Doncaster - du 27/08/2019 au 28/08/2019
Premier Yearling Sale
Doncaster - le 29/08/2019
Silver Yearling Sale
Baden-Baden - le 30/08/2019
Jährlings Auktion
La Teste - du 03/09/2019 au 04/09/2019
Vente de Yearlings
Le Lion d'Angers - le 05/09/2019
Show AQPS Ouest

La Poule d'Essai des Poulains 2017 pour Brametot, BRAVISSIMO !

14/05/2017 - Grands destins
Acheté foal à Arqana, élevé par le chilien Jorge Cardemil, monté par l’italien Cristian Demuro, entrainé en France par Jean-Claude Rouget, Brametot défendait jusque là une association française -Gérard Augustin-Normand et Elisabeth Vidal- et venait d’être acheté pour moitié par l’entité qatari Al Shaqab Racing. Le fils de Rajsaman nous a offert une superbe lutte à l’arrivée de la Poule d’Essai des Poulains. Voir les PHOTOS et la VIDEO du retour vainqueur.
Sylvain Vidal, Veneta Galabova, Jean-Claude Rouget, Cristian Demuro et le Cheikh Joaan Al Thani réunis autour de Brametot
 
 Ah ces courses où les arrivées sont si disputées qu’elles soulèvent les tribunes sont si belles. C’est ce qu’il s’est passé dans l’édition 2017 de la Poule d’Essai des Poulains. Même au passage du poteau, que peu de personnes ne savent qui a gagné. Brametot ? Le Brivido ? OH OH ! On retient son souffle et la victoire revient à un poil de barbichette au premier nommé entrainé par Jean-Claude Rouget et monté par Cristian Demuro battant le représentant d’André Fabre et du Prince Faisal Bin Khaled élevé au Haras de Clairefontaine !
 
Le jockey italien Cristian Demuro et le maître palois Jean-Claude Rouget remportent la Poule d'Essai pour la première fois
 
Le saviez-vous ? Brametot a été élevé par un chilien en Irlande. Son nom Jorge Cardemil de Rurange. Cet éleveur est un des principaux éleveurs de la scène chilienne avec ses plus de 100 poulinières stationnées dans deux haras : le Haras Carioca où sont stationnés trois étalons au Chili dont Buzzword (un Godolphin vainqueur du Derby Allemand 2010) et le Haras Futuro basé en Argentine. Mais c’est en France que le destin de Brametot bascule. Vendu 26.000€ par Julian Ince du Haras du Logis, Brametot est acheté par Sylvain Vidal. Direction les prés du Haras de la Cauvinière pour la suite de l’élevage où est installé son père Rajsaman.
 
Ci-contre, le Cheikh Joaan Al Thani félicité par Bertrand Bélinguier
 
Brametot est issu de la première génération du plus jeune étalon de la Cauvinière. En 2013, Rajsaman avait sailli 184 juments, 148 l’année suivante, 219 en 2015 devenant ainsi l’étalon ROCCO D’OR de la saison et 202 en 2016. Quadruple gagnant de groupe dont les Gr.2 Prix du Muguet et Prix Daniel Wildenstein chez Freddy Head, Rajsaman a constamment vu son prix de saillie augmenté de 2.000€ ses dernières années. En 2015, le gris proposait ses services à 4.000€. L’année suivante, le fils de Linamix passe à 6.000€ puis 8.000€ en 2017. Quand la demande est là…
 
RELIRE L’ARTICLE REDIGE PAR XAVIER BOUGON APRES LA VICTOIRE DE BRAMETOT DANS LE PRIX DE FONTAINEBLEAU – UNE DYNASTIE DE 5 GENERATIONS.
 
Comme cité plus haut, Brametot a battu dans le classique du jour Le Brivido, un fils de Siyouni. Lors de ses débuts en compétition, il avait déjà battu un représentant du Prince Bin Faisal Bin Khaled, de la famille régnante d’Arabie Saoudite. Il s’agissait de Xaarino (Kendargent), futur vainqueur du Prix François Boutin (Listed). Le destin a voulait aujourd’hui que Brametot porte la casaque du Cheikh Joaan Al Thani du Qatar, celle d’Al Shaqab Racing. En effet, le nouveau cheval classique et la nouvelle coqueluche du turf français a été acheté il y a seulement quelques jours par le propriétaire de Trêve mais Gérard Augustin-Normand a bel et bien gardé 50% du cheval. La part vendue appartenait à Elisabeth Vidal.
 
Pour l’instant, Brametot n’a été battu qu’à une seule reprise, dans le Critérium du Fonds Européen de l’Elevage (Listed), par High Alpha (élevé par Patrick Chedeville). Engagé dans le Prix de l’Arc de Triomphe, les St James’s Palace Stakes à Royal Ascot et dans le Prix du Jockey-Club, le pedigree maternel de Brametot est très proche de celui de Monsun et pour cause, Brametot est son neveu. Il est le 2e black-type de sa mère Morning Light (Law Society) après Mulan, un fils de Marju placé de Gr.3 en Norvège et précédemment de Listed en France dans le Grand Prix Nord au Croisé-Laroche. Mulan avait tenté sa chance dans le Derby Allemand mais n’a pu se placer que 6e de Scalo.
 
 
 
 
 
Notes : On remarque que Law Society apparait dans les pedigrees des deux gagnants des Poules 2017. Il est le père de mère de Brametot et le père de Belle de Cadix, la 3e mère de Précieuse.
 
Le podium de la Poule d'Essai des Poulains 2017
 
 
Voir le retour vainqueur de Brametot !

On en parle dans l'article