Aujourd'hui : Timonium, Mayland
Midlantic Two Year Olds in Training
Demain : Doncaster
Spring Store Sale
Doncaster - du 22/05/2019 au 23/05/2019
Spring HIT/P2P Sale
Fairyhouse - le 24/05/2019
Tattersalls Ireland Goresbridge Breeze-Up Sale
Ascot - le 30/05/2019
Cheltenham May Sale
Baden-Baden - le 31/05/2019
Frühjars Auktion
Ascot - le 04/06/2019
Ascot June Sale

Le premier "Boy" de Diamond Boy s'impose

10/05/2016 - Zoom sur
Tout comme Rio de la Plata, vainqueur de sa première course en tant que père ce lundi 9 mai 2016, Diamond Boy a sorti son premier vainqueur sur l’hippodrome de Nantes. Son fils Boy Light, pour l’association Patrick Boiteau – Arnaud Chaillé-Chaillé, a ouvert son palmarès pour sa première sortie devant d’autres 3 ans qui eux avaient déjà couru.

Diamond Boy a tout pour devenir un futur grand étalon d'obstacle

 

Gagner en débutant n’est pas chose aisée, d’autant plus que Boy Light affrontait des concurrents ayant déjà couru à plusieurs reprises, certains étaient gagnants en plat. Le Prix de la Maison Loding Nantes s’adressait aux poulains et pouliches de 3 ans, n’ayant pas, en course de haies, reçu 7.000€. Ce fut donc la première et la bonne pour ce neveu de Cyrlight et Park Light élevé comme ses ainés en Mayenne par Patrick Boiteau.

Issu de la première génération de Diamond Boy qui compte 23 produits nés en 2013, Boy Light était le troisième partant de son père après Le Précieux, 5ème en débutant à Auteuil dans le Prix Rush puis 2ème récemment à Lyon pour Emmanuel Clayeux et L’Ami Saneche pour Dominique Bressou. Ces deux derniers poulains cités ont d’ailleurs tous deux été élevés au Haras de la Croix Sonnet par Jean-Charles Haimet (le manager du haras) et des associés et portent tous deux les couleurs de Mme Patrick Papot.

Diamond Boy a vu le jour au Haras de la Croix Sonnet en 2006 des œuvres de Mansonnien et Gold Or Silver. A cette époque, il était le propre frère de Golden Silver, vainqueur à Auteuil et multiple placé de Listed sur la Butte Mortemart. Quelques années plus tard, ce même Golden Silver fera sien trois Gr.1 : l’Arkle Perpetual Challenge Cup et le Paddy Power Chase à Leopardstown ainsi que le Champion Chase de Fairyhouse !

Un an après sa naissance, le pedigree de Diamond Boy s’étoffera encore davantage avec le succès de Gr.1 de son autre propre frère Or Ou Argent, vainqueur de Gr.1 en Italie sur les haies, le Gran Corsa Siepi di Roma. Avant de courir, Diamond Boy proposait déjà un « papier » très attrayant, d’autant plus que l’on retrouve Torrestrella et Goldamix à partir de la bisaïeule.

Placé à l’entrainement chez François Doumen pour les couleurs de Mme Bernard Destremau, Diamond Boy fut gagnant à 3 ans puis à 4 ans. En 2010, après deux succès de rang dans les « gros handicaps », il s’adjuge le Prix Scaramouche (Listed) à Saint-Cloud sur 2800m. Encore placé de Listed à 5 ans, notamment 2ème d’Américain dans le Prix de Reux, Diamond Boy a largement mérité sa place au haras et revient donc en 2012 à la Croix Sonnet. En 2015, sa première génération de 2 ans passait sur les rings de vente : 31.000€, 16.000€, 13.000€, 12.000€ voilà les prix déboursés par les acheteurs français et étrangers ! Pas mal quand on sait que Diamond Boy fait la monte à 1.400€ HT Poulain Vivant en 2016.

 


On en parle dans l'article