Aujourd'hui : Newmarket
October Yearling Sale - Book 4
Aujourd'hui : Baden-Baden
Sales & Racing Festival
Lexington, Kentucky - du 21/10/2019 au 24/10/2019
The October Sale
Kill - du 21/10/2019 au 22/10/2019
Autumn Yearling Sale
Deauville - du 22/10/2019 au 25/10/2019
Vente de Yearlings d'Octobre
Kill - le 22/10/2019
Autumn HIT Sale
Doncaster - le 24/10/2019
Autumn Hit & Yearling Sale
Newmarket - du 28/10/2019 au 31/10/2019
Autumn Horses In Training 2019
Maisons-Laffitte - le 31/10/2019
100% Obstacle

Le Derby d'Epsom est "FR" grâce à Wings Of Eagles et La Reboursière !

04/06/2017 - Evénements
Un cheval né et élevé en France par Aliette et Gilles Forien au Haras de la Reboursière a gagné le Derby d’Epsom 2017, un fils de Pour Moi qui avait déjà remporté le classique. Un événement historique à plus d’un titre quand on sait que les derniers lauréats « FR » ont été Relko en 1963 et Sea Bird deux années plus tard. Voir la VIDEO de Wings of Eagles, coté tribune et l’ambiance du centre de l’hippodrome ainsi que la galerie photos. Cela vaut le détour !

 
La date du samedi 3 juin 2017 et le nom de Wings Of Eagles seront inscrits en lettres d’or au Haras de la Reboursière, la partie de l’élevage privé d’Aliette Forien. Ce grand élevage français basé à Nonant le Pin a fait naitre, a élevé puis a vendu le lauréat 2017 du Derby d’Epsom. Et pourtant, l’histoire n’était pas été écrite d’avance. Proposé à 40/1, Wings Of Eagles a largement été délaissé par les bookmakers au profit des deux favoris des anglais Cliffs of Moher et Cracksman qu’il a battu dans cet ordre. Aidan O’Brien présentait 6 des 18 concurrents au départ de ce Derby 2017, avec ce tel nombre de partants, nul n’est à l’abris de se tromper sur les pronostics. Cela arrive à vrai dire assez rarement dans ce classique. Le dernier vainqueur à "grosse cote" remonte à 1974 quand Snow Knight a passé le poteau en tête à 50/1. Pearl Driver, un français était proposé à 40/1 lors de sa victoire en 1947. En 1913, le favori Craganour proposé à 6/4 avait gagné la course mais a été rétrogradé. Les juges ont ainsi délivré la victoire à son dauphin Aboyeur qui était doté d’une cote à 100/1.
 
Une véritable victoire historique pour l'élevage français, celui d'Aliette et Gilles Forien dans le Derby d'Epsom 2017 grâce à Wings of Eagle
 
Le retour de Wings Of Eagles dans le Winner Circle d'Epsom. Son jockey Padraig Beggy, un irlandais né le 31 mars 1986, n'avait encore jamais monté de Derby dans sa vie
 
Bon, les cotes restent anecdotiques. Ce qui compte, c’est que Wings Of Eagles soit né et élevé dans l’Hexagone. L’équipe France-Sire tire un grand coup de chapeau à Aliette et Gilles Forien, quelques uns de nos premiers supporters, ainsi qu’à Sybille Gibson et toute l’équipe des Haras de Montaigu (où sont stationnés les étalons ainsi que les juments de clients) et de la Redboursière. Ces derniers connaissent tous la famille maternelle de Wings Of Eagles puisqu’elle a été construite par Aliette Forien. C’est son époux qui avait acheté la formidable Rotina (Crystal Glitters), grand-mère de Wings Of Eagles. Et dire que les échecs radicaux de ses 2 premiers produits auraient pu la conduire vers les oubliettes. Heureusement, Rotina, issue d'une souche de la Comtesse Batthyany a très vite redressé la barre avec son 3e produit, la bonne Rendorina (2 victoires , 78.000 €). La suite n'a été que succès. Ainsi, le bilan de cette poulinière miracle compte 13 vainqueurs pour 16 produits. Et parmi eux une gagnante de Gr.1, Belle et Célèbre (Peintre Célèbre), une mémorable  Worthleberry (Starborough), qui a gagné le Premio Lydia Tesio et le Jean Romanet avant qu'ils ne deviennent Gr.1, le champion de référence en Scandinavie Appel Au Maître (Starborough), l'inusable Valentino (Valanour), triple gagnant de Gr.3. Il y a aussi Ysoldina et Causa Proxima, deux filles de Kendor qui sont placées de Listed et même de Gr.1, nous y reviendrons.
 
