David Lumet : de la reconstruction de l'écurie à la retraite de Burn Out

14/10/2020 - Focus Débourrage
Au lendemain du Show de la fin août 2020, David Lumet s'est lancé dans la reconstruction intégrale de ses installations, à commencer par un nouveau rond de débourrage couvert. Comme une croisée des chemins, il a retrouvé pour une paisible retraite son cheval de coeur, Burn Out.

>
David Lumet avec Burn Out.
 

Plus vert et frais que jamais, David Lumet connaît une année de grands travaux avec ses enfants. Alors que sa fille Fanny s'est installée dans le CSO aux Ecuries de la Somone à proximité, il a lancé avec son fils Samuel la reconstruction intégrale de ses Ecuries de la Ridaudière à Bécon-les-Granits. Depuis le  début des années 90, David Lumet s'est imposé comme l'un des principaux centre de débourrage et pré-entrainement en France, notamment spécialisé dans le dressage sur les obstacles.
 


David Lumet va capitonner et couvrir son nouveau rond de débourrage

 

Au fur et à mesure des années, il a agrandi ses installations, modifié et amélioré ses structures et atteint une capacité d'environ 70 chevaux. Homme d'action, aidé par un véritable McGyver de fils qui sait tout faire de ses mains avec tous les outils de la terre, David Lumet s'est lancé dans un immense projet en début 2020. Et ce n'est pas le Covid qui a freiné ses ardeurs de "prince bâtisseur". Le début des travaux prévu initialement en juillet après la tenue du Show Lumet, a été décalé de 2 mois.
 

 

 

La 1e phase de travaux consiste en la construction d'un tout nouveau rond de débourrage entièrement capitonné et couvert, d'un diamètre de 15 m qui n'est volontairement pas trop grand pour préserver les efforts des yearlings qui arrivent parfois très jeunes. Chose tout à fait atypique, David Lumet fait planter en plein milieu de son rond de débourrage un grand pilier central. Servant d'appui pour la charpente, il occupera pour le débourrage la même fonction qu'une traverse de chemin de fer, déjà installée dans son actuel rond de débourrage, qui permet . En effet, cela permet à la personne qui tient le cheval à la longe d'assouplir les actions de sa main, en se servant du pilier comme d'une poulie autour de laquelle il a fait un tour de longe. Pas bête. A suivre !

 


Voir aussi...