd'hui entraîné par Patrice Lenogue, a remporté dans un très bon style un "réclamer" sur le steeple,  imité en cela par Isa, pensionnaire de Patricia Butel & Jean-Luc Beaunez, sortie lauréate d'une même épreuve de ce type sur les balais de Fontainebleau, trois jours avant qu'Hopi du Mathan, protégée d'Arnaud Chaillé-Chaillé ne crève l'écran pour ses débuts sur le parcours de haies de Saint-Brieuc, dans une épreuve qu'elle a remportée avec pas moins de 17 longueurs d'avance !

 

Bathyrhon, au Haras de la Hetraie en janvier dernier pour la Tournée des Étalons du Grand Ouest

 

Cheval des plus élégants, très typé Monsun, son illustre père, avec de très beaux rayons et un bon 1,68m au garrot, Bathyrhon est né et a été élevé en Allemagne, chez les époux Meinke, avant de passer sur le ring d'Arqana, lors de la vente de yearlings 2011, où il avait été acheté 100.000€ par Meridian International (Ghislain Bozo). Paré de la casaque gros vert étoiles rouges d'Avaz Ismoilov, il a débuté sa carrière par une sixième place à Saint-Cloud, en fin d'année de 2 ans, sous la férule d'Alain de Royer Dupré, puis a pris la direction de la République Tchèque, où il a débloqué son compteur de victoires sur 1.800 mètres, au printemps de son année de 3 ans, avant de finalement revenir à nouveau en France pour intégrer l'effectif de Pia Brandt.

 

Le magnifique Bathyrhon, dans son jardin de Longchamp, avec son fidèle partenaire, Maxime Guyon (© APRH)

 

C'est d'ailleurs grâce à cette dernière, et à toute l'équipe de son établissement cantilien, que Bathyrhon s'est progressivement révélé comme l'un des meilleurs stayers d'Europe, remportant tout d'abord à 4 ans le Prix Gladiateur (Gr.3), sur les 3.100 mètres de l'hippodrome de Longchamp, avant de s'essayer ensuite à l'Everest des stayers en France, le Prix du Cadran (Gr.1), dans lequel il lui a manqué une encolure pour atteindre le sommet. Très à son aise sur les longues distances, et sachant placer une pointe de vitesse acérée pour terminer ses parcours, Bathyrhon a de nouveau passé le poteau en tête à l'âge de 5 ans, dans son jardin de Longchamp, à l'occasion du Prix Vicomtesse Vigier (Gr.2), avant de se classer cinquième de la Gold Cup (Gr.1) de Royal Ascot, deuxième du Prix Maurice de Nieuil (Gr.2), et enfin cinquième du Prix du Cadran (Gr.1) pour son ultime sortie en compétition.

 

Bathyrhon, lors de sa victoire à 5 ans dans le Prix Vicomtesse du Vigier (Gr.2), en 2015 (© APRH)

 

Semblant pouvoir repartir en campagne à 6 ans, le fils de Monsun a néanmoins rencontré un petit problème physique au cours de sa préparation, incitant son entourage à le faire entrer au Haras de la Hetraie de Pascal Noue afin d'y entamer une nouvelle carrière de reproducteur. Une carrière débutée très tardivement, seulement au 1er avril de la saison de monte 2016, mais au cours de laquelle Bathyrhon a néanmoins rencontré quelques 57 poulinières, avant de faire la connaissance de 90 autres l'année suivante et de 73 encore celle d'après, portant son total à 220 juments saillies en seulement trois saisons. Depuis, 168 autres se sont bousculées à son portillon lors de ces deux dernières années: 75 en 2019 et 93 en 2020.

 

Bathyrhon, seigneur en son domaine au Haras de la Hetraie de Pascal Noue

 

Officiant depuis ses débuts à un tarif des plus abordables (3.000€ la saillie), cet étalon très facile à croiser, donnant beaucoup d'os, de force et de taille à ses rejetons, tous bais au demeurant, se distingue de plus en plus lors des ventes aux enchères où ses produits ne laissent pas insensibles, avec un prix de vente médian cinq fois supérieur à son prix de saillie ! Preuve en est avec la dernière vente d'automne Arqana, où six de ses filles et fils ont trouvé preneur sur les sept qui étaient présentés, pour un prix moyen total de 15.000€. Des acheteurs conquis mais également nombre de préparateurs, comme le débourreur/pré-entraîneur David Lumet, qui a eu sous sa responsabilité beaucoup des premiers produits de Bathyrhon, notamment dans le cadre de son Show Lumet, et qui estime que la deuxième génération s'annonce encore plus intéressante que la première. Ça promet !

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Trophée National du Cross

2e étape du Trophée National du Cross : Tequila Sun et Marc Nicolau, reine et roi de Mont-de-Marsan

Tenante du titre 2020 de ce Grand Cross de Mont-de-Marsan, Tequila Sun a réussi l’exploit de remporter cette deuxième étape du Trophée National du Cross - Haras du Lion pour la 2e année consécutive, pour le plus grand bonheur de son propriétaire-entraîneur, Marc Nicolau, qui inscrit son nom pour la 5e fois au palmarès de cette épreuve. Le direct, la GoPro et la grande galerie photos, à découvrir ci-dessous.