Demain : Kill
November Foal Sale Part. 1
Demain : Deauville
Vente d'Automne
Kill - du 21/11/2019 au 22/11/2019
November Breeding Stock Sale 2019
Kill - le 22/11/2019
November Foal Sale Part 2
Newmarket - le 25/11/2019
December Yearling Sale
Newmarket - du 27/11/2019 au 30/11/2019
December Sale - Foals
Newmarket - du 02/12/2019 au 05/12/2019
December Mare Sale

Elisa des Obeaux offre son 1er groupe à son père, le rare Magadan

05/10/2018 - Zoom sur
 Lui qui n'a jamais dépassé les 15 juments saillies depuis le début de sa carrière d'étalon en 2012, Magadan vient pourtant de sortir sa première gagnante de Gr.2 dans le Prix Glorieuse 2018 à Fontainebleau avec Elisa des Obeaux, une élève de Nicolas Devilder qui venait déjà de briser la glace à Auteuil. 

 
Elisa des Obeaux, montée par Christopher Grosbois.


 Lui qui avait pourtant beaucoup d'atouts pour lui, Magadan a raté bien malgré lui ses débuts d'étalon et peine depuis à remonter la pente, ce qu'il est en train de faire grâce à sa fille Elisa des Obeaux. En effet, cet unique fils d'High Chaparral en France, né d'une souche Niarchos extraordinaire et parfaitement vivante, doté de performances tout à fait convaincantes, a débuté en 2012 sous l'égide de Gènes Diffusion, une entreprise spécialisée dans la vente de semence animale, omnipotente dans le monde du trot où elle joue sur la masse pour travailler malgré des marges très faibles, et qui a voulu se lancer dans le monde du galop en appliquant les mêmes méthodes, et en stationnant ses 2 premiers étalons, Magadan au Haras de Vaiges (53) et Cat Junior au Haras du Pays d'Auge (14) , dans 2 stations de monte inconnues de la planète Pur-Sang. L'expérience a rencontré un échec cuisant et n'a duré que 3 ans. les 2 chevaux, pourtant choisis avec à propos alors par Hubert Barbe, ont beaucoup de mal à remonter la pente malgré des résultats probants avec leur maigre production. Cat Junior affiche des statistiques extraordinaires. Il a trouvé une 2ème vie dans le Sud-Ouest au Haras des Fontaines.

 

 

De même que Cat Junior, Magadan n'avait couvert qu'une poignée de juments lors de ses 3 premières saisons de monte, avant d'arriver au Haras de Tréban en 2015. Des 8 produits nés de sa 1ère génération en 2013, il a eu 2 vainqueurs, Olivia Pope et Doudou de Rubline. Elisa des Obeaux est l'une des 2 lauréats de la deuxième génération, ne comportant également que 8 éléments. Ajoutons que la troisième génération âgé de 3 ans, compte 10 sujets dont 3 partants, tous placés. Ensuite, Magadan est resté avec les carnets de bal très réduits (13 juments en 2016, 5 en 2017 et 11 en 2018).

Entraînée par son propriétaire éleveur, Nicolas Devilder en Anjou, Elisa des Obeaux a toujours montré du talent mais a dû attendre sa 10ème sortie, après 9 places consécutives pour décrocher sa première victoire sur les haies d'Auteuil le 13 septembre dans le Prix Pierre Cyprès, sous la selle d'Olivier Jouin. De retour en plat, une discipline où elle venait de conclure bonne deuxième mi-août au Lion d'Angers, elle a remporté un succès attendu dans le Prix Glorieuse, Gr.2 réservé aux femelles de 4 ans et plus à Fontainebleau. Elle est le 3ème produit et la première gagnant de sa mère Shifra (Califet), petite lauréate à Challans.

 


Magadan
 

 

Pour rappel, Magadan descend de la championne Northern Trick, une gagnante du Prix de Diane et 2ème de l'Arc de Triomphe. Il est donc cousin d'une ribambelle de vedettes comme Shiva, Light Shift, Limnos, Main Sequence, Smoking Sun, Ulysses, mais aussi Cloth of Stars qui court l'Arc 2018 et, dans un autre registre, d'Elgin qui est gagnant de Gr.2 en haies. Lauréat du Prix Lord Seymour (Listed) et du Prix d'Hédouville (Gr.3) chez Elie Lellouche pour la casaque Wildenstein, Magadan a aussi conclu 3ème du Grand Prix de Paris (Gr.1) et du Grand Prix de Chantilly (Gr.2).


On en parle dans l'article