Newmarket - du 12/08/2020 au 14/08/2020
Tatersalls Online August Sale
Kill - du 12/08/2020 au 13/08/2020
Land Rover Sale Part 1 - Lot 1 à 276
Kill - du 12/08/2020 au 13/08/2020
Land Rover Sale 2020 Part 2 - Lot 277 à 532
Fairyhouse - du 18/08/2020 au 19/08/2020
Derby Sale
Fairyhouse - le 20/08/2020
May Store Sale

Aguicheuse : François, it's absolutly fantastic !

22/11/2014 - Grand Destin
Totalement inconnu des français, la cavalier anglais Jack Greenall a gagné sa 1e course à Auteuil en selle sur l'AQPS Aguicheuse dans le Prix Leopold Bara le dimanche 16 novembre. Ses parents étaient là, fous de joie au retour de la nièce d'El Paso III qui défend leur casaque. Et ce n'est pas n'importe qui...Lire toute l'histoire et voir des photos d'archives inédites. Par Arnaud POIRIER

Aguicheuse (n°10), montée par Jake Greenall, fils de Lord Daresbury, va s'imposer dans le Prix Léopold Bara. (PHOTOS APRH)

Les yeux embués, M. Peter Greenall se jette cou de François Nicolle après qu'il eut descendu 4 à 4 les marches de tribunes d'Auteuil. Avec sa femme Clare, il vient s'assister à la victoire de son jeune fils Jack  Greenall, cavalier amateur, en selle sur l'AQPS de 4 ans, Aguicheuse dans l'épreuve de clôture disputée dans une pénombre humique qui ne refroidit pas l'anglais par nature. Cet homme est donc anglais, un anglais pur jus avec des us et coutumes qui font le bonheur de la discipline de l'obstacle en France. Après avoir lui-même monté en course, il a été pendant 25 ans le président des courses d'Aintree, où se dispute le Grand National de Liverpool, avant de passer la main et de prendre en main celui d'Haydock, moins lourd à gérer. C'est à dire que notre homme a de l'occupation. Il est riche, très riche, grâce aux pierres précieuses et autres mines d'or en Sibérie. Annobli par la Reine, il s'appelle maintenant Lord Daresbury et toute la petite famille avait fait le déplacement à Auteuil en Jet privé, ce qui est quand même beaucoup plus pratique.

 

De gauche à droite autour d'Aguicheuse: Arthur Cyprès, Fabienn et François Nicolle, Jack Greenall, Jacques Cyprès, Peter Greenall (Lord Daresbury), Andrée Cyprès et Clare Greenall.

 

Le fils avait la pression. La 1e fois qu'il avait monté Aguicheuse, à Moulins, il "l'avait pris sur la gueule" pour dire les choses clairement. En fait, Jake l'avait joué à l'anglaise version Point to Point, mais la pouliche mécanisée à Royan n'avait pas vraiment compris pourquoi on la secouait 3 foulées avant les obstacles...Cette fois, il avait monté tous les jours de la semaine précédente avait les ordres de ne toucher à rien. Et ça a très bien marché. Voilà donc un futur propriétaire, qui fera lui-même monter en course ses enfants pour leur faire partager les sensations qu'il aura eu dans sa jeunesse, et c'est ainsi que l'Angleterre nourrit son vivier de propriétaires passionnés.

 

Nouvelle Vague avec sa pouliche née de Lavirco en 2010, c'est à dire Aguicheuse foal.



Les Greenall ont trouvé cette Aguicheuse chez leurs amis de longue date, éleveurs d'AQPS célèvres, Andrée et Jacques Cyprès, bien sûr présents aussi avec leur fils Arthur. L'animal en question est merveilleusement née, nièce par le défunt Lavirco du champion El Paso III (Vidéo Rock), gagnant d'une cascade de grands prix à Auteuil pour un total de gains hallucinant de 1,33 millions d'euros ! Mais sa naissance a été attendue pendant de longues années. En effet, la mère d'El Paso III, La Salamandre, si elle a donné des bons chevaux en série, n'a produit que 2 femelles dans sa carrière de poulinières : son tout 1e produit, Roxane II, vendue à Philippe Achard, puis seulement son 11e et avant dernier produit, Nouvelle Vague (Ragmar) alors qu'elle avait 24 ans en 2003. Mais cette dernière, blessée au paturon, n'a pas pu courir et a fait son 1e produit à 6 ans, un beau mais moyen Tapaloeil (Shaanmer). Le 2e produit Une Vague (Voix du Nord) était nettement meilleure puisque gagnante de Listed à Auteuil.

 

Aguicheuse, gagnante du concours des 2 ans de Cercy 2012, présentée par Arthur Cyprès.



François Nicolle n'est pas un anglophone fluide mais il fait des efforts pour se débrouiller et avec quelques cours du soir ça devrait fonctionner car il est plus motivé que jamais. Vu l'envergure prise par son écurie qui atteint les 100 chevaux à l'entrainement avec les résultats à l'avenant, il a aujourd'hui accès à la plus belle clientèle britannique. Et puis aussi cet homme de challenge veut participer au festival de Cheltenham. Il programme très sérieusement une tentative en mars 2015. Il pensait déjà à Alex de Larreyda ou autre The Saint James (NDLR : dès le lendemain, ce dernier était vendu 320.000 € à Jongo O'Neill sur le ring d'Arqana...dans le même objectif). Dans ce cas, les chevaux seraient installés 10 jours avant la course à Manor Farm, dans les installations de Lord Daresbury. Comme la vie est bien faite parfois.


On en parle dans l'article