Grandes retrouvailles inattendues entre Benoit Gicquel et Saint des Saints

04/12/2020 - Actualités
Ancien grand jockey d'obstacle, Benoit Gicquel a eu l'occasion de revoir aujourd'hui son ancien champion Saint des Saints, avec qui il avait été en haut de l'affiche à Auteuil. Des retrouvailles presques inattendues et très émouvantes, Benoit Gicquel n'ayant pas revu le crack étalon depuis son départ de l'entraînement !

Avec un sourire ému, Benoit Gicquel retrouve son ancien champion Saint des Saints au Haras d'Etreham !

 

Ah, il en a monté des cracks Benoit Gicquel ! Celui qui a été très longtemps parmi les top jockeys d'Auteuil a croisé le chemin des grands "Macaire" devenus étalons en France ou ailleurs, à l'image de Robin des Champs, Robin des Prés, Kapgarde, et bien-sûr le fameux Saint des Saints ! Celui qui est l'un des meilleurs étalons d'obstacle européen, père de multiples vainqueurs de Gr.1, n'a plus besoin d'être présenté. Rappelez vous au début des années 2000 à Auteuil, ce grand cheval noir qui avait presque tout gagné sur les haies si ce n'est son Gr.1... En 2002 à 4 ans, il a aligné 4 victoires de groupe sur la Butte Mortemart, avant d'être battu par Great Love dans le Renaud du Vivier. Benoit Gicquel se souvient: " A l'époque, le Renaud du Vivier se courait fin juin, et on avait couru toutes les préparatoires. Peut-être qu'il n'avait pas eu assez de fraîcheur... C'est assez émouvant de le revoir. Il est toujours gentil, comme il l'était en course. C'était un cheval facile, avec beaucoup de classe." Il y avait de quoi être ému, puisque Benoit et Saint des Saints ne s'étaient pas croisés depuis son entrée au Haras ! Les grandes retrouvailles ont été orchestrées par Nicolas de Lageneste, l'éleveur de Saint de Saints. 

 

Saint des Saints et les cuisses de la Goulue - France sire

Benoit Gicquel et Saint des Saints en piste à Auteuil il y a presque 20 ans (APRH)

 

Après avoir fait la une d'Auteuil, Saint des Saints est rentré au Haras d'Etreham, qu'il n'a jamais quitté, devenant le leader de l'obstacle français aux côtés des Kapgarde et consorts. Saint des Saints a été élevé par Nicolas de Lageneste au Haras de Saint Voir, d'un croisement tout à fait curieux. En effet, sa mère Chamisène avait gagné le Malleret (Gr.2) en plat, et était la soeur de Le Balafré. Envoyée jusqu'ici à des étalons américains pour le plat, Nicolas avait totalement changé de cap en choisissant Cadoudal, que l'on connaît aujourd'hui pour son influence sur l'obstacle français. Chamisene était, qui plus est, compliquée à remplir, n'ayant pas de poulains entre 1986 et 1991, puis entre 1993 et 1998. Pourtant, Nicolas de Lageneste y a vu un potentiel, et l'a achetée : " Je me rappelle que j'étais venu aux ventes pour cette jument en particulier. Elle passait tard le soir, était vide, et il n'y avait personne autour du ring. Je l'ai achetée pour très peu, aux alentours de 9000 francs." L'inspiration a été gagnante, puisqu'est né des oeuvres de Cadoudal et Chamisène un superbe cheval noir, Saint des Saints, devenu un champion avec ses attributs, que son entourage lui avaient laissés dans l'espoir qu'il rentre au Haras. Bien des années après, l'histoire leur a tous donné raison ! 

 

Nicolas de Lageneste vient également saluer son vieux crack 

A 22 ans, l'ami Saint des Saints tient une forme olympique et cavale à grande allure dans son paddock !


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Mercato des étalons

Latrobe, lauréat de l'Irish Derby et nouvel étalon d'obstacle du Haras d'Etreham

Cheval de grande classe à 3 ans sur la dsitance classique, ayant notamment fait sien l'Irish Derby (Gr.1) en 2018 sous la férule de Joseph O'Brien, Latrobe a rejoint le parc d'étalons à vocation obstacle du Haras d'Etreham, et a posé ses valises au Haras de la Tuilerie, où il effectuera la saison de monte 2021 aux côtés de Goliath du Berlais et Masked Marvel. VOIR L'INTERVIEW DE FRANCK CHAMPION ET LE COMMUNIQUÉ CI-DESSOUS.