Fairyhouse - du 24/09/2019 au 25/09/2019
September Yearling Sale
Arcadia, Californie - le 25/09/2019
Santa Anita Fall Yearlings
Fairyhouse - le 26/09/2019
September Yearling Sale Part II
Timonium, Maryland - du 30/09/2019 au 01/10/2019
Midlantic Fall Yearlings
Kill - du 01/10/2019 au 02/10/2019
Orby Sale
Saint-Cloud - le 03/10/2019
Vente de Pur-Sang Arabes
Kill - le 03/10/2019
Sportsman's Sale
Saint-Cloud - le 05/10/2019
Vente de l'Arc

Prix Royal-Oak : c'est encore Jean-Luc Lagardère qui porte la casquette

28/10/2015 - Grands destins
Vazirabad, le vainqueur du Prix Royal-Oak 2015 et meilleur stayer français, est né suite à l’achat de sa grand-mère en 1992, Visor, par le patron de Matra. Par Xavier BOUGON.
Vazirabad et Christophe Soumillon se sont offerts une balade de santé dans le Prix Royal-Oak 2015 ©APRH
 
Visor, dénichée à Keeneland, l’une des premières fiancées de Linamix
Il y a lieu plus de 20 ans, en novembre 1992, Alain Décrion avait acheté, pour le compte de Jean-Luc Lagardère, une fille de Mr Prospector, Visor. Née dans le Kentucky, elle était mise en vente par Claiborne Farm (famille Hancock) à la fin de son année de 3 ans durant laquelle elle avait ouvert son palmarès à Turfway Park, sa seule performance notoire. Payée $65.000, elle fait partie du lot de juments achetées afin de compléter le carnet de bal du nouveau sire de la maison Lagardère, un certain Linamix. Lors de sa troisième année de monte, il rencontrera donc Visor et donnera naissance en 1994 à Visionary (Prix Matchem, 3ème Poule d’Essai puis étalon) puis en 1996 à Visionnaire (3ème Prix de Diane et Saint-Alary, d’où Vison Célèbre pour JLL puis Visionario après son décès).
 
Avec Visor, Linamix est également, en 2000, le père de Visorama, gagnante, en octobre 2003, du Prix de Flore pour la famille Lagardère (Jean-Luc étant décédé en mars), seconde du Prix Corrida (promu Gr.2) et 3ème du Grand Prix de Saint-Cloud.
 
A la fin de son année de 4 ans, l’entourage de Visorama décide de la présenter dans un premier temps à Danehill Dancer puis à Sinndar, à Shamardal, à Marju, à Rock of Gibraltar. Aucun black-type ne sortira de ces différents croisements. Dansili est appelé à la rescousse et le résultat ne se fait pas atteindre : Visorama donne naissance à une pouliche du nom de Visoriyna, future gagnante du Prix La Sorellina et 3ème du Prix Perth et du Prix de Lieurey (Gr.3). Cette dernière est partie rejoindre ses copines poulinières dans l’intention de rencontrer Sea the Stars.
 
Ci-contre, Visoriyna, seule "black-type" de Visorama avant l'arrivée du petit-frère Vazirabad ©APRH
 
Visorama sera présentée ensuite à Manduro avec qui elle aura, en 2012, Vazirabad, un mâle rapidement castré (octobre de ses 2 ans). Après des débuts tardifs (mai 2015) et laborieux, le petit-fils de Visor se montre comme étant le meilleur stayer de sa génération. Il a aligné, depuis juillet, cinq consécutifs dont le Prix de Lutèce, préparatoire au Prix Chaudenay, qu’il fait sien et en dernier lieu, le Prix Royal-Oak considéré comme un "classique" (s’il est remporté à l’âge de 3 ans comme Amilynx en 1999, un fils de Linamix pour l’élevage Lagardère).
 
La source semble tarie puisque Vazirabad n’a pas de frère ou de sœur cadette, sa mère étant restée vide depuis (avec Azamour, Motivator et Lawman). Visorama pourrait être promise à Sinndar en 2016.
 
Linamix, une extraordinaire "first crop"
Linamix a débuté sa carrière au haras en 1991 et donnera, lors de sa "first crop" une flopée de black-type pour l’élevage gris et rose : les pouliches Vadlamixa et Vadsagreya (issues de Vadsa, achetée yearling $50.000 à son éleveur canadien, E.P. Taylor), Miss Satamixa (issue de Miss Skyscraper, l’une des premières poulinières Lagardère), Lady Mixa (dernier produit de sa mère, Lady Cornelia, achetée en 1979 à son propriétaire-éleveur, Mme Allen Manning) et les poulains, Walk On Mix (sa mère Walk on Air est la sœur de Walensee, élevée par Daniel Wildenstein), Housamix (fils de Housatonic, la fille de Hippodamia, élevée par N.B. Hunt), Diamond Mix (fils de Diamond Seal achetée en Irlande).
 
Le grand Linamix
 
Notes :
Rappelons que la grand-mère de Linamix, Lutine (Alcide), avait rejoint, à la fin de son année de 3 ans, les effectifs de Jean-Luc Lagardère après une victoire à Windsor et deux troisièmes places dans deux courses black-type à Ascot (dont celle à distance de Full Dress, la gagnante des 1000 Guinées) sous la coupe de Farnham Maxwell, entraineur à Lambourn.
Durant l’hiver 1969, Lutine avait pris pension au Haras du Val Henry que le patron de Matra avait créé de toutes pièces à partir de terres agricoles achetées deux ans plus tôt. Elle rejoignait une certaine Reine des Sables qui fût la toute première gagnante (juillet 1968) du premier couple Lagardère. Le haras aura pour vocation ensuite d’accueillir les "sires" (Bolkonski, River River, Nice Havrais, Hellios, Bikala, Always Fair et donc Linamix) après l’achat du Haras d’Ouilly en 1982.

On en parle dans l'article