Kill - du 12/08/2020 au 13/08/2020
Land Rover Sale Part 1 - Lot 1 à 276
Kill - du 12/08/2020 au 13/08/2020
Land Rover Sale 2020 Part 2 - Lot 277 à 532
Fairyhouse - du 18/08/2020 au 19/08/2020
Derby Sale

Champions Sprint Cup : Sands Of Mali, du Sud Ouest à Ascot

20/10/2018 - Grand Destin
Premier Gr.1 de cette journée de gala sur l’hippodrome d’Ascot, les British Champions Sprint sont revenus à Sands Of Mali, le cheval français élevé par Simon Urizzi, l’étalonnier du Haras des Faunes. Ce cheval au destin incroyable était loin d’être favori de la course et prouve qu’il est l’un des meilleurs sprinters européens si ce n’est le meilleur sprinter de 3 ans. Source WWW.ECSSO.FR
 
 
Les bookmakers annonçaient le 6 ans The Tin Man qui restait sur une victoire dans la Haydock Sprint Cup ou encore le 4 ans Harry Angel défendant la casaque ultra en forme de Godolphin mais le résultat en a voulu autrement. Très vite en tête, Sands Of Mali et Paul Hanagan ont pris l’avantage après 100 mètres de course et n’ont jamais « lâché le morceau ». Proposé à 28/1, le fils de Panis s‘est rappelé à ses meilleurs souvenirs sur l’hippodrome de la Reine puisque le 3 ans s’était déjà placé 2ème de la Commonwealth Cup (Gr.1) à Royal Ascot en juin dernier. Mais depuis, tout est allé de charybde en scylla comme le rappelait l’entraîneur Richard Fahey basé dans le Yorkshire : « C’était très frustrant d’être battu à Royal Ascot pendant le meeting Royal. Après coup, cela s’est passé de mal en pis. Le cheval a toujours bien travaillé à la maison et a prouvé aujourd’hui qu’il a toujours eu mon estime. Je ne pourrai pas expliquer exactement pourquoi il a mal couru après Royal Ascot, peut-être qu’il s’est blessé légèrement à cause du terrain trop ferme en juin. Sa cinquième place de la Haydock Sprint Cup m’a satisfait l’autre jour. C’est vraiment sympa pour les propriétaires, The Cool Silk Partnership et pour Matt Coleman qui avait acheté le cheval aux Ascot Breeze-Up ici-même l’an dernier. Mon gars (comprenez Matt Coleman, ndlr) se tenait à côté de moi juste avant le passage sur le ring et je me souviens qu’il m’a dit : « Ce cheval ira chez toi si nous l’avons. » Le résultat vous le connaissez. C’est pas mal pour un petit entraîneur du nord vous ne trouvez pas ? »
 
 
SOURCE WWW.ECSSO.FR
 
 
Acheté 75.000 livres à 2 ans, Sands Of Mali a aussi été vendu 20.000€ yearling lors de la vente Osarus à La Teste. 2018 est décidemment une superbe année pour l’agence de vente dirigée par Emmanuel Viaud après les succès de Fatale Béré, Master Dino, Cœur de Beauté, Boitron, Lagrandecatherine, … Vendu yearling par le Haras des Faunes, Sands Of Mali avait été acheté à cette occasion par Con Marnane de Bansha House Stables qui l’avait ainsi revendu à 2 ans. L’éleveur de ce lauréat de Gr.1 est tout simplement Simon Urizzi, l’étalonnier d’Alain Chopard. Toujours entier, Sands Of Mali signe la cinquième victoire de sa carrière en douze sorties et totalise plus de 784.000€ de gains. The Cool Silk Partnership avait acheté sa sœur par Kheleyf pour 95.000 livres lors de la Craven Breeze Up à Newmarket tandis que Richard Fahey et Robin O’Ryan s’étaient procuré le yearling, toujours par Kheleyf en août dernier pour 67.000 livres lors de la Premier Yearling Sale de Doncaster.
Sands Of Mali est déjà proposé à 12/1 ou 20/1 selon les bookmakers pour les Diamond Jubilee Stakes 2019 à Royal Ascot.
 
 
Sands of Mali et Paul Hanagan remportent les Britsih Champions Sprint Cup Stakes, ex Diadem Stakes promu Gr.1 en 2015

On en parle dans l'article