Calife de Paulhac, qui sème un caractère récolte une destinée

21/06/2021 - Anglo Actualités générales
Véritable métronome depuis ses débuts en compétition, et couronné meilleur Anglo-Arabe à 12.5% l’an dernier, Calife de Paulhac a préservé son invincibilité à 4 ans en remportant ce samedi l’Omnium des Anglo-Arabes à 12.5%, au plus grand bonheur du très en forme tandem Christelle Courtade/Mickaël Forest ainsi que celui des époux Lacherade, les éleveurs de ce fils de Don Tirso au caractère bien trempé.

Calife de Paulhac, vainqueur en 2021 à La Teste-de-Buch de l'Omnium des Anglo-Arabes à 12.5% avec Mickaël Forest sur son dos (© Robert Polin)

 

"Le caractère d’un homme fait son destin" nous dit le grand philosophe grec Démocrite. Il est à croire que cela est également le cas chez les chevaux, notamment Anglo-Arabes. Calife de Paulhac en est d’ailleurs un probant exemple. En effet, depuis que ce fils de Don Tirso est entré dans la vie de son entraîneur actuelle, Christelle Courtade, il n’a eu - et n’a encore ! - de cesse d’en faire voir des vertes et des pas mûres à cette dernière ainsi qu’à toutes les personnes s’en occupant au quotidien. Que ce soit pour les soins, le maréchal-ferrant et même pour le transport, où il faut impérativement réserver un camion entier rien que pour lui, et le laisser en liberté dedans pour effectuer le voyage, au risque que le véhicule ne vienne à ressembler à la Citroën 2 CV de Bourvil dans le film "Le Corniaud"…

Mais cela n’empêche guère Calife de Paulhac d’exprimer tout son potentiel en piste, course après course, au plus grand bonheur de son entourage, qui voit sa patience et son travail récompensés. En effet, l’élève des époux Lacherade ne cesse d’impressionner depuis ses débuts en compétition à 3 ans, comptant à ce jour pas moins de sept victoires obtenues en neuf sorties, en plus de deux deuxièmes places. Un véritable métronome, sacré d’ailleurs meilleur Anglo-Arabe à 12.5% de sa génération l’an dernier, dont le succès le plus récent remonte à ce samedi, sur l’hippodrome de La Teste, où il est parvenu à faire sien l’Omnium des Anglo-Arabes à 12.5% sous la selle de Mickaël Forest.

 

Calife de Paulhac et Mickaël Forest, partant pour la gloire dans l'édition 2021 de l'Omnium des Anglo-Arabes à 12.5% (© Robert Polin)

 

Très vite sur jambes, Calife de Paulhac a longtemps galopé en deux-troisième position, dans le dos de l’animateur Goudurisk Lauteix (Amadeus Wolf), avant de très facilement le déborder à son intérieur, au début de la dernière ligne droite. Le protégé de Christelle Courtade a ensuite placé la pointe de vitesse qu’on lui connaît, prenant irrémédiablement plusieurs longueurs d’avance sur ses rivaux. Seule Heure d’Hiver (Olzarte de Collongues) est parvenue à lui emboîter le pas mais s’est heurtée à sa ténacité, Calife de Paulhac n’ayant fait que repousser ses attaques jusqu’au passage du poteau d’arrivée. Cette dernière, qui courait "à 7 jours" après sa victoire dans le Prix de Laloubère, à Tarbes, le week-end dernier, prend donc une excellente deuxième place, à 3/4 de longueur du lauréat. Six longueurs plus loin, et après avoir longuement patienté en queue de peloton, Mossky (Kentucky Dynamite) a produit un bon effort final afin de s’octroyer le second et dernier accessit de cette épreuve, aux dépens du grand animateur de la première heure, Goudurisk Lauteix.

 

Malgré la bonne attaque d'Heure d'Hiver (à gauche), Calife de Paulhac s'est montré impérial pour lui tenir tête jusqu'au poteau d'arrivée de cet Omnium des Anglo-Arabes à 37.5% (© Robert Polin)

 

Fils du regretté Don Tirso, champion Anglo-Arabe de feu la Marquise de Moratalla ayant notamment fait sien le Prix du Ministère de l’Agriculture à 12.5% en 2015, Calife de Paulhac est né et a grandi dans la Creuse, sur la commune de Fursac, dans les prés d’Éric Lacherade et de son épouse. Ce tout premier produit de l’inédite Lili de Bersac a pour sœur une certaine Ilona de Paulhac, sortie victorieuse en débutant fin mai, à Toulouse, du Prix Charles de Chaisemartin... soit trente minutes avant que son grand-frère ne fasse sien le Prix de la Fédération ! Tous appartiennent à une très bonne souche d’Anglo-Arabes de courses initiée par la famille Margnoux, dans laquelle on retrouve notamment les noms de Rose de Bersac (Coupe des Anglo-Arabes à 50%), Fleuron de Bersac (Grand Critérium à 50%), Laline de Bersac (Grand Prix de Biguglia et Grand Prix des Juments Anglo-Arabes) et autre Diane de Bersac (Grand Prix de Biguglia en plat et Prix Laroche en osbtacle).

 

Don Tirso, le père de Calife de Paulhac, dans ses oeuvres dans le "Ministère" à 12.5% de Tarbes, en 2015

 

Hormis deux deuxièmes places obtenues sur l’hippodrome des Grands Pins de Mont-de-Marsan, situé à deux pas de là où il a été débourré, pré-entraîné et est façonné au quotidien par sa metteuse au point, Christelle Courtade, dont l’une d’entre elles dans le Grand Critérium des 12.5%, Calife de Paulhac n’a jamais connu la défaite. Cinq de ses sept victoires ont d’ailleurs eu pour cadre les plus belles épreuves réservées à la race, comme la Poule d’Essai et le Ministère réservé au 12.5% à 3 ans, ainsi que les Prix Pierre de Castelbajac, de la Fédération et donc l’Omnium à 12.5% à 4 ans. En continuant de la sorte, il n’est pas impossible de voir Calife de Paulhac conserver son titre de meilleur Anglo-Arabe à 12.5% à la fin de la saison, et de donner ainsi l’occasion à tout son entourage de célébrer encore dignement d’autres victoires de ce genre. Car après tout, ne dit-on pas aussi que ce sont les chevaux qui ont du caractère qui rendent chaque victoire plus savoureuse ?


Voir aussi...

Samirra d'Oc et Heure d'Hiver : Bruno de Montzey et le Show Anglo voient double à Tarbes-Laloubère

Entraîneur aussi adroit en plat qu'en obstacle, avec des "purs" comme avec des Anglo-Arabes, Bruno de Montzey a inscrit son nom au palmarès des deux épreuves réservées aux demoiselles à 12.5% ce samedi sur l'hippodrome de Tarbes, à savoir les Prix Laloubère et Dunamisette, remportés respectivement par Heure d'Hiver et Samirra d'Oc, deux anciennes participantes au Grand Show Anglo de La Teste. VOIR LA GALERIE PHOTOS.

Calife et Ilona, la fratrie de Paulhac règne en maître sur la Cépière

On a vu que du "Paulhac" hier à Toulouse ! En effet, l’élevage creusois des époux Lacherade a été mis à l’honneur à deux reprises grâce à deux produits de leur matrone Lili de Bersac, Ilona de Paulhac et Calife de Paulhac, la première nommée ayant triomphé dès ses débuts dans le Prix Charles de Chaisemartin, tandis que le second a fait sien l’important Prix de la Fédération, au prix d’une magnifique accélération.