Doncaster - du 27/08/2019 au 28/08/2019
Premier Yearling Sale
Doncaster - le 29/08/2019
Silver Yearling Sale
Baden-Baden - le 30/08/2019
Jährlings Auktion
La Teste - du 03/09/2019 au 04/09/2019
Vente de Yearlings
Le Lion d'Angers - le 05/09/2019
Show AQPS Ouest

Saonois entre étalon au Haras du Mesnil (72)

20/11/2013 - Zoom sur
Meilleur 3 ans classique en France en 2012, Saonois, le célèbrissime "crack du boulanger" vainqueur du Prix du Jockey-Club, sera étalon à partir de 2014 au Haras du Mesnil dans la Sarthe, chez Antonia et Henri Devin.

Saonois lors de sa victoire dans le Prix du Jockey-Club 2012, monté par Antoine Hamelin (PHOTOS : www.aprh.fr)

 

Lui qui a refusé toutes les offres même très conséquentes (3 millions € de la part des Qataris) avant l'Arc de Triomphe 2012, Pascal Treyve, le boulanger de 35 ans de Bellegarde-en-Forez dans la Loire, associé à l'entraineur Jean-Pierre Gauvin, conserve son champion jusqu'au bout. Ainsi, Saonois va quitter le centre d'Entrainement de Saint-Cyr-les-Vignes, près de Saint-Etienne et rejoindre le Haras de Mesnil pour faire la monte aux côtés du jeune espoir Doctor Dino, qui a réussi un excellent démarrage avec ses premiers 2 ans en 2013, et le vénérable mais toujours très présent Turgeon, qui a encore sailli 68 juments ce printemps à 27 ans !

La fabuleuse histoire de Saonois, acheté 8.000 €, gagnant à réclamer à 2 ans, puis lauréat du Prix du Jockey-Club 2012 avant de confirmer par une nouvelle victoire dans le Prix Niel (Gr. 2), a été contée à tellement de reprises qu'elle est désormais connue de tous, d'autant plus que le cheval est toujours resté dans le giron de son entourage "provincial" malgré les convoitises internationales. Mais pour autant, l'exploit de Chantilly ne fut pas un miracle. Si la famille maternelle de l'élève d'Olivier Corbière, du Haras de Nonant-le-Pin dans l'Orne, ne comporte pas d'autre black type proche, la mère fut une bonne combattante gagnante de 5 courses, le père Chichicastenango avait déjà réussi de coups d'éclat notamment avec Vision d'Etat, déjà lauréat du Prix du Jockey-Club 2008, et puis Saonois avait réussi des performances préalables qui lui donnait une 1e chance dans le classique cantilien.

 

Après le Prix du Jockey-Club, Saonois a confirmé dans le Prix Niel (Gr. 2).

 

En effet, révélé pendant l'hiver, il avait gagné une "B" à Deauville, puis le Prix Policeman (Listed) à Cagnes avant de briller dans le Prix La Force (Gr. 3) à Longchamp. Son entourage n"était certes pas princier, mais Pascal Treyve avait déjà démontré être un propriétaire doté d'un vista exceptionnelle, Jean-Pierre Gauvin continue de gagner beaucoup de courses, et le jockey Antoine Hamelin, sortant alors tout juste de l'apprentissage, a gagné depuis la confiance des plus grands entraineurs. Vaincu dans le Prix de l'Arc de Triomphe de Solémia puis la Hong Kong Vase, Saonois a perdu le rythme en 2013 après avoir pourtant fait une rentrée encourageante dans le Prix Ganay, 5e assez près de Pastorius, Maxios, Dunaden et Giofra, et devant Ridasyina.

Ce sra assurément une très forte émotion dans l'écurie de Jean-Pierre Gauvin lorsque le cheval montera dans le camion pour ne plus revenir. Petit mais costaud (1,57m), tout comme son père Chichicastenango qui était présenté officiellement à 1,60m, Saonois fera la monte à 3000 €.