Aujourd'hui : Newmarket
October Yearling Sale - Book 4
Aujourd'hui : Baden-Baden
Sales & Racing Festival
Lexington, Kentucky - du 21/10/2019 au 24/10/2019
The October Sale
Kill - du 21/10/2019 au 22/10/2019
Autumn Yearling Sale
Deauville - du 22/10/2019 au 25/10/2019
Vente de Yearlings d'Octobre
Kill - le 22/10/2019
Autumn HIT Sale
Doncaster - le 24/10/2019
Autumn Hit & Yearling Sale
Newmarket - du 28/10/2019 au 31/10/2019
Autumn Horses In Training 2019
Maisons-Laffitte - le 31/10/2019
100% Obstacle

Hong Kong 2016 : une bande de français débande à Happy Valley

07/12/2016 - Découvertes
Dure soirée pour les 2 jockeys français du championnat du monde des jockeys de Hong Kong. Sur l'hallucinant hippodrome d'Happy Valley, Florent Géroux et Mickaël Barzalona ont combattu mais rien n'y fit, malgré le soutien indéfectible d'une joyeuse équipe de bras cassés venus de toute la France et même d'Alsace. En partenariat avec LENCARE.


Happy Valley : même si on connait l'image, le voir en vrai est un choc.
" Je suis sur le cul " déclare spontanément Quentin Bertrand, le photographe de l'APRH. " J'en prend plein la vue depuis ma descente de l'avion", s'explame Frédéric Guignard, du Paris-Turf, également en visite pour la 1e fois dans le petit bout de rocher brûlant de l'Asie du Sud-Est, et qui ajoute " Je n'y comprenais rien en descendant du taxi, qui m'a laissé devant une porte en plein centre ville. Et pourtant c'était vrai: il y avait un hippodrome derrière cette porte."
 
 

 
Bien dit Freddy ! Car Hong Kong, c'est tout à fait ça: un milieu ultra-urbain fourmillant où les gratte ciel se rejoignent dans les cieux, où la vie éclate à tous les étages, et qui abrite en son sein le plus improbable des hippodromes du monde  : Happy Valley. Cette cuvette est le seul endroit à peu près plat d'une île à l'origine très montagneuse de Victoria, un caillou mal fichu mais stratégique avec des eaux assez profondes pour y établir une port gigantesque, conquis par les anglais au milieu du 19e siècle et devenu aujourd'hui le 3e centre financier du monde. Puisque les anglais ont eu la bonne idée d'importer leurs loisirs dans toutes les colonies de la planète, ils ont développé des courses à Hong Kong, un endroit pourtant totalement inhospitalier pour cette activité a priori. Mais puisque cette fameuse cuvette faisait mourir de malaria tous ses occupants humains, ils l'ont asséchée et y ont tracé une piste dès 1846, seulement 4 ans après l'arrivée des 1e colons britannique.
 

   

Hugh Bowman, les bras chargés d'une montre Longines et d'une coupe géante pose aux côtés des 11 autres jockeys du championnat

 

Tout juste 150 ans plus tard, Happy Valley a gardé son tracé d'origine, même s'il a été remodelé avec des virages relevés compte-tenu de la vitesse folle des participants.  Après la construction du grand hippodrome international de Sha Tin en 1978, là où vont se dérouler les Gr.1 du dimanche 11 décembre, Happy Valley a perdu son centre d'entrainement et son programme classique. Mais sa situation en fait une pièce maitresse de Hong Kong qui rassemble tous les mercredis soir non seulement les turfistes mais aussi des milliers de passionnées, la belle société chinoise et internationale dans ses salons, les jeunes expatrié(e)s qui viennent  y boire de nombreuses bières. Bref beaucoup de gens qui s'amusent. L'hippodrome était carrément comble en ce mercredi 7 décembre, et on avait du mal à se faufiler dans une foule dépassant les 25.000 personnes.
 
De plus, ce mercredi de décembre est jour de fête, avec concert et feu d'artifice. Il ouvre la semaine internationale de Hong Kong, qui se conclut lors de la réunion de la Hong Kong Cup à Sha Tin, et le Hong Kong Jockey-Club y organise depuis des lustres un championnat du monde des jockeys. Cette édition 2016 comportait 2 français : Mickaël Barzalona et Florent Géroux, ce dernier représentant les Etats-Unis. Les autres étrangers étaient l'italien Mirco Demuro, l'australien Hugh Hoffman, le japonais Kito Tosaki, le sud-africain Greg Lerena (tenant du titre) et l'anglais Ryan Moore. Outre ses ressortissants "natifs", Hong Kong présentait Douglas Whyte, Zac Purton et Joao Moreira, jockeys en contrats annuels.
 
Les montes sont choisies au tirage au sort. Les affaires semblaient parties dans la 1e manche avec une 2e place pour Florent Géroux et une 4e place pour Mickaël Barzalona. Mais au cours des 3 autres manches, disputées sur les distances de 1000 à 1650 m, les jockeys tricolores n'ont pu que décrocher des petits accessits. Finalement, c'est Hugh Hoffman qui a décroché la palme, le chèque et surtout la montre Longines, devant Ryan Moore et les 2 ex aequo pour la 3e place, Mirco Demuro et Kito Tosaki
.
Bon. En fait, ce n'est pas bien grave. Une large public a passé une très belle soirée et le plus important pour la France reste, de loin, de briller avec ses 5 chevaux dimanche à Sha Tin dans les épreuves du Hong Kong Sprint (Signs of Blessing), du Vase (Silverwave, Garlingari, One Foot In Heaven) et bien sûr de la Cup (Elliptique).

 

Le jockey victorieux représentant l'Australie Hugh Bowman

A Happy Valley, on joue à Où est Charlie version Père Noël

Florent Geroux représentait les Etats-Unis dans ce championnat du monde des jockeys

Et Mickaël Barzalona la France

Ryan Moore a gagné la deuxième manche grâce en selle sur Giant Turtle

Et Mirco Demuro la troisième manche en selle sur Mutual Joy