Aujourd'hui : Timonium, Mayland
Midlantic Two Year Olds in Training
Demain : Doncaster
Spring Store Sale
Doncaster - du 22/05/2019 au 23/05/2019
Spring HIT/P2P Sale
Fairyhouse - le 24/05/2019
Tattersalls Ireland Goresbridge Breeze-Up Sale
Ascot - le 30/05/2019
Cheltenham May Sale
Baden-Baden - le 31/05/2019
Frühjars Auktion
Ascot - le 04/06/2019
Ascot June Sale

La tournée du Stagiaire : Etienne D'Andigné, le renouveau de l'ouest

06/03/2019 - Découvertes
 Dans la tournée du Stagiaire, on vous emmène à la découverte de l'avenir de la filière courses, à la rencontre de ces jeunes entraîneurs, éleveurs, jockeys, qui seront les anciens de demain. Aujourd'hui, c'est Etienne D'Andigné. Installé depuis 2018 près de Montigné-lès-Rairies avec sa compagne Maud Le Bastard, il s'occupe de ses chevaux sur un domaine un peu particulier...Rencontre. 

 

 

Etienne D'Andigné, un jeune entraîneur heureux et qui en veut !


 

Le nom d'Andigné est connu comme le loup blanc sur les hippodromes de l'Ouest. Olivier D'Andigné, le grand-père d'Etienne, fut président de la société des courses de Craon, et son père Joseph officie sur les hippodromes parisiens. Dans la famille, il y aussi un autre Olivier, le frère d' Etienne, qui a gagné le Prix du Président de la République 2017 sur Via Dolorosa, âgé seulement de 18 ans ! Celui que vous connaissez un peu moins mais dont vous allez sûrement entendre le nom dans les années qui viennent, c'est Etienne D'Andigné.

 

Etienne D'Andigné et Maud Le Bastard, à cheval sur leurs terres de l'Ouest.

 

Âgé de 25 ans, Etienne a monté en tant que gentleman-rider, mais son futur était déjà bien tracé...Ce qu'il voulait être, c'est entraîneur ! Pour cela, il a vu du pays, en commençant juste à côté de Durtal, chez Donatien De Beauregard. Il a ensuite traversé les mers pour s'inspirer de Willie Mullins en Irlande, avant d'être responsable d'écurie chez Laurent Viel. Il a ensuite continué son tour des entraîneurs chez Adrien Lacombe, avant de finir par comme il le dit lui-même "son modèle", Guillaume Macaire. Suite à cela, il obtient en 2018 sa licence d'entraîneur à 24 ans seulement, déjà un exploit ! Après avoir commencé sa carrière dans les boxes de Marc De Montfort à La Flèche, il fait une rencontre déterminante qui va changer sa jeune histoire...

 

 

 

Jean-Noël Ritouet, propriétaire de chevaux et du terrain où entraîne Etienne.

 

A Montigné-Lès-Rairies, est installé un certain Jean-Noël Ritouet, connu pour être le propriétaire de Bohemian Rapsody, bon cheval de Quinté. Ce passionné s'est mis il y a de cela 8 ans à élever ses propres chevaux. Il a aujourd'hui 8 poulinières, et en accueille une vingtaine en période de poulinage. Sur sa propriété, se trouve un diamant brut, un terrain où les sols sont fait de graves et d'argile, en bref, des pistes naturelles de grande qualité ! C'est justement ce côté naturel qui va pousser Etienne vers cet endroit. Il s'y installe en décembre 2018, avec sa compagne Maud Le Bastard, qui l'épaule dans sa nouvelle carrière. 

 

Maud, toujours avec le sourire, oeuvre chaque jour aux côtés d'Etienne.

 

Les résultats ne se font pas attendre ! Après de belles places cet hiver à Pau, Plate Bande, fille de Planteur achetée 2000 euros à la vente d'Automne Arqana, offre au jeune couple une première victoire remplie d'émotions sur les haies de Fontainebleau le 27 février ! La consécration est là pour Etienne et Maud. Le jeune entraîneur était resté dans l'ouest ce jour-là pour s'occuper de ses chevaux, mais il ne vit pas ce grand moment seul. A ses côtés, Jean-Noël Ritouet, mais aussi Isabelle Monnier, que l'on a connu au haras de la Haute Hermitaie avec Jarn, le père de...Bohemian Rapsody. Elle a d'ailleurs toujours le cheval sous sa responsabilité, et il saillera sûrement une ou deux juments cette année. Véritable femme de cheval, très habile pour les soins comme nous le confient Maud et Etienne, elle est aussi très présente dans le quotidien de l'écurie. 

 

Tel les 4 mousquetaires, Jean-Noël, Maud, Isabelle et Etienne forment une jolie bande !

 

Jean Noël et Isabelle sont les anges gardiens d'Etienne et Maud, qui ont bien conscience de cette aide précieuse, et le leur ont bien rendu. Après les joies de la victoire, pas le temps de se reposer ! Maud et Etienne ont 8 chevaux sous leur responsabilité, et 3 de plus vont arriver très bientôt. Les journées sont souvent longues, mais la passion est grande comme nous l'a expliqué Etienne et il voit l'avenir d'un bon oeil : "C'est toujours une joie de travailler avec les chevaux, et c'est vraiment là où je me sens bien. Je suis entouré de gens formidables. Ce n'est pas un métier facile, mais des associations comme Equistratis oeuvrent pour que le futur des courses soit meilleur. Il y a toujours eu des périodes de creux, donc je suis très confiant pour l'avenir, et je vais continuer à travailler dur pour réussir." 

 

 

Maud et Etienne, toujours ensemble, dans le pire, mais surtout le meilleur !

 

En voilà un jeune motivé, et qui plus est avec des grands projets ! Si ses chevaux vont pour l'instant s'exercer sur les obstacles chez le voisin Pascal Journiac, Etienne est en train de rénover totalement l'emplacement où il entraîne. N'ayant jamais connu de chevaux avant la récente installation du jeune homme, le grand espace où se trouve les pistes offre de nombreuses possibilités d'aménagement. Les projets sont les suivants : construire une arène de dressage sur les obstacles, un parcours de steeple-chase, et à long terme installer l'écurie plus proche des pistes. En effet, pour atteindre le lieu depuis chez Jean-Noël, il faut traverser la forêt, ce qui est loin d'être un inconvénient. Au milieu de ce havre de paix, les chevaux trottent et marchent sur de nombreux sentiers, avec des terrains et dénivelés différents, et ne s'ennuient jamais ! 

 

La piste de canter, avec un sol naturel fait pour l'entraînement.

 

La tête sur les épaules, c'est comme ça qu'on pourrait décrire Etienne D'Andigné. Avec Maud à ses côtés, ils ont connu comme tout jeune qui s'installe des périodes très difficiles, et cela leur permet de garder les pieds sur terre pour la suite. Après la première victoire, riche en émotions, ils peuvent désormais regarder la suite plus sereinement. Il faut dire qu'avec les personnes qui les entourent, on voit mal comment l'avenir pourrait être autre que brillant...Bonne chance Etienne ! 

 

GALERIE PHOTOS:

Etienne n'a rien perdu de ses années de Gentleman...

 

...et il n'a pas oublié les bons réflexes avec les chevaux ! Même si sa partenaire se moque de lui..

 

Ambiance relax à l'écurie...

 

...mais aussi lors des galops de chasse.

 

Pour une piste naturelle, ça en a de la gueule !