Goodwood - le 31/07/2019
The Goodwood Sale
Le Pin au Haras - le 31/07/2019
National de l'obstacle
Saratoga Springs, New York - du 05/08/2019 au 06/08/2019
The Saratoga Sale

La nouvelle casquette d'entraineur de Nicolas de Lageneste : interview

30/04/2016 - Infos générales
Le grand éleveur-propriétaire Nicolas de Lageneste a gagné hier, chez lui à Moulins dans l’Allier où il est installé au Haras de Saint-Voir, sa première course en tant qu’entraineur ou plus précisément en tant qu’autorisation d’entrainer. Mieux, le professionnel a même réalisé le jumelé grâce à Tombé du Lit et Vieux Garçon dans le Prix du Nivernais, un cross pour chevaux d’âge. Lire l’interview de Nicolas de Lageneste.

Le courtier Seamus Murphy et Nicolas de Lageneste au concours de Paray-le-Monial 2015

 

 

« Nous avons toujours eu des chevaux à l‘entrainement à Saint-Voir. J’ai aussi toujours monté à cheval, en tant que gentleman entre autre. Je suis passionné par l’entrainement mais il ne fait oublier que c’est l’élevage qui me fait vivre. C’est une partie indispensable de l’activité de Saint-Voir, elle est toujours prioritaire et s’est développée avec succès ces dernières années.

Nous avons un outil de travail puisqu’à Saint-Voir, nous faisons du pré-entrainement depuis longtemps. Les pistes ont été améliorées chaque année. Nous avons d’ailleurs changé plusieurs fois de profil de piste. Depuis 4 ans, la piste fait 1000m, se trouve en côte et est composée en sable plastique, matériau drainant qui nous permet de travailler surtout l’hiver puisque le pré-entrainement se fait à cette période de l’année. Nous avons une vraie équipe compétente de 4 cavaliers permanents plus 2 ou 3 apprentis en plus de ma fille. L’équipe est formidable et s’investit beaucoup. Il ne manquait pas grand-chose si ce n’est la licence pour pouvoir courir nos chevaux.

J’ai donc obtenu une autorisation d’entrainement fin février. Je n’ai donc droit d’entrainé que des chevaux m’appartenant. Depuis début mars, nous avons eu 13 partants pour 7 places et 1 victoire. Je ne tiens pas à avoir un effectif trop important car je fais toujours confiance à mes entraineurs qui s’investissent beaucoup et j’en profite pour les remercier.

Actuellement, nous avons 13 chevaux pour aller aux courses et pour faire autre chose que le pré-entrainement. Nous avons pris tous les profils de chevaux. Des chevaux que les entraineurs n’aiment plus reviennent à la maison par exemple, on essaie de leur redonner une nouvelle carrière en cross (le premier gagnant de Nicolas a été obtenu dans cette discipline, ndlr) ce qui n’empêche pas que les entraineurs ont fait du très bon travail précédemment. Nous ne voulons surtout pas nous prétendre plus forts que les autres ! Nous faisons cela à notre petit niveau. En même temps, nous avons aussi des jeunes chevaux, des 3 ans qui vont sortir bientôt. »

 

Nicolas et Pascaline de Lageneste ont été récompensés ce samedi 30 avril à Auteuil en qualité de meilleur éleveur d'AQPS en plat sur l'exercice 2015 ©APRH

 


On en parle dans l'article