Rêves de cracks au...Haras de la Tour !

28/05/2020 - Focus Elevage
L'élevage de la Tour de la famille Gronfier se transforme en la SCEA Haras de la Tour, avec une nouvelle gérante, Delphine Billebaut, la compagne d'Antoine ! Des projets d'agrandissement sont en cours, mais en attendant, découvrons les nouveaux nés de la saison 2020, prêts à prendre la relève des excellents Crack De Rêve et Very Wood, qui sont tous deux nés en Saône et Loire. 

Au grand galop dans les prés du Haras de la Tour pour ce mâle de It's Gino et Albain Champenoise, une soeur du gagnant de Gr.3 à Auteuil Mysoko. 

 

Vous connaissiez déjà sans doute l'élevage de la Tour, situé dans le Charollais, où grandissent les poulains de Jean-Paul Gronfier et son fils Antoine. Ce dernier, courtier, auctionner, éleveur, a considérablement agrandi la structure ces dernières années, en l'ouvrant à une clientèle extérieure, tout en augmentant son propre effectif de poulinières. 2020 est tournant pour l'élevage, qui est désormais la SCEA Haras de la Tour, gérée par Delphine Billebaut, la compagne d'Antoine. Elle est  à plein temps au Haras, et de grands projets sont à l'ordre du jour. En effet, aux Aussupes, là où se situe la maison de Jean-Paul Gronfier, une ancienne étable bovine va prochainement être totalement renovée, afin d'y installer des boxes de poulinage notamment. Des stabules ouvertes sur des paddocks sont également au programme, tandis qu'une parcelle de 25 hectares, avec des prés de rivières, va s'ajouter aux terres déjà utilisées pour l'élevage de chevaux de courses. Le but est à terme d'accueillir une clientèle extérieure à l'année. 

 

Antoine Gronfier et Delphine Billebaut, la nouvelle gérante du Haras de la Tour (©Z.Lupa)

 

L'effectif des juments personnelles s'est déjà bien agrandi, avec 17 poulinières, pur-sangs et AQPS, à vocation obstacle. De très belles origines sont exploitées, avec une soeur du champion Storm Of Saintly, une tante de Klassical Dream (gagnant de Gr.1 à Cheltenham), ou encore une soeur du gagnant de Gr.1 Felix Desjy. Par ailleurs, la souche de la coqueluche maison Crack de Rêve est bien présente. Ce beau gris bien connu des turfistes, déjà gagnant de listed à Auteuil, a encore gagné en début d'année à Pau, hippodrome qui a aussi été le terrain de jeu de Flower Of Scotland. Cette fille de Lord Du Sud, co-élevée par Antoine et son ami Olivier Rambert, est passée très près de sa première victoire en début de semaine dans le Béarn, battue d'un rien dans un lot de grande qualité. L'avenir se profile donc sous de bons auspices pour le Haras de la Tour, et nous vous emmenons découvrir quelques foals nés cette année, prêts à prendre la relève !

 

Mâle par Fly With Me et Unike de Rêve. C'est une souche purement "Gronfier", puisque cette gagnante de 3 courses est la soeur de Crack de Rêve, excellent cheval d'Auteuil gagnant du prix Le Guales de Mezaubran (listed) et comptabilisant plus de 300 000 € de gains, mais aussi de France de Rêve, gagnante pour ses débuts en France avant d'être exportée.

 

Cette femelle de Cokoriko est une fille de Carladoun. Gagnante 5 fois en plat, elle est la soeur de Felix Desjy, gagnant de Gr.1 en haies Outre-Manche. C'est aussi la famille de l'étalon On Est Bien.

 

Ca cavale déjà pour cette femelle AQPS par Walzertakt et Dea. Gagnante 3 fois en plat en obstacle, Dea est une nièce du champion Rubi Ball, mais aussi de la très consistante Quecy de Chadzeau.

 

Femelle par Estejo et Engagée, qui a déjà produit Zita des Echanault, gagnante de 5 courses. C'est en outre la grande soeur du grand Storm Of Saintly, véritable crack sur la Butte Mortemart, où il a remporté le Grand Steeple de Paris et le Ferdinand Dufaure entre autres.

 

Terminons avec ce joli yearling par No Risk At All et High Blood, acheté foal par AGB Agency. 


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Un Coq Gaulois 2016 au vin Gronfier grâce à Crack de Rêve

Tout bon éleveur d’AQPS qui se respecte se doit un jour de gagner le Prix Coq Gaulois. Cette course pour 4 ans est une des bonnes de l’année en steeple à Auteuil. En 2016, Crack de Rêve et ses éleveurs Jean-Paul et Antoine Gronfier ont accolé leurs noms au palmarès. C’est grâce à eux que le pedigree maternel s’est dynamisé. Cette très ancienne souche pur-sang avait été croisée avec des chevaux de sport ! En partenariat avec l'étalon GEMIX.

Dans les prés de : l'Elevage de la Tour (Jean-Paul & Antoine Gronfier)

Jean-Paul et son fils Antoine Gronfier, voisins de Paray-le-Monial en Saône-et-Loire, se sont distingués cette année grâce à Crack de Rêve. Ce fils de Loxias a remporté la Listed Prix Le Guales de Mezaubran à Auteuil la veille du Grand Steeple-Chase de Paris. Ce multiple placé de Listed a été élevé à l'Elevage de la Tour à Saint-Léger-lès-Paray où les Gronfier, père et fils, sont installés sur trois sites différents offrant des qualités de sols multiples : argilo-calcaires, limoneux et sablonneux. Une terre à fabriquer "du muscle" ! Les éleveurs de Very Wood, gagnant de Gr.1 à Cheltenham, vous présentent les PHOTOS de quatre de leurs foals.