Demain : Lexington, Kentucky
The October Sale
Demain : Kill
Autumn Yearling Sale
Deauville - du 22/10/2019 au 25/10/2019
Vente de Yearlings d'Octobre
Kill - le 22/10/2019
Autumn HIT Sale
Doncaster - le 24/10/2019
Autumn Hit & Yearling Sale
Newmarket - du 28/10/2019 au 31/10/2019
Autumn Horses In Training 2019
Maisons-Laffitte - le 31/10/2019
100% Obstacle

Irish Stallion Trail 2017 : Coolmore, Kildangan, Irish National, Sunnyhill

27/01/2017 - Ventes élevages
 Le débutant The Gurkha a ouvert le bal de l'Irish Stallion Trail 2017 à Coolmore Stud, l'étape indispensable de cette tournée irlandaise où il débute étalon dans le prestigieux boxe de Sadler's Wells. Un reportage proposé par l'ITM, en partenariat France Sire avec les transports DGS Bloodstock.

 






 

Portant le nom des féroces soldats népalais, The Gurkha a marqué les esprits lors de sa victoire par 6 longueurs dans la Poule d'Essai des Poulains 2016 à Deauville, qui a été confirmée par un nouveau succès de Gr.1 dans les Sussex Stakes à Goodwood. Et pourtant, il a failli mourir à 2 ans lorsqu'il a été victime de 2 très graves crises de coliques qui auraient du lui être fatales. Mais The Gurkha, né du croisement de Galileo avec une mère par Danehill Dancer, possède un mental d'acier et une volonté de fer qui lui ont permis de surmonter ces épreuves et d'atteindre les sommets sportifs à 3 ans, sous la férule d'Aiden O'Brien. Il débute la monte à 25.000 € et nous est présenté par Pierre Gasnier, un jeune homme du Lion d'Angers, frère du jockey Angelo Gasnier, qui travaille depuis 7 ans à la jumenterie de Coolmore Stud. 
 

Outre le bien connu The Gurkha, Coolmore Stud propose les services d'un autre débutant, mais venant lui d'Australie : Pride of Dubaï, qui présente un modèle hyper puissant avec beaucoup d'os, typique de son pays d'origine. Cousin d'Invincible Spirit et Kodiac par Street Cry, le poulain au pédigrée très européen est quand même né dans l'hémisphère sud où il a accompli un doublé de Gr.1 inédit à 2 ans (Blue Diamond, Sire's Produce Stakes).

Pride of Dubaï rejoint dans la cour de Coolmore à Fethard dans le Comté de Tipperarry dans le Sud-Est de l'Irlande un autre étalon "exotique", nommé No Nay Never. Fils du regretté Scat Daddy, ce monstre de puissance entrainé au Etats-Unis avait brillé à Royal Ascot dans les Norfolk Stakes (Gr.2) puis défait Vorda dans le Prix Morny (Gr.1) avant de conclure 2e de la Breeders'Cup Juvenile (Gr.1). Il va avoir ses 1e yearlings en 2017.

Ancien rival malheureux de l'invincible Frankel, mais multipe gagnant de Gr.1 quand il a pu éviter cet encombrant phénomène, Excelebration a remporté en France le Prix du Moulin de Longchamp à 3 ans et le Prix Jacques le Marois à 4 ans. Ce fils d'Exceed and Excel a eu sa 1e génération de 2 ans en 2016 mais pas encore de gagnants de black-type, forcément attendus avec impatience à 3 ans en 2017.


La statue de Sadler's Wells


 
The Gurkha.


Pride of Dubai, un australien particulièrement puissant.


No Nay Never, un américain particulièrement puissant aussi.


Excelebration


Pierre Gasnier très curieux des images réalisées avec le stabilisateur.


Holy Roman Emperor


Galileo, le roi es étalons, reste confiné au boxe pendant l'Irish Stallion Trail. A 19 ans, il saillie près de 200 juments dont les rares venant de l'extérieur sont facturées à plus de 300.000 € !


Galileo est déjà statufié de son vivant
 

   


Célèbre pour avoir été vendu à Deauville sur le ring d'Arqana avant d'offrir sa 1e victoire de Gr.1 à son père Lope de Vega, un vainqueur du Prix du Jockey-Club chez André Fabre, Belardo n'a pour autant jamasi couru dans l'hexagone. C'est pourquoi le plaisir fut grand de le voir enfin "en vrai" devant nos yeux et nos caméras. Née d'une mère par Danehill nommée Danaskaya qui fut déjà une vedette à 2 ans, Belardo a remporté les Dewhurst Stakes à 2 ans, puis les Lockinge Stakes à 4 ans après avoir été 2e de du français Solow dans les Queen Elizabeth II Stakes à Ascot. Belardo est accompagné à Kildangan Stud de 2 autres débutants, tout aussi orientés sur la vitesse et la précocité. C'est d'ailleurs une marque très claire de l'orientation du parc étalon de Kildangan Stud en Irlande, appartenant à Cheikh Mohammed Al Maktoum (Darley) et qui est d'ailleurs plein avec 15 étalons à tel point que de nouveaux boxe sont en cours de construction.

