Président de la République pour D'Jango: Premier mandat pour Quinton et Denis !

18/05/2020 - Focus divers
Vainqueur un peu surprise du prix du Président de la République, D'Jango a offert un 1er "mandat" à Patrice Quinton, de retour dans les grandes joutes parisiennes, et au jeune apprenti Paul Denis, qui vit un rêve alors qu'il ne monte que depuis un peu plus d'un an. Fils de Balko, D'Jango a été élevé par Jacques Cyprès et Laurent Couétil avec une souche qui a fait l'actu du week-end à Auteuil ! 

Paul Denis et Patrice Quinton, masqués, mais heureux et fiers ! (APRH)

 

Être président de la République à l'heure actuelle en France, autant vous dire que ce n'est pas une mince affaire ! Pourtant, le mandat est bien plus facile à assumer pour D'Jango et son entourage aux anges après l'éclatant succès du représentant de la famille Papot dans le plus célèbre handicap de la Butte Mortemart. Fidèle à sa tactique habituelle, D'Jango a patienté le plus long du parcours à l'arrière, avant de se lancer dans la bataille dans le tournant final. Passé la dernière haie, le 7 ans a balayé un étonnant Cafertiti, et offert un succès de prestige à Patrice Quinton. L'homme de Dragey n'est pas inconnu aux grandes joutes de la Butte Mortemart, mais tout de même, un succès comme ça, au sortir de 2 mois difficiles, on ne pouvait pas rêver mieux.

Comme il sait souvent le faire avec ses chevaux, Patrice Quinton a toujours ménagé D'Jango, qui n'a couru que 21 fois à 7 ans. Entraîné en début de carrière par Emmanuel Clayeux, pour qui il avait gagné à Lyon, D'Jango a attendu longtemps avant de regagner pour Patrice Quinton. Il est même passé par les réclamers en novembre dernier, où il y avait possibilité de l'acquérir pour un taux de 15 000 € seulement.... Derrière, le cheval s'est peu à peu révélé via l'école des handicaps, et aujourd'hui, sous 62 kg, il s'est sublimé. 

 

 

Ce succès est aussi celui d'un jeune homme encore inconnu il y a un an, Paul Denis, qui n'a plus quitté le dos de D'jango depuis 7 courses ! Même pas majeur, Paul Denis n'avait pas encore gagné cette année. Né à Chateaubriant en Loire Atlantique, Paul Denis n'est pas du tout du milieu des courses et s'est pourtant découvert une passion via les courses de poneys. Très bon dans l'exercice, il s'était illustré il y a 5 ans en remportant le 1er Anjou Loire Poneys au Lion d'Angers. Ce n'est qu'en mars 2019 qu'il a honoré sa première monte, et a remporté le 28 juillet de la même année sa première course au Pertre ! C'est d'ailleurs avec D'Jango en novembre dernier qu'il remportait sa première course PMU à Fontainebleau, et gagne aujourd'hui à Auteuil pour la toute première fois, et comment ! Paul Denis avait tout d'abord été apprenti chez Yannick Fouin et est maintenant depuis 2 ans chez Patrice Quinton. Le jeune homme a fait preuve d'un sang froid extraordinaire, et se fait un nom dans la cour des grands ! 

 

Paul Denis et D'Jango sans le masque, on y voit plus clair ! (APRH)

 

Si ce Président était une grande première pour l'entraîneur et le jockey, il y a en pour qui c'était une reconquête... En effet, Jacques Cyprès, Laurent Couétil, et Balko, s'offraient à l'occasion un 2e sacre. Pour le patriarche Balko, c'était en 2018 que Balkan du Pecos enlevait cette célèbre épreuve. Le patriarche du Haras du Lion est toujours au top avec de nombreux gagnants depuis le début de l'année. Hier à Auteuil, Saint Patis lui offrait un nouvelle place black-type, et aujourd'hui il a même brillé du côté de Durtal. Si la place de Balko était assurée depuis bien longtemps, il est toujours sympathique de voir ces étalons briller avec constance à travers les ans. Quizas Jolie a été envoyée à Balko dans l'Ouest à l'époque après que Quizas jolie ait gagné la saillie dans le cadre du soutien que France Galop offrait aux éleveurs des juments débutantes après s'être illustrée à haut niveau en course.

D'Jango a lui grandi non pas dans l'Ouest mais à Montigny Sur Canne chez Jacques Cyprès, qui l'a co-élevé avec son beau-frère Laurent Couétil, avec qui il exploite tous les éléments de cette souche, qui lui a tant apporté. D'Jango est en effet un arrière petit fils de Countess Fellow, la soeur de The Fellow et Al Capone II, deux légendes de l'obstacle nés chez Jacques Cyprès. Seule femelle de la fratrie, Countess Fellow a engendré une formidable lignée qui fait toujours les premières pages de l'actualité. Ebonite, prétendante de taille au Grand Steeple après sa victoire dans le Murat samedi, est en effet une cousine de notre lauréat du jour ! Pour parachever le tout, le premier "Président " de Jacques Cyprès, Quart Monde, qui avait enlevé la course en 2011, est également un cousin de D'Jango. La mère de ce dernier, Quizas Jolie, dont il est le premier produit, a été une vraie bonne jument, gagnante du prix de Craon en plat, et invaincue en 3 courses à Auteuil, dont le prix Christian de Tredern. D'jango est son premier produit, et son seul gagnant à ce jour. Vide en 2019, elle est promise cette année à Pour Moi

 

Andrée et Jacky Cyprès avec Quizas Jolie, la mère de D'jango, entraînée par Etienne Leenders. (APRH)


On en parle dans l'article