Aujourd'hui : Fairyhouse
November National Hunt Sale
Demain : Cheltenham
Cheltenham November Sale
Fairyhouse - le 16/11/2019
Flat Foal & Breeding Stock Sale
Kill - du 18/11/2019 au 20/11/2019
November Foal Sale Part. 1
Deauville - du 18/11/2019 au 20/11/2019
Vente d'Automne
Kill - du 21/11/2019 au 22/11/2019
November Breeding Stock Sale 2019
Kill - le 22/11/2019
November Foal Sale Part 2
Newmarket - le 25/11/2019
December Yearling Sale
Newmarket - du 27/11/2019 au 30/11/2019
December Sale - Foals

Myboycharlie signe son 1e vainqueur de 2 ans pour son 1e partant français

10/05/2013 - Zoom sur
Un semestre après les débuts fracassants de la 1e génération de 2 ans de Myboycharlie en Australie, l'étalon du Mézeray frappe d'emblée en France. Son tout 1e partant Salai, gagne en débutant à Tarbes le jeudi 13 mai. Il a été conçu en Angleterre et vendu à Deauville.  

Après avoir fait 103 juments pour sa 1e saison de monte en Normandie, au Haras du Mézeray en 2012, Myboycharlie est parti sur les bases d'un exploit : avec au moins 150 juments, il peut décrocher le si convoité Rocco d'Or de France Sire ! Le fils de Danetime, vainqueur du Prix Morny à Deauville, fait la double saison entre le haras australien de Vinery Stud, dans la Hunter Valley, et l'Europe. Il a tout d'abord été stationné au National Stud de Newmarket, là où Salai a été conçu en 2010.

 

Myboycharlie au Haras du Mézeray



Celui-ci a été élevé par SF Bloodstock, consortium américan géré par Tom Ryan, qui est d'ailleurs propriétaire du cheval, et qui a envoyé 9 juments pleines de Myboycharlie en France pour qu'elles y poulinent en 2011. Parmi elles, Madabi, la mère de Salai, a été envoyée au Haras des Sablonnets, chez Antoine de Talhouet-Roy, qui a ensuite présenté le produit aux ventes d'octobre d'Arqana en 2012. Celui-ci a été acquis pour 55.000 € par Jean-Claude Rouget pour l'ancien ministre de la défense, Hervé Morin, pour lequel le cheval court sous la casaque de la EARL La Vallée Martigny. Gagnante de listed aux Etats-Unis, Mabadi (Sahm) est une nièce des champions Ibn Bey et Roseate Tern, et une tante de la bonne Absolutly Me.

 

Sous les couleurs d'Hervé Morin, portées par Jean-Bernard Eyquem, Salai offre d'emblée sa 1e victoire française à Myboycharlie.


On en parle dans l'article