Le premier fils d'Earnshaw vient de pointer le bout de son nez !

11/03/2021 - Zoom Etalon
Vainqueur à 2 ans du Prix Thomas Bryon (Gr.3) avant de conclure deuxième au même âge du Critérium International (Gr.1), Earnshaw, unique fils du grand champion américain Medaglia d'Oro à faire la monte en France, est devenu papa pour la première fois il y a quelques jours seulement, d'un très chic mâle né au Haras des Granges où son père a effectué ses débuts comme étalon l'an dernier.

Voici celui qui restera comme le premier produit d'Earnshaw: un très chic mâle appartenant à Frédéric Bragato d'une mère par Diamond Green né il y a quelques jours au Haras des Granges

 

Alors que les naissances s'enchaînent les unes après les autres en ce moment même, au Haras des Granges, où sont également stationnés les étalons Johnny Barnes, Taareef, et Earnshaw, ce dernier, unique fils du champion américain Medaglia d'Oro à faire la monte dans l'Hexagone, a eu la joie de voir son tout premier produit pointer le bout de son nez il y a quelques jours seulement, au sein de l'établissement de Mathieu Daguzan-Garros où il a débuté comme reproducteur en 2020. Il s'agit d'un très chic mâle par Dinka, une fille de feu Diamond Green appartenant à Frédéric Bragato, et descendante d'une bonne souche "Lagardère" qui a notamment donné le top étralon Kendargent.

 

Earnshaw, à ses débuts victorieux à 2 ans, sur l'hippodrome de Chantilly

 

Paré de la célèbre casaque blanche et grenat du Cheikh Mohammed Al Maktoum, et défendant l'entraînement du maître André Fabre, Earnshaw a fait preuve d'une certaine précocité en remportant d'entrée de jeu ses deux premières sorties à 2 ans, notamment le très convoité Prix Thomas Bryon (Gr.3) à Saint-Cloud. Deuxième ensuite du Critérium International (Gr.1) sur ce même hippodrome, ce fils de la bonne Emily Bronte (Prix des Réservoirs, Gr.3) et frère du non moins doué Lockwood (Prix Ris-Orangis, Gr.3) a ensuite glané deux autres premiers accessits à 3 ans, l'un dans le Prix Greffulhe (Gr.3) et l'autre dans le Prix Pelleas (L.), avant de prendre la direction des Émirats arabes unis, où il a décroché de nombreuses places "black-type", puis de finalement prendre sa retraite à l'âge de 8 ans, avec plus de 650.000€ de gains au compteur.

 

Frédéric Bragato, heureux propriétaire du tout premier produit d'Earnshaw

 

Acheté ensuite par le docteur-vétérinaire Marc Sémirot à l'aube de la saison de monte 2020 et qui l'a ensuite placé au Haras des Granges, comme il l'avait fait naguère avec le phénomène Walk In The Park, Earnshaw a sailli 36 poulinières pour sa toute première année comme étalon, étant notamment soutenu par son étalonnier, Mathieu Daguzan-Garros, mais aussi par d'autres éleveurs du Sud-Ouest comme Jean Biraben, qui va de nouveau s'attirer ses services pour 2021.

 

MERCI À LA PAGE FACEBOOK "EARNSHAW" POUR CES JOLIS CLICHÉS

 

 

 

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Fira, première sur les haies, comme Pierre Pilarski chez les Anglo-Arabes d'obstacle

Lauréate dernièrement à Tarbes du Grand Prix des Pouliches à 12.5%, la belle Fira n'a pas manqué ses débuts en haies, triomphant de la tête et des épaules dans le Prix Soumoulou, première épreuve du meeting de Pau 2020-2021, et préparatoire à la Coupe des Anglo-Arabes. La pensionnaire de Didier Guillemin permet ainsi à son propriétaire, Pierre Pilarski de s'illustrer pour la première fois en obstacle chez les Anglo-Arabes.

Grand Show Anglo 2020: l'année Santo Rini et Pierre Pilarski. Toutes les photos, vidéos et résultats

Organisé hier mardi 15 septembre à La Teste, le Grand Show Anglo 2020 a vu l'avènement du lot n°44, Santo Rini, un fils de Ragtime Pontadour présenté par le Haras des Granges, qui a été sacré Champion Suprême cette année et acheté par Pierre Pilarski lui-même, gratifiant une nouvelle fois de sa présence au plus grand événement de l'Anglo-Arabie française. Résumé, résultats, photos et vidéos ci-dessous.