 
Aidan O'Brien devient le nouveau recorman de la course dans la catégorie "entraineur en activité" avec 6 succès. Quant aux propriétaires Derreck Smith, Sue Magnier, et Michael Tabor, ils comptent une victoire supplémentaire : 7 avec la victoire de Pour Moi qui était entrainé par Anrdé Fabre
 
Il faut noter que Rotina, mis à part pour visiter Peintre et Célèbre, Dubawi, Lahib, Priolo, est resté dans la majorité des cas à Montaigu pour ses étalons, de Kendor à Archange d’Or en passant par Valanour, Nikos, Starborough et Literato, le père de son dernier poulain Haut Bages. Le haras misait beaucoup sur Belle et Célèbre, meilleur produit de Rotina pour lui succéder, mais celle-ci est malheureusement morte jeune, pleine de Galileo. C’est finalement sa sœur Ysoldina qui la vangera en tant que poulinière.
 
Ysoldina est bien entendu la mère de Wings of Eagles. Née en 2002, cette fille de l’ancien étalon maison Kendor a été conservée à l’entrainement par Aliette Forien qui l’a ainsi placée chez Alain de Royer-Dupré, comme le sera plus tard Belle et Célèbre. Gagnante à 2 ans, elle s’était placée 2e et 3e de la championne Divine Proportions respectivement dans le Prix de la Grotte (Gr.3) et dans la Poule d’Essai des Pouliches (Gr.1). Encore placée du Corrida (Gr.2) et du Allez France (Gr.3) à 4 ans, Ysoldina se retire au haras l’année suivante et impose d’amblée un rythme et niveau de production élevé comme sa mère. Deux de ses trois premiers produits sont black-type, les propres sœurs Torentosa et Gyrella par Oasis Dream. Si Torentosa a été achetée yearling 160.000€ par la Marquise de Moratalla, Gyrella est quant à elle restée dans le giron de la Reboursière. Les succès aidant, Sweet Electra, la fille d’Ysoldina et de Sea The Stars a été achetée yearling 600.000€ par Hspirit. Agée de 4 ans, cette dernière est toujours à l’entrainement chez Pascal Bary.
 
C‘est donc en 2014 qu’est né Wings Of Eagles, le premier foal mâle d’Ysoldina. Le 2e suivra une année plus tard.  Ce fils de Holy Roman Emperor a été acheté 130.000€ par le Hong Kong Jockey Club. Wings Of Eagles a lui aussi été acheté yearling ; 220.000€ par MV Magnier. Il rentre dans l’Histoire pour une autre raison en devenant à travers cette victoire le tout premier vainqueur de Derby d’Epsom à avoir été acheté en France ! Tout cela s’est passé en août 2015 à Arqana quand Wings of Eagles portait le lot numéro 6. Le lot suivant a par ailleurs lui aussi été acheté par MV Magnier, 440.000€ pour la sœur de Zagora par Galileo. Si Arqana a vendu son tout premier vainqueur du Derby d’Epsom, WOE (pour Wings Of Eagles, un film de 1957 avec John Wayne) n’est de loin pas le premier vainqueur de Derby tout pays confondus. Il a bien sur eu la victoire de Lawman et d’Almanzor pour ne citer qu’eux dans le Jockey Club mais aussi Dream Well. En effet, le vainqueur du Jockey-Club et de l’Irish Derby pour Pascal Bary et la famille Niarchos avait été acheté à moitié par Jean-Louis Bouchard sur la base de 600.000F. Notons qu’il est rare qu’un gagnant du Derby d’Epsom ne soit pas issu d’éleveurs-propriétaires ou de l’agence de Tattersalls. Sur les 10 dernières éditions de ce Derby, 4 gagnants sortaient des ventes de Newmarket.
 
