All-Weather Championship: qui sont les grands gagnants après la finale de Lingfield ?

02/04/2021 - Actualités
Annulée l'an dernier en raison de la Covid-19 et de l'arrêt des courses en résultant sur tout le territoire britannique, la finale du All-Weather Championships a pu se dérouler dans de bonnes conditions ce vendredi 2 avril, sur l'hippodrome de Lingfield, où s'est notamment imposé le jeune pilote français expatrié en Anglettre, Pierre-Louis Jamin, en selle sur Lord of The Lodge dans le All-Weather Apprentice Handicap.

L'hippodrome de Lingfield, en Angleterre, et sa piste en sable fibré (© Twitter Hippodrome de Lingfield)

 

Après l'April Fool's Day d'hier - traduisez, la journée du poisson d'avril -, nos amis anglais ont repris un tant soit peu leur sérieux en ce vendredi 2 avril, comme il est de coutume de faire lorsqu'il s'agit d'un jour de finale. Qu'il s'agisse de foot, de rugby, de cricket... et surtout de courses de chevaux ! En effet, se tenait hier, sur l'hippodrome de Lingfield, au sud de Londres, dans le comté de Surrey, le "Final Day" du All-Weather Championship, qui se déroule chaque année à cette même période. Créé en 2013, ce challenge a pour but de mettre en avant les courses britanniques se disputant sur des pistes "All-Weather" (pistes en sable fibré, ndlr), comme celles de Lingfield donc, mais aussi de Kemtpon, Chelmsford, Newcastle, Southwell ou encore Wolverhampton. Elles viennent ainsi supplanter celles courues sur gazon, à l'arrêt durant tout l'hiver, comme en France d'ailleurs, et ainsi permettre à la discipline du plat de vivre et d'exister pendant cette période où l'obstacle reste roi sur tout le Royaume-Uni.

 

Revivez la finale du All-Weather Championship de Lingfield, en 2019

 

Faisant s'affronter de véritables spécialistes de cette surface ayant au préalable validé leur ticket en remportant au moins une épreuve qualificative baptisée "Fast Track Qualification" (comme le Prix Saônois (L.) dans l'Hexagone, ndlr) ou étant crédités d'un bon rating consécutif à trois bonnes performances obtenues sur PSF en Irlande, au Royaume-Uni; ou en France, la finale du "All Weather Championship n'a eu de cesse de croître en termes de notoriété au fil des années. La qualité de son organisation, le montant des allocations distribuées (1 million de £ au total, ndlr) et le spectacle proposé en ont fait aujourd'hui un événement auquel les plus grands professionnels, qu'ils soient entraîneurs ou jockeys et d'un côté de la Manche ou de l'autre, prennent plaisir à participer, à l'instar du public, lui aussi de plus en plus présent derrière sa télé ou dans les travées de l'hippodrome de Lingfield... du temps où le Coronavirus n'existait pas encore !

Annulée l'an dernier suite à l'arrêt des courses prononcé sur l'ensemble du territoire britannique en raison de la sévérité de l'épidémie de Covid-19, la finale de la huitième édition du "All Weather Championship", après des phases de qualification haletantes démarées le 20 octobre dernier, a rendu son verdict ce vendredi 2 avril au soir, après qu'aient été disputées les sept épreuves du programme: le "Marathon", le "Fillies' and Mares'", le "Sprint", le "3-Year-Old", le "Middle Distance", le "Mile", et l' "Apprentice Handicap".

 

