Grand Prix d'Automne : Mon Romain, l'autre Galop Marin

04/11/2021 - Grand Destin
Au delà de la Haye Jousselin, le vrai grand évènement des 48h de l'obstacle est la tentative de quadruplé du géant Galop Marin dans le Grand Prix d'Automne (Gr.1). Un autre coursier, Mon Romain, avait gagné 3 fois d'affilée l'épreuve, avant de tenter en vain la passe de 4. Sa carrière comme son histoire, est une drôle de saga, intimement liée à Dominique Bressou, l'entraîneur de Galop Marin... En partenariat avec France Galop. 

Et oui Morgan Regairaz, Galop Marin c'est 3 titres consécutifs dans le Grand Prix d'Automne (Gr.1) ! Peut-être un 4e inédit ce samedi ? (aprh)

 

C'est bien celui-là, le grand moment attendu par tous les fans d'obstacle lors du week-end de fête qui se profile à Auteuil. Le gentil géant Galop Marin, entraîné par Dominique Bressou et associé à son fidèle Morgan Regairaz, va tenter de remporter pour la 4e fois consécutive la Grande Course de Haies d'Automne (Gr.1), faisant face à la grande championne l'Autonomie. S'il venait à tourner à l'avantage de l'immense alezan, ce duel permettrait d'écrire une nouvelle page de l'histoire de la Butte Mortemart. Deux chevaux ont réussi à faire la passe de 3. Il y a d'abord eu un certain Evohe III dans les années 30, entraîné par William Head. Mais cette passe de 3 consécutive, il ne l'a pas réussie, et un seul l'a fait avant Galop Marin : Mon Romain. Ce cheval à la carrière singulière a même tenté la passe de 4, en vain. Samedi, le champion de la famille Papot tentera de marcher dans ses traces... en faisant mieux ! Mais alors c'est qui l'autre Galop Marin ? 

 

 

Mon Romain, l'autre légende auteur du triplé dans le Grand Prix d'Automne, ici avec Anne Sophie Madelaine en selle 

 

Mon Romain est né en 1992 dans le Calvados, chez Rémy Pilet. Il est issu de la première génération de Nerio, un illustre inconnu aujourd'hui, et pour cause, il n'a eu qu'une trentaine de produits nés ! Nerio était un fils de Star Appeal, ce dernier étant connu pour être le premier gagnant d'Arc entraîné en Allemagne, avant Danedream et Torquator Tasso. Entraîné par Gérard Collet, Nerio a remporté le Prix Noailles (Gr.2) sous la selle de Freddy Head, a connu plusieurs blessures, et terminé sa carrière à 5 ans dans l'anonymat. Rentré au Haras en France, il n'a sailli qu'une poignée de juments à ses débuts, le total de 11 étant son record... mais cette génération contenait Mon Romain ! En 1996, Nerio est parti en Italie, avant de revenir saillir une seule et unique jument en 2000 en France... Sa toute petite production compte 2 champions d'obstacle : Mon Romain bien sûr, et Rougenoir, qui a fait partie de l'élite des steeple-chasers français au début des années 2000... Curieux destin. 

 

Star Appeal, premier gagnant d'Arc Allemand et grand-père paternel de Mon Romain

 

Né d'une souche plutôt orientée sur le plat, Mon Romain a appartenu toute sa carrière à M. et Mme Daugreilh, dont la casaque est toujours active via la SARL Mon Romain. La toque est juste devenue bleue, mais le reste a été conservé. Mon Romain commence sa carrière à Dax chez Michel Laborde, et débute en plat à l'âge de 3 ans par une deuxième place. L'animal est honnête, mais pas bien doué sur le papier. Pourtant, il court, et est associé à plusieurs jockeys dont les noms nous évoquent de beaux souvenirs, anciens ou mêmes actuels : Cash Asmussen, Olivier Trigodet, Joel Boisnard, Patrick Pailhes ! A 5 ans, Mon Romain change de crèmerie, et arrive chez Jean Lesbordes, et là c'est un miracle. Le cheval gagne enfin sa course, sous la selle d'Olivier Peslier dans un petit handicap à Compiègne. Anecdotique à priori, mais finalement pas tant que ça. 

 

L'entraîneur de légende Jean Lesbordes a été le premier à faire gagner Mon Romain, avant de connaître de grands succès à Auteuil avec lui (aprh)

 

A la suite de cette course, Mon Romain effectue ses grands débuts en obstacle sous la selle d'une certaine Anne Sophie Madelaine. Révélée par Jean Paul Gallorini, cette grande femme jockey est l'une des plus fameuses de l'histoire des courses, et a été pendant longtemps la partenaire de Mon Romain. 2e pour sa première sortie, Mon Romain gagne la suivante à Auteuil, et enchaîne directement avec le Prix La Barka (Gr.2). Révélation pour celui qui avait du mal à prendre une bille en plat ! Gagnant en plat durant l'été avec Anne Sophie Madelaine à nouveau, il écrase tout sur son passage à l'automne et s'envole de 3 longueurs dans le Grand Prix d'Automne. A l'époque, l'épreuve était le pendant automnal de la Grande Course de Haies de Printemps, et se courait sous la formule handicap. Il y devança deux excellents chevaux, Force Atlantique et Apple's Girl

 