L’édition 2017 de ce Derby et la victoire de WOE restera également dans les annales par le fait que le vainqueur est un fils d’un "Derby Winner". Pour Moi avait remporté ce classique en 2011 sous la selle de Mickaël Barzalona, un peu de la même manière que WOE en revenant de l’arrière garde. Le fils de Montjeu, un gagnant du Jockey Club, est le dernier cheval entrainé en France à s’être imposé dans le Derby. Rentré étalon en grande pompe à Coolmore Stud en 2011, Pour Moi a eu droit à un traitement de faveur exceptionnel puisque ses propriétaires avaient décidé de le placer dans le même box de son grand-père Sadler’s Wells. A côté de sa porte est écrit une des phrases mythiques du grand éleveur Federico Tesio : "The Thoroughbred exists because its selection has depended, not on experts, technicians or zoologists, but on a piece of wood : the winning post of the Epsom Derby."
 
La fameuse affiche placardée à côté de l'ancien box de Sadler's Wells et Pour Moi
 
WOE et Pour Moi sont ainsi des exemples types de ce que représente le mot "sélection" dans le pur-sang. En revanche, vu le peu de réussite pour l’heure de sa part, Pour Moi a été déplacé à Grange Stud, l’une des antennes d’obstacle de Coolmore, depuis cet hiver. Sa cote commerciale a plus que dégringolée. Néanmoins, Pour Moi pourra toujours se targuer d’être le 29e cheval de l’Histoire des courses à avoir gagné le Derby avant d’avoir donné naissance à son tour à un vainqueur de Derby. C’est ainsi qu’il se place dans la liste des grands noms de Gainsborough à Sea The Stars en passant par Blenheim, Nijinsky,  Mill Reef, Shirley Heights, Galileo.
 
RETROUVER LA LISTE COMPLETE DES GAGNANTS DE DERBY PERES DE VAINQUEURS DE DERBY (par Xavier BOUGON)
 
Notes :
- Ysoldina était suitée en 2016 d’une femelle de la première génération de Kingman. Elle a été inscrite à la vente du mois d’Août Arqana 2017.
- Gyrella, la fille d’Ysoldina et Oasis Dream a pouliné cette année d’une femelle de Mastercraftsman. Sa tante, Causa Promixa d’un mâle de Le Havre.
 
 
GALERIE PHOTOS
 
 
Sa Majesté la Reine d'Angleterre est arrivée à 13h sur l'hippodrome. Elle ne manquerait pour rien au monde ce rendez-vous. Certains auront même remarqué le choix de ses couleurs, jaune et noir, les mêmes que Pépé Gilles ?!
 
On change d'ambiance totale en allant au milieu du champ de courses où se tient une foire ainsi qu'une fête foraine
 
 
 
Retour au Queen's Stand où même les journalistes et caméramen doivent se chapeauter
 
 
 
Côté piste, on s'amuse autant
 
 
Les tentes de sponsors, Investec le principal à gauche et Bentley à droite. Au centre sur la piste, Aidan O'Brien donnait les dernières instructions à ses jockeys 40minutes avant la course après avoir fait une reconnaissance de l'état du terrain
 
 
Des parachutistes étaient en démonstration pour lever des fonds
 

On en parle dans l'article