David Cottin et la Haye Jousselin, une page d'histoire à écrire

06/11/2021 - Grand Destin
Vainqueur à 3 reprises en tant que jockey du Prix La Haye Jousselin, David Cottin sellera 2 deux des favoris en tant qu'entraîneur ce dimanche avec Général En Chef et Le Berry. L'histoire de la course ne révèle que 3 personnes ayant réussi à gagner sous les deux casquettes : William Head, George Mitchell et Max Bonaventure. Qui plus est, le dernier exploit de ce genre remonte à 1967... En partenariat avec France Galop. 

David Cottin peut réaliser un rare exploit dans la Haye Jousselin...on vous explique ! (aprh)

 

A 31 ans, David Cottin a déjà une longue et belle histoire avec l'obstacle et Auteuil. Le Prix La Haye Jousselin est une course qui lui a particulièrement réussi avec 3 succès lors de sa carrière de jockey. Son premier sacre est intervenu en 2010 avec Rubi Ball, le champion de la famille Papot et Jacques Ortet, avec qui il fait le doublé l'année suivante. Deux ans après, en 2013, il l'emporte avec Shannon Rock de 3/4 longueurs devant Saint Palois, alors monté par James Reveley... pour le tandem Ortet/Papot ! Tout jeune entraîneur à succès, David sellera dimanche ses premiers partants dans l'épreuve reine de l'automne : Le Berry et Général En Chef, qui viennent de faire le jumelé du Prix Heros XII, et seront logiquement parmi les chevaux en vue. La question est donc la suivante, gagner la Haye Jousselin comme jockey puis entraîneur, c'est possible ? La réponse est oui, mais c'est extrêmement rare ! 

 

William Head, excellent jockey puis crack entraîneur dans les deux disciplines 

 

Il faut pour cela se plonger dans le palmarès de la course, disputée depuis 1880, et nommée Prix  de la Croix Berny jusqu'en 1902. Parlons déjà du célèbre William Head, grand jockey puis entraîneur, et grand-père de Freddy et Criquette Head. Né en 1890, il a gagné toutes les plus grandes épreuves d'Auteuil en selle, dont le Prix La Haye Jousselin en 1912 ! Pour le mansonnien Emile Duffourc, l'homme aux 538 victoires en tant que jockey s'impose avec une femelle de 4 ans nommée Magicienne, qui a une course nommée en son honneur sur la Butte Mortemart, disputée cette année à Compiègne. A l'époque, la Haye Jousselin était encore ouverte aux 4 ans. William Head est ensuite devenu un entraîneur de génie, recordman de succès dans la Grande Course de Haies d'Auteuil par exemple. On retrouve son pensionnaire Le Paillon au palmarès en 1947, qui remportera quelques mois plus tard le prix de l'Arc de Triomphe ! Un exploit sans précédent, qui ne risque pas d'être imité un jour. 

Meli Melo, triple vainqueur de la Haye Jousselin à la fin des années 40 

 

En tant qu'entraîneur, il remportera 5 fois le Prix la Haye Jousselin : Yarlas en 1933, Symbole en 1945, et Meli Melo. Ce dernier fut longtemps le recordman de victoires dans la course, avec 3 éditions remportées en 1947, 1949 et 1950, série depuis surpassée par le légendaire Al Capone II. Son fils Pierre (dit "Peter") Head, a également gagné une édition de la Haye Jousselin avec Diamant de Bourgogne en 1953. Rappelons que le Prix William Head (listed), steeple pour chevaux d'âges au premier semestre, est l'une des dernières préparatoires au Grand Steeple, remportée cette année par Général En Chef, pensionnaire de... David Cottin ! 

 

 

En 1921, un certain George Mitchell s'impose dans le Prix La Haye Jousselin en selle sur le fameux Héros XII. Il avait remporté au printemps le Grand Steeple avec Roi Belge, et rééditera l'année suivante avec Héros XII à nouveau. Il gagne également la Grande Course de Haies en 1924 avec Arrowhead. Une année plus tard, en 1925, il connaît la plus grande gloire de sa carrière d'entraîneur, en s'imposant dans la Haye Jousselin avec un certain Vitrail, hongre de 7 ans... qu'il entraîne également ! Cet exploit reste inédit. 

