Fairyhouse - du 25/09/2018 au 26/09/2018
September Yearling Sale Part 1
Fairyhouse - le 27/09/2018
September Yearling Sale Part II
Maryland - du 01/10/2018 au 02/10/2018
Midlantic Fall Yearlings
Kill - du 02/10/2018 au 03/10/2018
Orby Sale
Saint-Cloud - le 04/10/2018
Vente de Pur-Sang Arabes
Kill - le 04/10/2018
Sportsman's Sale
Saint-Cloud - le 06/10/2018
Vente de l'Arc

Anjou Loire Challenge 2016 : course en GOPRO, tout sur VINGA et René Couétil

06/05/2016 - Evénements
Devant des tribunes bourrées à craquer par plus de 15.000 personnes, la femelles AQPS de 7 ans Vinga a remporté un extraordinaire Anjou Loire Challenge 2016 au Lion d'Angers. L'élève de Jacques Cyprès et sa femme Andrée, fille de René Couétil, rend hommage à ce dernier en battant Yoneti qui portait une caméra GoPro offrant des images exceptionnelles. Voir la course, écoutez les principales interviews et parcourez la galerie photos !

Vivez l'Anjou Loire Challenge 2016 au coeur de la course, en selle sur YONETI qui termine 2e de Vinga. Un immense merci au jockey Wilfried DENUAULT et à l'entraineur Gabriel LEENDERS qui nous ont permis de vous offrir ces images exceptionnelles !


Le nom de René Couétil, un génie de la Manche, cavalier entraineur et éleveur exceptionnel, précurseur et tout point et pionnier de l'AQPS, reste présent près de 50 ans après sa mort brutale en course, en 1967. Il y a des gens comme ça qui marquent malgré eux la postérité non seulement avec des noms de prix sur à peu près tous les champs de course d'obstacle en France, mais avec des victoires personnelles à titre posthume.

Sa fille Andrée, qui avait 6 ans à l'époque de la chute fatale, et qui s'est mariée à 20 ans avec un jeune éleveur nivernais nommé Jacques Cyprès a ainsi remporté l'Anjou Loire Challenge en tant que propriétaire-éleveur de Vinga, une AQPS de 7 ans issue de la famille et porte le nom d'une championne qu'avait élevée le grand homme.  Cette Vinga, 1e du nom, avait remporté le Grand Cross de Pau en 1972, cinq ans après le décès du grand homme, mais aussi le Prix Fernand Roy en steeple à Auteuil.

Née du regretté Voix du Nord, Vinga est une fille de La Ménardière, qui porte le nom de la ferme de René Couétil à Avranches, où est née Andrée Cyprès, et qui est soeur de Né à Pron, portant lui le nom de la ferme où elle habite désormais dans la Nièvre. C'est la souche de Baxter, Queen Fellow (Grand Cross de Pau), Aguicheuse et bien sûr El Paso III, un des plus grands champions d'Auteuil, riche de plus d'1,3 million d'euros ! Présents tous les deux aux courses, Jacques faisait même parader lui-même la jument devant les tribunes après l'arrivée, les Cyprès ont appris quelques secondes avant le départ le terrible nouvelle de la mort de Saddler Maker, étalon vedette du Haras de Cercy qu'ils dirigent. Dix minutes plus tard, c'est une explosion de bonheur. Que ceux qui recherchent des émotions s'intéressent aux courses... 

   


Vinga a remporté l'Anjou Loire Challenge 2016 au Lion d'Angers. Voir le résumé de la course d'obstacle la plus longue du monde, écoutez les interviews des propriétaires éleveurs Jacques et Andrée Cyprès, l'entraineur Emmanuel Clayeux et le jockey Felix de Giles

 

A l'heure où les grands argentiers des programmes d'obstacle en France marquent une forte poussée des courses de femelles, le succès de Vinga justifie ce choix, car elle prouve que le femelles sont aussi efficaces que les hongres en obstacle. Culturellement, il a toujours été plus compliqué de placer les femelles que les entraineurs que les mâles. Aujourd'hui, le monde tel qu'il est fait que les exportations Outre-Manche marchent si fort qu'on en vient à manquer tellement de mâles que les courses ne sont plus assez fournies en partants. Ce choix d'augmenter les courses de femelles se fait donc plus pour assurer des courses assez riches en partants que pour faire plaisir aux éleveurs et leur offrir des débouchés, même s'ils en profitent évidemment.

Par ailleurs, il est amusant  de constater qu'en Angleterre et en Irlande aussi, les courses de femelles montent en gamme. Le programme au féminin s'enrichit de partout, y compris à Cheltenham, AIntree et Punchestown, ce qui motivent les grands propriétaires à investir dans les pouliches. Ce mouvement est intimement lié à l'influence de Willie Mullins, le bon génie, grand passionné de la France et fameux amateur de femelles, de Quevega à Vroum Vroum Mag en passant par beaucoup d'autres dont sa chouchoute Annie Power. Tout cela est du pain béni pour les femelles AQPS, autrefois laissée pour compte dans les champs, aujourd'hui l'objet de sollicitations qui se multiplient. 

 

Jeune entraîneur installé depuis 2014, Gabriel Leenders (fils d'Etienne et Christine Leenders) a sellé YONETI, 2e de l'Anjou Loire Challenge 2016 au Lion d'Angers. Vivons l'événement avec lui et toute sa famille.

