Aujourd'hui : Kill
December National Hunt Sale
Cheltenham - le 13/12/2019
Cheltenham December Sale

Anima Rock offre sa 1e victoire à Shamalgan et au Haras du Lion pour Mathieu Daguzan-Garros

25/04/2017 - Zoom sur
 Alors qu'il fait désormais la monte en Tchéquie, après avoir repris la compétition en 2016, Shamalgan vient de signer son 1e gagnant à Angoulême avec son 1e partant de 2 ans, Anima Rock, élevé par Mathieu Daguzan-Garros. Le natif du Haras des Granges dans le Gers, là-même où avait grandi Shamalgan, signe aussi la toute 1e victoire d'un cheval conçu au Haras du Lion sous sa nouvelle entité, puisque l'ex-Haras National a été repris pour la saison de monte 2014.


Revoir la vidéo de présentation de Shamalgan arrivant au Haras du Lion en 2014. 

 

 " Je ne cache pas ma fierté d'avoir offert, sans le savoir, sa 1e victoire au Haras du Lion d'autant plus avec un fils de mon élève Shamalgan, un cheval qui me tient particulièrement à coeur !" explique Mathieu Daguzan-Garros. En effet, l'homme du Haras des Granges dans le Gers avait fait naitre l'étalon puis le produit, Anima Rock, issu de Carnet de Bal, une des 2 juments qu'il avait fait monter au Haras du Lion dans le Maine-et-Loire pour soutenir le combatif alezan brûlé lors de sa 1e saison de monte en 2014. Le dimanche 23 avril, Anima Rock, poulain qui a toujours été très beau, vendu pour 15.000 € en septembre dernier chez Osarus à La Teste (VOIR LE PEDIGREE) à Frédérico Barberini, a décroché sa 1e victoire en 58 secondes sur les 1000 mètres de la ligne droite d'Angoulême. Le pensionnaire de l'italien M. Guarnieri était favori, sur la foi de sa très bonne impression lors de sa 5e place pour ses débuts à Bordeaux alors qu'il avait raté le départ.

 


Mathieu Daguzan-Garros au Haras des Granges

 

A 10 ans, Shamalgan poursuit un destin totalement atypique. Vendu yearling à Deauville au propriétaire du Kazakhstan Arkad Amirkulov, qui lui avait donné le nom d'une ville de son pays, le fils de Footstepsinthesand avait débuté sa carrière en Republique Tchèque,  dont il fut le champion à 2, 3 et 4 ans. Et tout pendant ce temps, il faisait des aller-retours en France pour disputer de grandes épreuves, notamment la Poule d'Essai des Poulains dont il a pris la 3e place ! Ensuite, il souvent changé d'entraineurs et beaucoup voyagé, alignant les victoires et les places dans les Groupes et les Listed de 1600 m à 2000m. Arrivé chez Xavier Thomas-Demeaulte à 6 ans, il a encore remporté le Grand Prix de Bordeaux et enfin un Gr.1 en Italie, le Premio Vittorio di Capua.

 


Shamalgan lors de sa victoire de Gr.2 à Baden-Baden.

 

Shamalgan a débuté étalon en 2014 au Haras du Lion, qui lui même inaugurait sa 2e vie, sous sa nouvelle identité privée après une longue histoire sous l'égide des Haras Nationaux. Mais, malgré sa dureté et la qualité des modèles des 1e produits, il n'a pas convaincu assez d'éleveurs, avec 45 juments la 1e année mais seulement 19 la 2 année, Dès lors il est reparti chez son propriétaire fin 2015...ou plutôt son prochain entraineur car il a repris le travail ! Après 3 ans d'absence, à 9 ans en 2016, Shamalgan a même retrouvé le chemin de la victoire dans le Grand Prix de Prague ! Aujourd'hui, il est redevenu étalon, en République Tchèque, au Haras de Strelice.

Suivant de près son élève, Mathieu Daguzan-Garros avait donc soutenu Shamalgan avec la jument Carnet de Bal, qui n'a pas du tout été choisie au hasard. " En fait, toute l'histoire tourne autour de M. Soriano, un éleveur qui m'a accompagné pendant très longtemps, aujourd'hui disparu. C'est grâce à lui que j'ai eu Shamalgan car il m'avait apporté la souche à la maison, avec l'arrière-grand-mère Maid to Win."  Petite jument de handicap en 1983 chez un futur bon entraineur nommé André Fabre, Maid to Win a été croisée à l'étalon maison du Haras des Granges, Iron Duke, pour donner Femme de Fer. Celle-ci, deux fois gagnante dans le Sud-Est, est revenu à l'élevage pour fournir une excellente production de 7 vainqueurs dont les 2 black type Barangay et Jaunaxto, mais aussi Genevale, deux fois lauréate chez Jean-Claude Rouget. Proche de ce dernier, Daguzan a pu récupérer Génévale à l'élevage. Elle lui a donné Shamalgan, vendu 82.000 €, mais aussi Chardonney Tchèque et un poulain de Shamardal vendu 360.000 € en aout 2013. (VOIR LE PEDIGREE)

" Quant à Carnet de Bal, je l'avais trouvé pour M. Soriano parce qu'il voulait une poulinière de la souche de Caretta. Or, Carnet de Bal ets une soeur du bon sprinter Mar Adentro par Kingsalsa, lui-même par Kingmambo et Caretta. C'est pourquoi, j'ai voulu réunir les 2 destins parallèles", conclut Mathieu Daguzan-Garros, qui aime bien les belles histoires.

Il faut aussi noter que la 3e place de cette épreuve est prise par Fortune Carrée, une élève de Christophe Jouandou (Haras de Galouin), également passée sur le ring de yearlings d'Osarus, où elle a été rachetée pour 5000 €. Il s'agit de la 1e partante dans la génération de 2 ans de Moss Vale, un sprinter qui faisait la monte lui aussi au Haras du Lion en 2014, au côté de Shamalgan. Comme quoi, le Haras du Lion, qui a une image "obstacle" forgée par des chevaux comme Balko ou Maresca Sorrento, sait aussi jouer dans la cour du plat, de la vitesse et de la précocité, et décroche ses 1e succès là où on ne l'attendait pas.


On en parle dans l'article