Revoilà la belle et bonne Fira, pour Hugo & Pierre Pilarski, première fois

12/12/2021 - Anglo Actualités générales
Sacrée meilleure Anglo-Arabe d'obstacle à 3 ans, Fira a pleinement rassuré son entourage ce dimanche, au Pont-Long, en remportant haut la main le Prix de Buros, associée une nouvelle fois à Nathalie Desoutter. Cette élève de la famille Daguzan-Garros, entraînée par Didier Guillemin, ouvre non seulement son palmarès en steeple mais offre par là même une première victoire à l'Écurie "Pilarski & son", officialisée depuis novembre dernier.

 Fira et Nathalie Dessouter, aériennes aujourd'hui à Pau, dans le Prix de Buros (© Robert Polin)

 

Il y a très excatement un an et une semaine, à l'occasion du Prix de Somoulou, disputé sur l'hippodrome de Pau, Fira offrait une toute première victoire à la casaque de Pierre Pilarski en obstacle chez les Anglo-Arabes. Et c'est sur ce même champ de courses du Pont-Long, en ce dimanche 12 décembre 2021, que cette pensionnaire de Didier Guillemin a permis à ce dernier de connaître une autre grande première. Celle non seulement d'un premier sacre en steeple avec l'un de ses représentants "AA". Mais aussi et surtout celle d'un premier "bâton" obtenu aux côtés de son fils, Hugo, avec qui il est désormais associé.

 

Pierre & Hugo Pilarski, père et fils aujourd'hui associé dans la propriété de Fira et de tous les représentants de la casaque "McDonald" (© Equidia)

 

En effet, depuis novembre dernier, il faut employer la dénomination "Écurie Hugo & Pierre Pilarski" afin d'évoquer l'habit de lumière "McDonald" qu'ont porté/ portent de bons, voire même de TRÈS bons, coursiers, tels Bold Eagle au trot, Gregolimo en plat, Feu Follet en obstacle, ou Genmoss chez les Anglo-Arabes, le jeune vingtenaire ayant émis le souhait de se lancer dans la belle et noble aventure qu'est le propriétariat aux côtés de son père, avec qui il investira désormais, notamment au galop. 

 

Pierre Pilarski, aux côtés de Didier Guillemin, lors du Grand Show Anglo 2019, au cours duquel ils ont jeté leur dévolu sur Fira

 

Beaucoup moins "bouillante" qu'elle ne l'était à 3 ans, Fira a longtemps mené la chasse derrière les grands animateurs Hakim d'Airy (Legolas) et Hawai de la Brunie (Petillo), qui ont assuré un train d'enfer à la course. Profitant de la glissade de cette dernière en face, à l'oxer de haies, la partenaire de Nathalie Desoutter a donc pris la direction des opérations peu avant d'aborder le tournant final, et ne les a plus jamais quittées jusqu'au passage du poteau d'arrivée, l'emportant avec une réelle autorité. Pas moins de huit longueurs la séparent en effet de Mendelsohn (Tiger Groom), qui termine deuxième, encore huit longueurs et demie devant l'autre pensionnaire de Didier Guillemin au départ de cette épreuve, Line de Verdun (Ilbarritz). 

 

Fira et Nathalie Dessouter, les grandes gagnantes de l'édition 2021 du Prix de Buros, à Pau, chez les Anglo-Arabes

 

Outre le fait que ce succès ait permis à l'Écurie Hugo & Pierre Pilarski de "briser son statut de maiden", qui plus est dans une discipline chère aux deux hommes, il est également à mettre à l'actif des "Daguzan-Garros & sons", Mathieu, Frédéric & Raphaël, qui ont tous trois élevé cette fille de feu Diamond Green au Haras des Granges, dans le Gers. Cinquième produit de la placée en plat Thera, nièce de La Jolie Luciole (Grand Prix des Pouliches à 50%) et cousine du champion Benevolo de Paban (12 victoires dont Grand Prix des Anglo-Arabes à Longchamp), Fira est la soeur de trois autres vainqueurs parmi lesquels figure Thirassia, gagnante de ce même Prix de Buros en 2018 ainsi que du Grand Steeple-Chase des Anglo-Arabes de 4 ans à Pau et du Prix Samaritain à Toulouse.

 

Mathieu et Frédéric Daguzan-Garros, deux des co-éleveurs de Fira

 

Deuxième de sa section (femelles de 12.5% à 25%, ndlr), lors du Grand Show Anglo de 2019 (manifestation où ses frères et soeurs, Baitainza, Thirassia, Shalima, Santo Rini et Merasia, ont plus que bien figuré également, ndlr), Fira a ensuite rejoint les boxes montois de Didier Guillemin pour qui ses grands débuts en compétition se sont soldés par une étincellante victoire, dans le Prix de Valmy. Également lauréate en plat du Prix du Bas-Armagnac et du Grand Prix des Pouliches à 12.5%, la représentante de l'Écurie Hugo & Pierre Pilarski est ensuite restée invaincue au cours de ses trois premières sorties en obstacle, remportant dans la foulée le Prix de Soumoulou, la Coupe des 3 ans - Grande Course de Haies des Anglo-Arabes et le Prix du Tursan, tous disputés à Pau. Cinquième "seulement" pour sa rentrée, à Toulouse, dans le Prix de Bonnefoy, Fira a bel et bien montré ce dimanche qu'elle n'avait en rien perdu de sa superbe, et semble à même de poursuivre sur sa lancée tout au long de l'hiver, au pied des Pyrénées, dans les belles épreuves pour Anglo-Arabes.

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Cheltenham December Sale: Jimmy Chou Pécos, l'Anglo-Arabe qui valait 130.000£

Deuxième d'un Point to Point mi-novembre, Jimmy Chou du Pécos a été acheté 130.000£ (152.230€) vendredi dernier à la December Sale de Cheltenham. Une petite révolution en soit lorsque l'on sait que ce fils de Walk In The Park, élevé dans le Gers, au Haras du Pécos de Sophie de Courval et Patrick Davezac, est un Anglo-Arabe, et propre frère de K'chou du Pécos... qui avait lui aussi été acheté plus de 100.000€ aux ventes !

L'Association Cody Coeur de Champion parrainée par l'Association des Propriétaires de Chevaux de Courses au Galop du Sud-Ouest

Présidée par le Dr. Gilles Lorenzi, l'Association des Propriétaires de Chevaux de Courses au Galop du Sud-Ouest aura une épreuve à son nom le 14 décembre, sur l'hippodrome de Pau, à l'issue de laquelle les lauréats seront récompensés par ce dernier, accompagné d'un enfant et du Président de l'Association Cody Coeur de Champion, David Casadebaig, qui vient en aide aux enfants atteints de cancer.

Le gagnant de listed en plat Galik, un fils du polyvalent Galiway, débute victorieusement en obstacle

Auteur de débuts très remarqués dans un terrain très pénible sur les haies de Pau, Galik, un poulain de 3 ans multiple lauréat en plat sur des distances n'excédant pas 1600m, dont le Prix Omnium II, un course labellisée Listed à Saint-Cloud, est un nouveau coup de poker gagnant pour son propriétaire/éleveur Guy Pariente, et une nouvelle preuve de la polyvalence de l'étalon qui monte, Galiway.