All-Weather Marathon

Épreuve d'ouverture de ce "Final Day", longue de 3.200 mètres, le All-Weather Marathon n'a pas échappé à l'un de ses favoris, Ranch Hand, qui parvient ainsi à préserver son invincibilité en quatre sorties sur piste en sable fibré. Tout de suite à la pointe du combat, le protégé d'Andrew Balding a suivi librement dans le sillage des animateurs, avant d'être décalé par son jockey, James Doyle, à 600 mètres du but, et de très bien accélérer pour venir prendre résolument l'avantage au poteau des 200 derniers mètres. Une longueur et demie sanctionne sa supériorité sur Rock Eagle (Teofilo), deuxième d'un nez devant Lucky Deal (Mastercraftsman) avec qui il s'est livré à un très beau mano a mano d'un bout à l'autre de la ligne droite de l'hippodrome de Lingfield. Une victoire ayant un petit accent français, puisque Ranch Hand n'est autre qu'un produit de feu l'étalon "FR" Dunaden, vainqueur entre autres, sous la férule de Mikel Delzangles, d'une Melbourne Cup (Gr.1) et d'un Hong Kong Vase (Gr.1), et de la semi black-type Victoria Montoya, triple placée de Listed outre-Manche. Ce neveu de plusieurs gagnants black-type en Grande-Bretagne, Allemagne, et France, dont fait partie Hidden Meadow, lauréate à Longchamp du Prix du Palais-Royal (Gr.3) en 1998, décroche ainsi le septième succès de sa carrière, après avoir également épinglé une Listed sur l'herbe de Newmarket, fin septembre 2020.

 

Ranch Hand (© JH_photographer)

 

All Weather Fillies' and Mares'

Réservé donc à des femelles agées a minima de quatre printemps, le All Weather Fillies' and Mares' a été brillamment remporté par Pholas. Une fille d'Iffraaj et petite-fille de la "Juddmonte" Quiff (Yorkshire Oaks, Gr.1) pourtant pas attendue à pareille fête, mais auteure d'un époustouflant effort final sous la selle de la tonitruante Hollie Doyle pour placer une encolure au passage du poteau et ainsi décrocher la palme dans cette épreuve. En effet, après avoir mis du temps à se mettre en jambes et contrainte d'évoluer tout à l'extérieur à la sortie du dernier tournant, la représentante de George Boughey a placé une accélération de toute beauté à 200 mètres du disque final, parvenant à effacer son retard pour franchir la première, et du minimum, le poteau d'arrivée, aux dépens de Shimmering Dawn (Morpheus) et Arafi (Farrh), au terme d'une arrivée disputée dans un mouchoir de poche. La représentante du syndicat de propriétaires du même nom, The Pholas, remporte ainsi la quatrième course de sa carrière en douze sorties, et la quatrième sur PSF, toutes acquises au cours de ce premier trimestre 2021. 

 

Pholas (© JH_photographer)

 

All Weather Sprint

Après le All Weather Fillies' and Mares', le All Weather Sprint est revenu lui aussi à un attentiste en l'espèce de Summerghand, sorti vainqueur de cette épreuve sous la selle d'Adam Kirby. Longtemps pointé à l'arrière-garde, le pensionnaire de David O'Meara a commencé à se rapprocher tout à l'extérieur, dans le tournant final, avant d'avoir un beau passage dans les 200 derniers mètres et de se livrer à une très belle lutte avec le "FR" Exalted Angel (Dark Angel) jusqu'au poteau d'arrivée, où une tête lui a permis de triompher. Deux longueurs plus loin, Brian The Snail (Zebedee) a lui aussi bien terminé pour s'octroyer le second et dernier accessit de cette épreuve. Élevé en Irlande, à Airlie Stud, ce fils de Lope de Vega, frère d'un gagnant de Listed outre-Manche et issu de la même souche que feu le champion et top étalon japonais Deep Impact, a été acheté 250.000 guinées yearling à l'October Sale de Tattersalls par Rabbah Bloodstock pour le compte de son propriétaire actuel, Hamad Rashed Bin Ghedayer. Sous la casaque grise aux coutures or de ce dernier, Summerghand, aujourd'hui âgé de 7 ans, a épinglé pas moins de onze épreuves sur le sprint, en plus de s'être classé troisième de Gr.3 en Irlande (Renaissance Stakes) et deuxième d'une Listed à Newmarket (Hopeful Stakes).

