Découvrez l'écurie de la Petite Garde, un point stratégique dans le Centre-Est

25/09/2020 - Focus Elevage
Gaelle Duranthon, après avoir longtemps travaillé aux côtés de son mari vétérinaire, a lancé sa propre structure d'élevage il y a peu. A Saint Pierre Le Moutier, au coeur du Centre-Est, et à 2 pas du Haras de Cercy et ses étalons. L'écurie de la Petite Garde est prête à accueillir vos juments à l'année ou pour la saison de monte...Visite guidée ! 

Gaelle Duranthon et Etienne Laffineuse avec un poulain qu'ils ont fait naitre et élèvent pour Antoine Bardini

 

Passionnée de chevaux depuis bien longtemps, Gaelle Duranthon a longtemps travaillé auprès de son compagnon vétérinaire, Etienne Laffineuse, à Saint Pierre Le Moutier. C'est sur cette même commune qu'elle a lancé il y a peu de temps l'Ecurie de la Petite Garde, une structure d'élevage flambant neuve prête à accueillir de la clientèle sur un site stratégique. Saint Pierre Le Moutier est en effet localisé à quelques minutes de Cercy La Tour et de son Haras, avec ses nombreux étalons. Gaelle a ainsi récupéré 15 hectares de prairie autour de l'écurie, et a fait construire un barn flambant neuf de 6 boxes, avec caméras de surveillance pour les poulinages, qui viennent s'ajouter aux boxes déjà existants, et a une carrière en sable de Fontainebleau. 

 

Les installations vues du ciel 

 

Tout a été pensé pour la sécurité et le confort du cheval. Les poulains disposent de 3 paddocks de taille croissante pour leur tout jeune âge, avant de partir dans les grands prés, tous équipés d'un abri en bois et clôtures neuves et très sécurisées. Les chevaux sont nourris avec la gamme Lambey. Toutes les prestations d'élevage sont proposées sur place à l'écurie, du poulinage en passant par le transport à la saillie jusqu'au suivi de reproduction. Le gros point fort est qu'Etienne, le compagnon de Gaelle, est vétérinaire et travaille quasiment sur place, prêt à intervenir dans la minute en cas de soucis. Les poulinières gestantes sont de plus suivies avec la technologie Easy Foal, un petit boitier relié à un système d'alarme qui permet d'avertir Gaelle dès les premières contractions de la jument, avant même qu'elle ne se couche. 

 

Nouveau barn avec 6 boxs de poulinages et caméras de surveillance

 

DECOUVRIR L'ELEVAGE ET SES INSTALLIONS EN DETAILS

 

Ces belles installations et nombreux avantages ont déjà permis à Gaelle de travailler avec Antoine Bardini, figure des courses corses qui connait une belle réussite en France avec ses anglo-arabes mais aussi ses pur-sangs chez François Nicolle et Christophe Escuder, comme Séduction ou Porto Pollo. Il a confié à l'écurie de la Petite Garde une certaine Tamina Hanum, gagnante de 10 courses, alors pleine de French Fifteen. La jument était destinée à un étalon de Cercy et a pouliné d'un mâle de French Fifteen, qui grandit dans les prés de Saint Pierre Le Moutier. Par ailleurs, Gaelle et Etienne développent leur propre jumenterie, composée à ce jour de 2 éléments. Ils ont acheté Arakawa, une cousine de la placée de Gr.1 Copperbeech, suitée d'une femelle de Herald The Dawn, mais aussi Parole d'Or. Cette fille d'Epalo gagnante de 3 courses est la soeur du placé de groupe en haies Special Envoy, et appartient à la famille de la légende Pawneese, et donc celle du champion Stradivarius

 

Etienne et Gaelle avec Parole d'Or, l'une de leurs poulinières personnelles

 

En plus des prestations d'élevage "classiques", Gaelle et Etienne proposent de s'occuper de l'adoption de poulains, mais aussi de la réparation des tendinites. A ce jour, l'écurie de la Petite Garde est prête à accueillir dix poulinières à l'année. Vous pouvez vous renseigner sur la gamme de tarifs et en savoir un peu plus en consultant la page élevage de l'écurie, où vous retrouverez également le contact de Gaelle Duranthon, qui saura encore mieux que nous tout vous expliquer ! 

 

Arakawa avec Komete Blou, sa pouliche par Herald The Dawn

 

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...