 

George Mitchell en habit de jockey, aux côtés de Roch Filippi et Henri Coulon, respectivement entraîneur et propriétaire de Héros XII

 

Et il y a enfin le dernier à avoir réussi l'exploit d'endosser les deux casquettes au palmarès. En 1934, Max Bonaventure s'impose en selle sur Fleuret, avec qui il remportera l'année suivante le Grand Steeple sous la casaque d'Arthur Veil Picard. Il gagnera également 2 éditions de la course avec Ingré pour le même entourage, et un dernier en 1943 avec Kargal. Installé entraîneur à la fin de cette belle carrière de jockey, il a en charge des chevaux de Jean Stern, et s'illustre avec un jumelé dans le Jockey Club en 1951 avec Sicambre et Free Man. Il gagnera également cette course avec Val de Loir en 1962. Il figure également au palmarès de la Poule d'Essai des Poulains (2 succès), du Grand Prix de Paris (4 succès), du Grand Steeple (1 succès en 1961 avec Cousin Pons)... et bien sûr sur de la Haye Jousselin ! 

 

Max Bonaventure (à gauche), à la tête de son champion de plat Sicambre, vainqueur du Jockey Club en 1951 

 

Il le gagne pour la première fois dans la case entraîneur en 1952 avec Fifrelet, qui a aujourd'hui donné son nom au plus réputé des handicaps de 3 ans à Auteuil. Il lui faudra ensuite attendre 1964 pour retrouver la plus haute marche du podium, avec Caid II, avant de rééditer en 1967 avec Meristria. A ce jour, il est le dernier à avoir remporté la course comme jockey et entraîneur. On vous épargne la liste de tout ceux qui ont tenté le pari ! Un jockey mérite toutefois un clin d'oeil. Philip Carberry, vainqueur de la Haye Jousselin en 2006 avec la minuscule championne Princesse d'Anjou, est le premier supporter et cavalier du matin de Docteur de Ballon. Le gagnant 2020 est bien évidemment entraîné par son épouse Louisa Carberry... on lui décerne une médaille de chocolat ! 

 

Si David Cottin venait à s'imposer dimanche avec Le Berry ou Général En Chef, il briserait donc une longue disette dans l'épreuve pour les jockeys devenus entraîneurs. Il semble en tout cas bien armé, avec un Le Berry revenu en très belle forme après son petit souci de santé dans le Grand Steeple, et un Général En Chef qui s'assagit peu à peu et possède une classe énorme. Après William Head, George Mitchell et Max Bonaventure, y aura-t-il David Cottin ? Réponse dimanche après-midi sur le gazon de la Butte Mortemart ! 

 

Heureusement, si David Cottin réussit l'exploit, les photos seront en couleurs ! (aprh)

 


Voir aussi...

Prix La Haye Jousselin : l'heure de gloire pour Le Berry ?

Ils seront 9 à se lancer à la conquête du sacre dans le Prix La Haye Jousselin, temps fort de ces 48h de l’obstacle. En l’absence du crack Docteur de Ballon, la palme pourrait revenir au 5 ans Le Berry, mais il lui faudra batailler âprement avec son camarade de box General en Chef, sans oublier le beau Feu Follet. La plus belle course sur les gros obstacles du second semestre sera à suivre en Facebook Live à partir de 15h30, en partenariat avec l'étalon Gémix.

Sans Bruit, Triple Threat devient lui aussi père d'un gagnant de groupe

À l'instar de son illustre père Monsun, Triple Threat n'aura pas eu à attendre bien longtemps pour s'illustrer au niveau groupe en tant qu'étalon. En effet, celui qui officiera au Haras de Toury l'an prochain a été mis sur le devant de la scène ce samedi grâce à la victoire de Sans Bruit dans le Prix Robert Lejeune (Gr.3), à Auteuil, un protégé de David Cottin défendant la casaque et l'élevage de Louis Baudron, chez qui Triple Threat a fait la monte cette saison.

Courses des légendes à Craon dimanche 5 septembre : 8 gloires d'Auteuil de retour en selle en Facebook Live !

En marge de son célèbre Grand Cross, l'hippodrome de Craon organisera une course bien particulière dimanche 5 septembre, en toute fin de réunion. Il s'agit d'une course plate dite "des légendes", qui réunira 8 anciens cracks jockeys d'obstacle, avec Jacques Ricou, Cyrille Gombeau, Michel Maussion ou encore Sylvain Dehez et David Cottin ! A ne manquer sous aucun prétexte en live à partir de 19h10 !