 

Summerghand (© JH_photographer)

 

3-Year-Old All Weather

Pensionnaire du très adroit Clive Cox, Diligent Harry est ressorti victorieux de la finale du "All Weather Championship" réservée à la jeune garde des 3 ans, offrant par la même un très joli doublé à son partenaire du jour, Adam Kirby, l'une des plus fines cravaches des pelotons anglais depuis de nombreuses saisons maintenant. "Tamponné" à l'ouverture des boîtes, le représentant du syndicat The Dilinquents a suivi librement dans le sillage des animateurs avant de venir leur contester la première place dans les 200 derniers mètres, puis de très bien poursuivre son effort jusqu'au poteau, s'imposant de deux franches longueurs devant Mighty Gurkha (Sepoy) et Zamaani (Night Of Thunder). Né et élevé à Whitsbury Manor Stud, issu des oeuvres de l'américain Due Diligence et de la fille d'une double gagnante de Listed en Angleterre, Diligent Harry a été acheté 38.000£ par son entraîneur, Clive Cox, à la Silver Yearling Sale de Doncaster, et a d'ores et déjà remporté trois des quatres épreuves auxquelles il a participé, toutes sur piste en sable fibré. Son pire classement se résume par ailleurs à une deuxième place, battu pour une courte tête lors de son avant-dernière course ici-même, le 10 mars, à Lingfield. Un prospect des plus intéressants pour le futur !

 

Diligent Harry (© JH_photographer)

 

 All-Weather Middle Distance

Plus belle épreuve sportivement parlant de ce jour de finale du "All Weather Championship", le All-Weather Middle Distance n'a pas échappé à son grandissime favori, Bangkok, bien connu au niveau groupe pour avoir notamment remporté le Classic Trial (Gr.3) à 3 ans en plus de nombreux autres accessits dans des épreuves de cet accabit. Retrouvant en selle Sylvestre de Sousa avec qui il a obtenu ses meilleurs titres, le pensionnaire d'Andrew Balding, auteur lui aussi d'un doublé comme metteur au point ce jour à Lingfield, a toujours évolué au contact des leaders, avant de très bien accélérer d'un bout à l'autre de la phase finale pour venir prendre résolument l'avantage dans les 100 derniers mètres du parcours. Le représentant de King Power Racing Co. s'impose plus facilement que ne l'indique l'écart à l'arrivée (une encolure, ndlr) devant le "FR" Palavecino (Cacique) et le "Godolphin" Forest Of Dean (Iffraaj), troisième. Ce frère par Australia de la mère du quadruple lauréat de Gr.1 et miler d'exception, Ribchester, a été élevé par Barronstown Stud, en Irlande, qui l'a ensuite présenté yearling à l'October Sale de Tattersalls où il n'a pas laissé insensible le courtier anglais Donald Sackville, qui a déversé la modique somme de 550.000 guinées pour s'en porter acquéreur ! Ayant déjà croisé le fer avec de multiples gagnants de Gr.1, comme Mishriff, Japan, Ghaiyyath, Anthony Van Dyck ou encore Lord North, Bangkok signe là le cinquième succès de sa carrière, après avoir notamment triomphé dans les deux dernières éditions du Winter Derby (L.), sur ce même "All Weather" de Lingfield. 

 

Bangkok (© JH_photographer)

 

All-Weather Mile

Jamais deux sans trois dit l'adage, et après que les deux grands favoris aient fait sien les deux épreuves précédentes à ce All-Weather Mile, Khuzaam n'a pas non plus dérogé à la règle pour triompher avec un réel brio, associé à Jack Mitchell. À l'affût dans le sillage de l'animateur Canagat (Zoffany) (entraîné en France par Georgios Alimpinisis, ndlr), le pensionnaire de Roger Varian a placé une très belle pointe de vitesse à 400 mètres du but pour se rendre maître de la situation, ralliant le poteau d'arrivée seul en tête, détaché de cinq longueurs de Mums Tipple (Footstepinthesand), lui-même devançant d'une longueur Bless Him (Sea The Stars). Autre concurrent entraîné en France, par Francis-Henri Graffard, Silver Quartz (Frankel) doit se contenter de la quatrième place, en léger retrait des trois premiers. Pur produit de l'élevage de feu le Cheikh Hamdan al Maktoum, malheureusement décédé la semaine passée à l'âge de 75 ans et dont il défendait également la casaque, Khuzaam n'a jamais terminé plus loin que cinquième en dix sorties publiques, faisant notamment afficher quatre victoires et cinq deuxièmes places. Trois de ces premiers accessits ont d'ailleurs été glanés au niveau Listed, dont une cet hiver à Deauville, dans le Prix Luthier, sous la selle du toujours ingambe Olivier Peslier.

