Aujourd'hui : Deauville
Vente de Yearlings d'Août
Aujourd'hui : Deauville
Darley Prix Morny
Ascot - le 20/08/2019
Ascot August Sale
Deauville - le 20/08/2019
Vente de Yearling V2
Doncaster - du 27/08/2019 au 28/08/2019
Premier Yearling Sale
Doncaster - le 29/08/2019
Silver Yearling Sale
Baden-Baden - le 30/08/2019
Jährlings Auktion

Jacques Cyprès : " Al Capone avait en fait été choisi par François Doumen ! "

20/03/2018 - Grands destins
Le phénomène d'Auteuil Al Capone II fête aujourd'hui ses 30 ans. Toujours vaillant sur le centre d'entraînement de Chantilly, lui qui a gagné 7 fois de suite le Prix La Haye Jousselin a lancé son éleveur Jacques Cyprès, qui nous rappelle ses anecdotes de jeunesse. 


Voir le 4ème Prix La Haye Jousselin d'Al Capone II avec en bonus des interviews de Robert Fougedoire et Bernard Sécly.

 

 Al Capone a accumulé tant d'exploits qu'il est vain de revenir sur toute sa carrière, qui a duré de 4 à 12 ans au cours de laquelle il a remporté le Prix Maurice Gillois, puis une fois le Grand Steeple-Chase de Paris et le Prix La Haye Jousselin à 7 reprises consécutives, ce qui est à peine pensable. Al Capone II ne correspond pourtant pas aux canons de la beauté pour Auteuil. Tout petit cheval, il compensait en sautant très fort parfois comme un cheval de CSO capable de franchir le rail ditch sans même le toucher. Perdant parfois du terrain sur certains obstacles, il était capable de revenir gagner grâce à une capacité d'accélération fulgurante après la dernière haie.

 


Al Capone foal dans son pré de la Nièvre.

 

Al Capone II est né en 1988 le 20 mars dans les prés d'un jeune éleveur, Jacques Cyprès, qui venait d'avoir, deux mois plus tôt, son 2ème enfant, sa fille Fanny. Petit, Al Capone II n'était pas grand et n'attirait pas beaucoup d'intérêt. A l'époque, on ne parlait pas du marché anglais et aucun poulain n'était vendu Outre-Manche. Robert Fougedoire était l'un des premiers propriétaires parisiens à miser sur les AQPS du centre pour les acheter et les mettre à l'entraînement à Chantilly. En 1990, il descend à Montigny-sur-Canne dans la Nièvre pour voir les poulains. Il est accompagné de son entraîneur, mais ce n'est pas Bernard Sécly, chez qui le cheval fera pourtant toute sa carrière... "A l'époque, Robert Fougedoire travaillait avec François Doumen. Je me rappelle très bien que c'est lui qui a conseillé à Robert de prendre Al Capone, assurant que s'il n'était pas grand il était quand même très bien fait avec des points de force. Mais ensuite, Doumen et Fougedoire se sont séparés et Al Capone II est arrivé chez Sécly."

 


Jacques Cyprès, l'éleveur d'Al Capone II

 

L'histoire a failli se terminer très brutalement pour Al Capone II avant même de commencer. " J'ai élevé le cheval jusqu'en décembre de ses 2 ans. Puis il est parti à Chantilly. Il a commencé à travailler mais alors qu'il avait 3 ans, il a eu un accident de voiture. Un cheval en liberté s'était coincé dans un fourré. Il a bougé quand Al Capone est passé à côté. Le poulain a pris peur, le cavalier est tombé et Al Capone s'est échappé sur la route. Il a grillé un feu rouge et a été percuté par une voiture. C'était très grave. Il avait un genou ouvert et il a dû rester bloqué dans son boxe pendant 2 mois, soutenu par les ballots de paille."

Al Capone II fait déjà preuve d'un tempérament exceptionnel pour se remettre d'une telle épreuve. Longuement arrêté, il ne débute qu'à 4 ans, par un échec à Enghien. Bernard Sécly ne le fera plus quitter Auteuil ensuite. Il terminera sa carrière le 5 novembre 2000 avec 26 victoires et 2,6 millions d'euros de gains, sachant que les allocatoins n'étaient pas les mêmes qu'aujourd'hui. Fait extraordinaire, il n'a jamais subi le moindre accident assez grave pour l'éloigner des pistes pendant sa carrière. Tout juste a-t-il subi, dans un Prix Ingré, une gêne ayant provoqué une micro-fracture de la 3ème phalange. Cela l'a mis sur la touche pour le Grand Steeple-Chase de Paris mais ne l'a pas empêché de revenir à l'automne et remporter le Prix la Haye Jousselin !

 


Al Capone II après son 1er Prix La Haye Jousselin en 1993, entouré (de gauche à droite), par Nicolas Cyprès, Jacques Cyprès, Fanny Cyprès, Bernard Cyprès, Jean-Yves Beaurain, Robert Fougedoire et Bernard Sécly. (PHOTO APRH)

 

Frère cadet de The Fellow, déjà un crack vainqueur du Grand Steeple-Chase de Paris et de la Gold Cup de Cheltenham, Al Capone est né d'un étalon AQPS, Italic, appartenant à Bernard Cyprès (le père de Jacques) et une jument PS nommée L'Oranaise. Celle-ci, nommée ainsi car sa propriétaire, Lucie Couétil (mère d'Andrée Cyprès et donc belle-mère de Jacques) était née à Oran en Algérie française, provient d'une souche du défunt René Couétil, une légende des courses des années 60 et 70. " L'Oranaise était dérotulée, raison pour laquelle elle n'a pas couru et a été saillie dès l'âge de 3 ans. Je l'ai reçu à la maison lors de notre mariage. C'est évidemment ue chance d'avoir Al Capone II quand on est un jeune éleveur de 30 ans, car ça met sur orbite. Il faut dire que la souche est toujours très vivante et sera sans doute encore représentée dans le Grand Steeple-Chase de Paris cette année par Cap Ferret." Jacques Cyprès a aujourd'hui 6 juments de la famille de Al Capone II, dont les soeurs Quizas Jolie, gagnante de Listed à Auteuil, et Oranie Jolie, mère d'Askabane. Rappelons que tous les produits de cette famille sont co-élevés par Jacques Cyprès et Laurent Couétil, le frère d'Andrée, vétérinaire de haut vol à l'univesité de Purdue aux Etats-Unis.


Al Capone II sur le rail ditch and fence.


Al Capone II lors de ses adieux dans son 8e Prix La Haye Jousselin, dont il conclut 2ème à l'âge de 12 ans en novembre 2000


On en parle dans l'article