Fils d'Exceed and Excel avec une mère par Kingmambo, Buratino fut assez précoce pour débuter dès le 1e jour de la saison des 2 ans en Angleterre, en mars. Il a couru 8 fois à 2 ans, jusqu'à la fin de la saison, gagnant les convoités Coventry Stakes (Gr.2) à Ascot avant de conclure 3e des Phoenix Stakes (Gr.1) en Irlande, puis 2e de Shalaa dans les Middle Park Stakes (Gr.1).

The Last Lion a fait encore plus fort à 2 ans, puisqu'il a couru 10 fois sous la férule de Mark Johnston. Ce frère de Contest et neveu de Tarascon par Choisir, s'est imposé dans le Middle Park Stakes 2016, devant Blue Points. Il débute sa carrière d'étalon dans la foulée immédiate, dès l'âge de 3 ans.
 


Buratino


Epaulette


Dawn Approach

 


 

 Meilleur successeur de Green Desert, et donc l'un des plus grands continuateurs de son grand-père Danzig, Invincible Spirit est aujourd'hui l'un des étalons les plus recherchés en Europe, et le moins cher des 3 superstars (Galileo à plus de 300.000 €, Dubawi à 250.000 €), car il est proposé à "seulement" 120.000 €. Père de champions (Kingman, Moonlight Cloud, Charm Spirit, National Defense, Shalaa, etc...), formidable père de pères (Lawman, Zebedee), ce fils de la gagnante du Prix de Diane Rahfa présente de plus une forme étincelante à l'âge de 20 ans.

Il a été rejoint en 2016 à l'Irish National Stud par Free Eagle, un fils d'High Chaparral, vainqueur des Prince of Wales's Stakes (Gr.1) à Ascot et très bien accueilli avec 150 juments saillies lors de sa 1e saison de monte, à 20.000 €. Mais la bonne surprise du lieu réside en Dragon Pulse, un très puissant fils alezan de Kyllachy avec une mère par le pourtant improbable Croco Rouge. En effet, lui qui fut le tombeur innattendu de Dabirsim dans le Prix de Fontainebleau, a connu une réussite exceptionnelle avec sa 1e génération de 2 ans en 2016 : 48% de vainqueurs / chevaux ayant couru et 6 chevaux de black-type  !


Invincible Spirit


Famous Name


L'Irish National Stud est un des principaux lieux touristiques du pays.


Gale Force Ten


Garry Swift, le manager des étalons de l'Irish National Stud.


 

   


Beaucoup plus traditionnel, authentique et typiquement irlandais que les 3 haras précédents, Sunnyhill Stud situé à Kilcullen près de Kildare a été crée par Michael Hickey en 1978. Venant du concours complet, Hickey se focalise sur l'obstacle. Il a d'ailleurs obtenu une grande réussite avec Old Vic, devenu le père de son propre élève Kicking King, champion vainqueur de la Gold Cup de Cheltenham 2005. Dans la continuité de son histoire avec Old Vic, qu'il avait acquis en 2e partie de carrière à Cheikh Mohammed Al Maktoum, Michael Hickey a acheté auprès de Darley le sérieux Doyen, un des derniers fils directs de Sadler's Wells, gagnant des King George, alors qu'il faisait la monte en Allemagne après avoir débuté en Angleterre. Il a bien fait puisque Doyen a donné 2 classiques en plat en Allemagne en 2015, plus Vif Monsieur, cheval de Gr.1 qui débute étalon au Haras de Longechaux en 2017, dans le Jura.

Par ailleurs, Michael Hickey a fait une trouvaille en 2016 lorsqu'il a fait débuter comme étalon le splendide Lucky Speed, un fils de Silvano avec une mère par Monsun dont la souche remonte au français Bellypha. Entrainé par Peter Schiergen, Lucky Speed a remporté le Derby Allemand en 2013, réalisant le 3e meilleur temps de la course depuis 1965. Lauréat de 4 courses, Lucky Speed a également remporté l'American St Leger à Arlington aux Etats-Unis.
 


Doyen, avec Michael Hickey


Le jeune Lucky Speed, avec Michael Hickey et son fils Mike.


Sur la route de Sunnyhill, l'Irlande, la vraie !