 

Khuzaam (© JH_photographer)

 

All-Weather Apprentice Handicap

Bilingue ou pas, vous aurez bien évidemment compris de quoi il s'agissait : cette dernière épreuve mettait aux prises quatorze jeunes pilotes, tous apprentis en Grande-Bretagne, avec parmi eux deux français, Benoît de la Sayette, dont nous vous avons déjà parlé il y a peu, et Pierre-Louis Jamin, originaire de Montrevault, dans le Maine-et-Loire. Et, cocorico, c'est bel et bien ce dernier qui est ressorti vainqueur du All Weather Apprentice Handicap sur Lord Of The Lodge, un fils de Dandy Man entraîné par son patron, Karl Burke. Partageant le commandement avec Total Commitment (Exceed And Excel), le représenant d'Elaine M. Burke a remis un bon coup d'accélérateur dans la ligne droite pour repousser toutes les attaques, ralliant le poteau en tête avec une longueur et quart devant Amber Island (Exceed And Excel), venu dérober le premier accessit à Count Otto (Sir Prancealot) dans la toute dernière foulée. Autre cheval élevé en Irlande, à Mountarmstrong Stud, Lord Of The Lodge a été acheté 35.000€ par son entraîneur, Karl Burke, à la September Yearling Sale de Fairyhouse, en Irlande. Deuxième de Threat dans les Gimcrack Stakes (Gr.2) de York, à 2 ans, ce dernier avait déjà passé le poteau en tête à trois reprises avant ce vendredi, dont une fois sur le "All-Weather" de Newcastle, en février 2020. 

 

Lord Of The Lodge (© JH_photographer)

 

Une finale qui a donc permis à l'étendard français de briller haut sur l'hippodrome anglais de Lingfield en ce début avril, grâce au jeune et prometteur Pierre-Louis Jamin, faisant partie des apprentis vedettes de la Perfide Albion avec Benoît de la Sayette, et au cours de laquelle les grands vainqueurs de cette huitième édition du "All Weather Cahmpionship" ont été définis. Ce sont Richard Kingscote chez les jockeys, Michael Appleby chez les entraîneurs (comme l'an dernier, ndlr), Marco Ghiani chez les apprentis pilotes, Godolphin chez les propriétaires pour la septième année consécutive (!), Nortonthorpe Boy étant le cheval à avoir remporté le plus d'épreuves (six, ndlr) au cours de ce tournoi. Féliciations à eux, et rendez-vous, espérons-le, en 2021, où nous pourrons nous rendre en chair et en os à ce sommet du "All-Weather" européen.

 

Pierre-Louis Jamin, un nom français à retenir chez les pilotes anglais ! (JH_photographer)

 

 


Voir aussi...

Evénements

Lingfield: Pizzicato réalise l'exploit et mate les anglais !

 Incroyable course dans la finale des 3 ans à Lingfield ! Pizzicato remporte le challenge face aux anglais après une course au millimètre donnée par Christophe Soumillon. La joie était immense dans le camp des vainqueurs, avec Fabrice Chappet, la famille Gilibert, mais aussi l'écurie Vivaldi, sur le toit du monde grâce au tout premier cheval acheté par cette écurie de groupe. Retour sur ce beau moment à Lingfield.

Actualités

Lingfield: Les français en reconquête...sous l'oeil de France Sire !

 Ce vendredi auront lieu les finales du All Weather Championship à Lingfield Park en Angleterre. Cette réunion avait été le théâtre d'une razzia française l'an passé, et avait révélé au grand public des diamants bruts comme l'excellent sprinter City Light. Cette année, nos frenchies attaquent en nombre, avec pas moins de 7 compétiteurs. On vous explique tout sur l'évènement, car cette année, notre équipe ira vivre cette journée sur place !