Patrick Lemarié, les nouveaux chantiers d'un éleveur d'autos

06/12/2017 - Focus éleveurs
 Comme beaucoup dans le monde du galop du Grand Ouest, France Sire se fournit en véhicules au Temple Automobile (LTA), près de Nantes. Mais pas question de passer 3 heures à inspecter la nouvelle voiture. Car le patron, Patrick Lemarié, cause de chevaux et il en cause avec ferveur. Faisons donc un tour autour du Haras de Magouet.


Patrick Lemarié, les chantiers lui donnent le sourire.

 

Figure des courses en France, Patrick Lemarié (Haras de Magouet) vend des voitures depuis 38 ans, époque à laquelle il y a créé Le Temple Automobile, sur la commune du Temple de Bretagne. Depuis, l'entreprise est devenue un grand fournisseur de voitures aux particuliers et aux professionnels, puisqu'il négocie pas moins de 3000 auto par an ! On a du mal à croire qu'à quelques kilomètres seulement, existe une zone de non droit qui alimente une infernale polémique depuis de nombreuses années, la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, la commune voisine. Comme l'a promis Nicolas Hulot, la décision définitive de oui ou non la construction du nouvel aéroport du Grand Ouest sera définitement prise avant les fêtes de Noël 2017, ce qui mettra un terme à près de 50 ans de conflit larvé ou explosif.

 

 
L'armada France Sire provient de chez LTA !

 

Pendant ce temps, le monde des courses accourt chez Patrick Lemarié, qui gère directement les clients moins pinailleurs du monde, qui ne viennent jamais inspecter les voitures neuves ou d'occasion avant l'achat. Les jockeys, entraîneurs, éleveurs, propriétaires, agents de ventes ou journalistes de France Sire passent commande par téléphone d'un véhicule, sans forcément définir le modèle précis. Patrick trouve toujours la perle dans son vaste lot, son bras droit Philippe Rialland fait les papiers et les clients découvrent parfois ce qu'ils ont acheté sur place ! Dans ce milieu, certains doivent changer de voiture tous les ans. Car elles ont des kilomètres au compteur...Patrick lève les bras au ciel quand il découvre sa reprise pleine de poussière, remplie d'un capharnaüm de fringues et de papiers, avec des pneus lisses comme des chaussettes de soie et un pare-choc arrière enfoncé...comme s'il en était surpris.

 


Patrick Lemarié a rénové l'ancienne écurie de Jacques Rajalu qu'il a acquis dernièrement.

 

Puis on passe aux chevaux. Pas question de flâner dans les paddocks pendant un glacial après-midi de décembre, mais c'est plutôt l'heure de découvrir le nouvel achat du patron, qui vient d'acquérir l'ancien centre d'entraînement de trotteurs de Jacques Rajalu, à 2 pas de ses terres du Haras de Magouet, sur la commune de Sainte-Anne-du-Brivet.  Jacques Rajalu avait connu son heure de gloire avec Hugo de Mai, vainqueur du Grand National du Trot en 2002. Patrick Lemarié a acheté 23 hectares avec sa piste d'entraînement en sable, qu'il va laisser en état de fonctionnement, des écuries qu'il a entièrement rénové et des prairies qu'il est en train de remettre en état et de clôturer.

Pour la saison 2018, Patrick Lemarié, qui travaille depuis plus de 15 ans avec Arnaud Chaillé-Chaillé, va faire saillir 14 juments. Il a malheureusement perdu sa matrone Gotdream, la mère de Got Sun, Got Fly et Gothathir, et donc il a rentré comme poulinière sa fille Got Silver, une fille de Silver Frost qui a gagné 3 courses en obstacle. Son plan de monte est avancé à peu près à la moitié, avec une partie pour le plat et une partie pour l'obstacle.

 


Foal mâle de Dabirsim et Garcinia, présenté par le Haras de Grandcamp pour le compte de Patrick Lemarié à la vente de décembre 2017 à Deauville.

 

Proche d'Eric Lhermite, au Haras de Grandcamp, il a eu la bonne idée de miser sur Dabirsim, le jeune étalon dont tout le monde parle et dont les produits s'arrachent sur les rings. Ce qui fait qu'il aura un puissant foal mâle de Dabirsim à la vente de sélection de décembre à Deauville. Il s'agit du 1e produit de Garcinia, une nièce de Giofra par Exceed and Excel. Patrick Lemarié a acheté la mère 11.000 € à la vente de février 2016 d'Arqana, puis l'a envoyé aussitôt à Dabirsim. Bonne pioche....



Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article


(pour valider votre commentaire sur votre boite mail)