L'entourage de Mon Romain célèbre sa grande victoire : M. et Mme Daugreilh, Jean Lesbordes, Anne Sophie Madelaine, ou encore son éleveur Rémy Pilet 

 

Le 2e sacre de Mon Romain dans le Grand Prix d'Automne est celui de sa renaissance. Très décevant au printemps à cause de soucis de santé, il revient peu à peu en forme et fait le coup de 2 pile poil pour sa première victoire de l'année. Il s'impose encore facilement, cette fois ci devant Le Bambois, qui était monté par... Dominique Bressou ! Tiens donc ! Ce doublé lui permet d'imiter un certain Mehariste, qui l'avait fait 42 ans avant, toujours sous la formule handicap, remportant sa 2e édition sous 74kg, un record !  A 7 ans, Mon Romain échoue d'une tête au printemps dans la Grande Course de Haies d'Auteuil, battu par Vaporetto. A la suite de cette course, ses propriétaires décident de le placer chez Marcel Rolland

 

2e sacre de Mon Romain dans le Grand Prix d'Automne, devançant Le Bambois et...Dominique Bressou, ici photographié à la lutte avec Anne Sophie Madelaine !

 

Pour son retour en obstacle à l'automne dans le Prix de Compiègne (Gr.3), après une rentrée sage en plat, Mon Romain est  opposé à son compagnon de box et autre star de l'écurie Rolland, Mandarino. Philippe Chevalier est en selle sur ce dernier, et les Daugreilh font alors appel à un jeune apprenti en obstacle qui fait ses armes dans la discipline dans le Sud Ouest chez François Rohaut : Jean Bernard Eyquem ! Et oui, à l'époque, le crack jockey de plat montait dans l'autre discipline, et se voit confier Mon Romain dans un groupe à Auteuil. Ce partenariat éphèmère est un succès, puisque Mon Romain s'impose de 4 longueurs devant Asolo et Dominique Bressou (encore lui !), laissant Mandarino au 3e rang. 

 

Marcel Rolland, l'homme du "hat trick" de Mon Romain (aprh)

 

Battu par Vaporetto pour sa première association avec Philippe Chevalier, dans le Prix Carmarthen, Mon Romain tente le triplé en challenger... et le réussit ! Il s'arrache pour battre d'une courte tête Kimbi, un cheval de Bernard Secly. L'exploit est énorme et marque un tournant dans l'histoire de la course, qui est pour la première fois de son histoire labellisée Gr.1. A 8 ans, Mon Romain gagne pour sa rentrée en plat, mais ne passera dès lors plus le poteau en tête, concluant 5e du Grand Prix d'Automne pour sa 4e apparition dans la course. L'édition en question est remportée par Le Sauvignon, un pensionnaire de Jehan Bertran de Balanda monté par...vous l'avez deviné ? Dominique Bressou ! Il y a de quoi croire au destin. Mon Romain effectuera sa dernière sortie à l'âge de 9 ans à Saint-Cloud, terminant dans le lointain lors d'un gros quinté, associé à Yutaka Take... Il en aura vu passer des cracks jockeys ! 

 

Le dernier sacre de Mon Romain (à droite), qui s'impose d'une courte tête en 1999 devant Kimbi 

 

Et comme un symbole, 20 ans après, Dominique Bressou, si souvent battu par Mon Romain, trouve l'occasion d'effacer son record avec un authentique phénomène, Galop Marin. Si Mon Romain était un élégant cheval sombre très racé, l'irlandais de naissance Galop Marin est plus du genre armoire à glace alezane, comme on en voit rarement sur un champ de courses. Il n'a couru qu'une seule fois en plat, pour ses débuts à 3 ans, dans un bumper, mais s'est au contraire de son homologue très vite affirmé comme un grand compétiteur. Il n'a enfin connu le succès qu'avec un seul et même partenaire, Morgan Regairaz. "L'autre Galop Marin", Mon Romain, est donc diamétralement opposé à son contemporain, mais son seul égal au regard de leur "hat-trick" dans le Grand Prix d'Automne. Galop Marin aura fort à faire pour réécrire l'histoire samedi, mais après tout, seul un géant est capable d'en effacer un autre, n'est-ce pas ? 

 

Alors Galop Marin, prêt à (encore) écrire l'histoire ? (aprh)

 


Voir aussi...

Grand Prix d'Automne 2020: le gentil géant Galop Marin réalise le triplé historique

Vainqueur des deux dernières éditions de ce Grand Prix d'Automne (Gr.1), le gentil géant Galop Marin a mis à l'honneur la casaque de la famille Papot et l'entraînement manchois de Dominique Bressou pour la troisième fois consécutive dans cette prestigieuse épreuve. Un exploit à la taille du cheval de coeur de Morgan Regairaz, plus réalisé depuis Mon Romain, à la fin des années 1990 ! En partenariat avec l'étalon Gemix.

BEST OF vidéo des 48H de l'obstacle 2019 : toutes les larmes de joie

 Tant de larmes ont coulé pour la plus grande joie des acteurs victorieux d'un week-end de courses d'obstacle extraordinaires à Auteuil, qui s'est conclut sur 2 des plus belles compétitions vécues ces dernières années, grâce à Figuero et Bipolaire. Revivez les meilleurs moments de l'événement, avec aussi les hommages rendus par les entourages de Galop Marin et Nirvana du Belrais. Les 4 Gr.1 du week-end, en partenariat avec Gémix.