Mila Mijuskovic, du CSO à l'attelage en passant par le ski joëring jusqu'aux courses

13/01/2022 - Actualités
Jeune cavalière, Mila Mijuskovic est une véritable touche-à-tout des disciplines équestres. Non originaire du milieu des courses, Mila a débuté par le CSO et le concours complet, avant de commencer à monter en courses de poneys. Cette passion nouvelle pour la vitesse l’a amenée à s’inscrire au Moulin à Vent, et elle est désormais en apprentissage à Chantilly chez Nicolas Clément, dans le but de devenir un jour jockey.   

 Mila en selle sur Play All Day lors d'une course AFASEC ©APRH

 

Originaire de la région de Fontainebleau, Mila Mijuskovic n’est pas issue du sérail, aucun membre de sa famille n’étant associé de près ou de loin au monde si particulier des courses. Mila, comme beaucoup, a débuté sa relation avec les chevaux dans son enfance via son club, en montant en CSO et en concours complet. Ce n’est que plus tard, pour connaître d’autres sensations notamment la vitesse que Mila va commencer à participer à des courses de poneys au club Les poneys d’abord, géré par Yvette Koenig. Immédiatement, la jeune fille va être conquise par les courses, et se plonger assidument dans la discipline avec réussite, et enchaînant les succès. Ce goût pour les courses a encouragé Mila à s’inscrire à l’AFASEC et elle va ainsi rejoindre le fameux Moulin à Vent de Gouvieux, pour y suivre une formation en vue de devenir jockey, en alternance chez Nicolas Clément. « J’ai beaucoup de chance d’être chez Nicolas Clément, une écurie avec beaucoup de cavaliers d’expérience avec qui j’apprends au quotidien » nous explique Mila.
 
Mila sur les pistes d'entraînement de Chantilly ©LGM Communications
 

Aujourd’hui âgée de 17 ans, Mila a déjà pu participer à deux reprises à des courses école, sur l’hippodrome de Chantilly pour son maître d’apprentissage, et espère très bientôt revêtir l’habit de lumière en course officielle. Parallèlement à son quotidien sur les pistes de Chantilly, Mila continue le week-end à monter en courses de poneys. Durant ces réunions de courses, il n’y a pas seulement des courses réservées aux poneys, avec des sections par taille, il y a également des courses courues avec des anciens chevaux de course réformés. Mila s’est d’ailleurs imposée en fin d’année 2021 lors d’une réunion à Rambouillet avec Kheleyf Honor, un ancien pensionnaire de Luis Urbano Grajales âgé de 5 ans, qui avait couru en plat et en obstacle, qui appartient désormais au club Les poneys d’abord, dans des courses pour chevaux réformés, davantage adaptés aux cavalier(e)s qui commencent à être trop grands pour les poneys.
 
 
Mila double gagnant à Rambouillet, lors d'une réunion de courses de poneys et de chevaux réformés


En plus de participer à ces courses, ce pur-sang participe à des concours complets avec Mila. La jeune cavalière ne s’arrête pas aux courses et au concours, elle aime explorer d’autres horizons avec les chevaux. Elle possède également des galops en attelage, et pratique occasionnellement le ski joëring dans les Hautes-Alpes à Ceillac, une drôle de pratique originaire de Scandinavie qui consiste à skier en étant tracté par un cheval. Quand on l’interroge sur la possibilité de monter plus tard en courses d’obstacle, Mila nous répond que ce n’est pas à l’ordre du jour, mais nul doute que sa curiosité naturelle aux disciplines équestres va tôt ou tard l’encourager à goûter aux joies de la vitesse et du saut réunis.   

 
Mila en CSO

Voir aussi...

Demain à Strasbourg: 1er partant pour Timothy Donworth, jeune entraîneur irlandais installé à Chantilly

Un jeune homme de 27 ans, originaire de Cork au sud Irlande, fera son apparition dans la colonne des entraîneurs ce dimanche 19 septembre sur l’hippodrome alsacien de Strasbourg avec la 2 ans She’s Evaporust (Galileo Gold). Membre de la promotion 2016-2018 du programme Godolphin Flying Start, et après plusieurs années passées en tant qu’assistant chez Jean-Claude Rouget et Nicolas Clément, Timothy a décidé de prendre son envol en cette fin d’année 2021.