Aujourd'hui : Normandie
Route des Etalons
Doncaster - du 21/01/2020 au 22/01/2020
January Sale
Cheltenham - le 25/01/2020
January Sale
Newmarket - du 30/01/2020 au 31/01/2020
February Sale

Wings of Eagles Ă  Montaigu: retour du fils prodigue

15/10/2017 - Mercato
 Grâce à son exploit dans le Derby d'Epsom 2017, Wings of Eagles a signé de nombreuses premières. Voilà que l'élève du Haras de Montaigu revient "à la maison" pour démarrer sa carrière d'étalon.

 

Quand il a gagné le Derby d'Epsom, Wings of Eagles a fait couler beaucoup d'encre, dès deux côtés de la Manche. En Angleterre, on relevait sa cote d'outsider et la situation de son jockey Padraig Beggy, obscure trentenaire, cavalier d'entrainement depuis peu dans l'écurie d'Aidan O'Brien qui l'a fait monter car il sellait 6 concurrents dans la course ! Mais grâce à un finish époustoufflant, Wing of Eagles a bel et bien crucifié toutes les vedettes annoncées, surtout son compagnon d'écurie Cliff of Moher, ainsi que Cracksman.

 


WIngs of Eagles, lors de sa victoire dans le Derby d'Epsom 2017, sous la selle de Padraig Beggy.

 

Côté français, c'était l'heure de gloire. Wings of Eagles était le 1e "Fr" au palmarès depuis...la nuit des temps, c'est à dire Relko en 1963 et Sea Bird en 1965. L'élève d'Aliette et Gilles Forien, était aussi le 1e vainqueur passé sur un ring de ventes en France, de toute l'histoire de l'humanité, en l'occurrence yearling en aout, où il avait été acquis 220.000 € par Coolmore. Ce fils de Pour Moi, lui-même dernier vainqueur du Derby d'Epsom entrainé en France, par André Fabre, en 2007, Wings of Eagles venait de conclure 2e du Chester Vase (Gr.3), une préparatoire au Derby dans le nord de l'Angleterre. Ensuite, il a tenté le doublé dans le Derby d'Irlande, mais il a conclu 3e de Capri, victime d'une fracture d'un sésamoïde qui a mis un terme brutal à sa carrière.

Beau cheval d'1,66 m, Wings of Eagles descend d'une des plus anciennes et prolifiques souches du Haras de la Reboursière et de Montaigu, puisque sa grand-mère est la matrone Rotina, dénichée par Gilles Forien dans la cadre de la succession de l'élevage de la Comtesse Margit Batthyany (milliardaire hongroise, héritière du groupe Thyssen) et à l'origine d'une pleïade de gagnants de black-type. (VOIR LE PEDIGREE DE WINGS OF EAGLES)

Wings of Eagles est le 1e gagnant de Derby d'Epsom à rentrer étalon directement en France depuis...plus de 60 ans, selon ce qu'indique le communiqué de presse. En effet, Relko avait débuté en Angleterre et Sea Bird aux Etats-Unis. Il faudrait donc remonter à Lavandin et Phil Drake, lauréat successifs des Derbies 1956 et 1955 chez Alec Head et François Mathet, pour retrouver un tel cas d'espèce. D'autres chevaux sont arrivés en France en cours de carrière, mais ils restent peu nombreux et ont tous une vrie production, c'est à dire Kahyasi (1988), Sinndar (2000), Motivator (2005) et enfin Authorized (2007).

Wings of Eagles, placé à Montaigu sur les terres de sa naissance, en partenariat avec Coolmore, officiera à 12.000 €.


On en parle dans l'article