 

Président emblématique de l'hippodrome du Lion d'Angers, lui-même éleveur d'AQPS et même de l'Association AQPS Ouest qui organise son Show et son Salon des Etalons sur place, Alain Peltier était ivre de bonheur. Sous un soleil radieux, et avec le choix judicieux de Fauve Hautot pour les dédicaces, il a explosé les records de fréquentation avec plus de 15.000 personnes qui n'ont laissé aucune chance aux pourtant nombreuses bouteilles de champagnes. Les gens devaient se garer où ils pouvaient, les queues de voiture remonter jusqu'à l'entrée du village. Du jamais vu dans la commune bucolique du Lion d'Angers. Fervent partisan de l'international (des courses, pas du socialisme), et créateur de la Crystal Cup, Alain Peltier a pu regretter l'absence notable des concurrents étrangers, mais dans ce contexte, le succès du jockey angais Félix de Giles est arrivé à point nommé pour donner une envergure européenne à l'événement. Lui qui parle maintenant un bon français depuis son installation dans l'Allier chez Emmanuel Clayeux, dont on connait les dons de metteur au point hors pair, Felix de Giles disait après la course qu'il se serait cru à Cheltenham.
 
 

 
 
 
L'Angleterre sous le soleil

En effet, au Lion d'Angers, en ce jour d'Anjou Loire Challenge 2016, que ce soit bien avant les courses avec toutes les animations, courses de chevaux lourds et de poneys, pendant la réunion grâce à la ferveur du public, et après la réunion dans les bars, on se serait cru en Angleterre. Trop bien ! Enfin, un grand bravo et merci à Gabriel Leenders. Encore tout jeune entraineur installé seulement depuis 2014, il a terminé 2e avec Yoneti, lui aussi assez nouveau dans une discipline du cross qui doit impérativement retrouver sa noblesse d'antan et qui peut l'espérer en voyant un jumelé formé par des jeunes spécialistes de 7 ans. Le fils d'Etienne Leenders, qui jouait sur cet hippodrome du Lion d'Angers quand il était petit comme l'ont fait tous les gosses du coin, avant que sa vocation d'entraineur ne se déclenche lorsqu'il a vu son père gagner le Grand Cross de Craon, réussit une entrée tonitruante dans le grand sport. Son pensionnaire était monté par Wilfried Denuault, jockey d'obstacle qu'il a "subtilisé" à son père Etienne qui a sans doute fermé les yeux sous l'influence de sa femme Christine, la propriétaire du cheval....Gabriel et Wilfried ont accepté une GoPro embarqué sur le casque du jockey, ce qui permet au public de profiter d'images exceptionnelles puisqu'il peut aussi participer à la course sur un favori qui dispute l'arrivée avec la meilleure des place, celle du jockey...mais sans le danger !

Par toute l'équipe de France Sire : Lise Hallopé, Anne-Lise Legorgeu, Noémie Bellard, Arnaud Poirier, Yannick Leboeuf et Jérôme Vit. 

 

 

L'AMBIANCE


L'Anjou Loire Poney : sportif !
 


Une foule immense pour la séance de dédicace avec Fauve Hautot, qui a duré plus de 2 heures !


Pour une fois, c'est le Vice Président qui attire toute l'attention...mais en compagnie de Fauve Hautot, ça aide !
 


La réunion du Lion d'Angers offre une grande place aux gentleman avec un cross et une course plate, remportée ici par Thibault Macé en selle du Polyo Lindo.


Oui, il faut chaud...

 

LA COURSE DE L'ANJOU LOIRE CHALLENGE


Vinga aux écuries


Départ de la course. En route vers 7300 m : Vallée Viva s'élance en tête devant Trois Huit. Portant la casaque bleue toque jaune d'Andrée Cyprès, Vinga est déjà 4e devant le gris Toutancarmont.


Rapidement, Toutancarmont prend la tête et imprime un train très régulier.


Vinga fait quelques blaques mais elle tient bien sur ses jambes.

£
Lui qui a gagné de bout en bout l'an dernier avec Kick On, David Cottin n'est pas à la fête cette année, toujours à l'arrière en selle sur Amazing Comedy.


A mi-parcours, derrière Toutancarmont, Wilfried Denuault s'est rapproché en casaque grise avec Yoneti. Vinga reste tout prêt.


Au dernier passage de la double croche, que Toutancarmont franchi sérieusement cette fois alors qu'il avait fait un vol plané l'an dernier, Yoneti est à l'attaque en 2e position, tandis que Vinga reste tout proche.


Vinga a pris l'avantage sur Yoneti, tandis que Toutancarmont conserve la 3e place.

 


Triomphe de Vinga, monté par Felix de Giles.


Jacques Cyprès, très ému par la victoire mais aussi par la mort de l'étalon Saddler Maker


Emmanuel Clayeux et Andrée Cyprès ont rejoint Jacques Cyprès et Vinga.


Christine Leenders et Andrée Cyprès, des amis de 30 ans.


Il faisait très chaud, même à 18H45.


La grande particularité de l'Anjou Loire Challenge : la remise des prix sur la piste avec tous les jockeys.

 


On en parle dans l'article


Commentaires

Super,merci arnaud,très bon reportage
L.couetil - 06-05-2016 18:28
Commentaire en attente de validation par son auteur
Alexavier - 06-08-2016 12:40

(pour valider votre commentaire sur votre boite mail)