Aujourd'hui : Lexington, Kentucky
The October Sale
Aujourd'hui : Kill
Autumn Yearling Sale
Demain : Deauville
Vente de Yearlings d'Octobre
Demain : Kill
Autumn HIT Sale
Doncaster - le 24/10/2019
Autumn Hit & Yearling Sale
Newmarket - du 28/10/2019 au 31/10/2019
Autumn Horses In Training 2019
Maisons-Laffitte - le 31/10/2019
100% Obstacle
Lexington, Kentucky - le 05/11/2019
The November Sale

Thomas Bryon 2017 pour Sacred Life : le fils de la Vierge

05/10/2017 - Focus divers
Sellé par Stéphane Wattel de Deauville, Sacred Life (Siyouni) a sauvé l'entrainement français d'un nouvelle débâcle dans le Prix Thomas Bryon, le 1e Groupe qui suit le week-end de l'Arc, en s'envolant pour laisser les anglais et l'allemand à 6 longueurs. C'est le fils d'une maiden à tous les sens du terme.


Sacred Life, facile vainqueur du Prix Thomas Bryon (Gr.3). PHOTOS APRH

 

Sacred Life a été élevé en France, au Haras du Quesnay pour le compte du russe Viktor Timoshenko, client de longue date dans l'hexagone qu'on a appris à connaître avec Kentucky Dynamite. Le fils de Siyouni est le tout 1e produit de sa mère, qui son éleveur slave avait nommé Knyazhna, ce qui signifie Jeune Princesse en russe. Cette fille de Montjeu était même vierge de tout compétition, puisqu'elle était rentrée au haras sans jamais avoir couru, sortie de l'entrainement dès le mois de février de ses 3 ans, pour être saillie aussitôt.

 

 

Il peut sembler étonnant, quand on a des moyens que ceux de Jean-Louis Bouchard, qui a dépensé des millions d'euros depuis ces dernières années en août à Deauville, de porter son intérêt, à 50.000 € à l'amiable, pour le 1e produit d'une jument inédite. C'est pourtant ainsi que l'industriel entouré depuis des lustres par le courtier Gérard Larrieu (Chantilly Bloodstock), avec lequel il a eu tant de succès dans le Prix du Jockey-Club (Celtic Arms, Ragmar, Blue Canari et la moitié de Dream Well), s'est rendu acquéreur de Sacred Life.

 

VOIR LE PEDIGREE DE SACRED LIFE

 

Il ne l'a toutefois pas envoyé à Chantilly mais chez Stéphane Wattel, installé à Deauville. Ce dernier a fait débuter le cheval pour gagner tranquillement en août à Saint-Malo. Ayant répété à Deauville, le voil qui pulvérise l'opposition en restant invaincue pour sa 1e tentative dans un Gr.3, le Prix Thomas Bryon. Les tous derniers vainqueurs de cette épreuve n'ont pas fait miracles ensuite tels Mate Story, Candide, Alea Jacta, Earnshaw mais cette course comporte quelques jolis noms à son palmarès récent, comme Thewayyouare, Silver Frost, Maxios. A noter que Jean-Louis avait déjà remporté en 2012 ce Gr.3 préparatoire au Critérium International.

 


Jean-Louis Boucharc a rejoint le jockey Théo Bachelot et l'entraineur Stéphane Wattel autour du 2 ans Sacred Life, qui possède des gênes de tenue et peut donc le faire rêver d'une 5e victoire dans le Prix du Jockey-Club.

 

Nièce de Rule of Law, un dauphin de Derby d'Epsom et vainqueur de St Leger, par Kingmambo, la grand-mère Katyushka, acquise chez les Sangster et nommée en hommage au choeur de l'armée rouge (ECOUTEZ), n'avais jamais couru non plus. Cela ne l'a pas empêché de produire Migwar (Sea The Stars), placé du Prix du Conseil de Paris (Gr.2) et du Prix Niel (Gr.3). Timoshenko avait vendu celui-ci à Alban de Mieulle pour le Cheikh Abdullah Al Thani pour 180.000 €, mais il a racheté les 4 derniers produits en date de Katyusha, en 2015 pour 120.000 €, mais en 2017 pour 35.000 € seulement. En revanche, le frère cadet de Sacred Life, un yearling de Le Havre toujours élevé par Timoshenko avec son associé Milonova, a été vendu 90.000 € cet été à Deauville, où il était présenté par le Haras de Montaigu. A noter que si on remontait un peu le pédigrée, on retrouverait Olympic Glory.

 

La soeur de Sacred Life par Sea The Stars née en 2017 au Haras de Montaigu