Vatro : le cheval tombé du ciel...avec des ailes !

23/03/2013 - Actualités
Il vient de faire sensation en gagnant de 16 longueurs à Enghien une bonne course à conditions, le Prix Quomodo. Vatro confirme ce qui était jusqu'alors une très surprenante victoire en débutant en battant Farlow des Mottes (!), alors qu'il sortait de nulle part à 5 ans. Quelques mois avant, Vatro était dans le circuit des clubs hippiques...

Ca existe encore...Un cheval qui faisait du club à l'âge de 4 ans, qui a découvert pour la 1e fois les pistes d'entrainement à l'automne 2012, devient en quelques semaines un jeune vedette de l'obstacle. Et oui, Vatro, celui-là même qui a perdu en route ses rivaux à Enghien après s'être permis de battre en débutant son compagnon de boxe Farlow des Mottes (un des favoris du Grand Steeple-Chase de Paris 2013) à la grande surprises de son entraineur François Nicolle, faisait bel et bien du club.

 

Pour sa 2e course, Vatro reste invaincu et laisse son plus proche poursuivant à 16 longueurs ! (PHOTOS APRH)



Mais attention, il n'est pas de fagots et bout de bois. Ce n'est en rien une histoire à la Jappeloup. Voilà tout simplement que Vatro est né chez un gars qui avait beaucoup d'ambitions et qui, comme le dit l'expresssion, a "crâmé" en plein vol et dont l'effectif a été dispersé aux quatre vents. En 2005, Ludovic Vignaud vend son entreprise et construit un magnifique établissement tout près de Limoges, sur de grandes terres d'élevage historiques de la famille "Vanteaux", le Haras de la Veyssiere, à Saint-Jean-Ligoure. Boxes, irrigations, clotures, haies, paddocks, tout y est. Il achète aussi des poulinières, dont Quinzesansquinze, bonne jument sous l'entrainement d'Elie Lellouche et la casaque de Geneviève Gobert (la mère de Dominique Boeuf), et fille de l'excellente Termienne (Prix Pénélope, Gr.3), mère par ailleurs de la classique Dancienne (3e Prix de Diane, 1e Conseil de Paris).

 

Vatro : il a des ailes, ce qui tombe bien pour un cheval tombé du ciel.

 

Comment Vatro est devenu cheval de selle avant cheval de course

 

Il acquiert cette jument chez Jean-Marc Lucas, dont le Haras du Berlais est situé non loin, dans la région de Poitiers. En 2008, nait Vatro, issu de la 1e génération de Balko, qui avait débuté la monte tout près de chez lui, à Limoges au Haras de l'Abbaye. Mais lorsque Vatro est encore jeune, l'éleveur doit cesser son activité. Des 3 produits que Ludovic Vignaud a eu avec Quinzesansquinze, une fille de Marignan évidemment, un part en Angleterre et deux disparaissent dans la nature, dont Vatro. En fait, celui-ci acquis par un marchand de chevaux qui ne s'occupe guère du pédigrée. Il le débourre et la revend plus tard en tant que cheval de selle.

 

Vatro offre leur plus grande victoire à ses propriétaires.

 

Des associés qui y croient !


C'est là qu'entre en scène les 2 associés Dominique Neau et Maurice Séjaud, petits propriétaires qu'on n'ont jamais rien gagné de conséquent. Le 1e n'avait jamais passé le poteau en tête, tandis que le 2e n'avait brillé que dans une petite course en 2007 à Sillé-le-Guillaume. Mais en 2012, les 2 hommes sortent la tête de l'eau avec Ouessan, un vieux coucou de 10 ans que François Nicolle leur a "refilé" après 2 ans d'absence, et qui retrouve la victoire à Moulins, et Rock Avel, qui décroche un succès à Angoulême. Encouragé par une telle euphorie, les 2 hommes se disent qu'ils essaieraient bien à l'entrainement le cheval de selle de la fille de l'un d'entre eux, puisqu'il est de race pur-sang et qu'il a du gaz dans la carrière de sable...

 

François Nicolle.



Au début, François Nicolle, qui a d'autres chats à fouetter que de s'occuper d'un cheval de selle avec une écurie en pleine expansion et des demandes à ne plus savoir qu'en faire, les prend pour des fous, mais il regarde quand même le pédigrée. Entre temps, Balko s'est affirmé et il parait que le cheval est beau. Après tout..dans les courses on en a vu d'autres. Il prend un tiers de l'animal pour son compte, l'essaie et se rend vite compte qu'il a bien fait de jouer car il est tombé sur un bon numéro...tout neuf !


Voir aussi...