Fairyhouse - du 24/09/2019 au 25/09/2019
September Yearling Sale
Arcadia, Californie - le 25/09/2019
Santa Anita Fall Yearlings
Fairyhouse - le 26/09/2019
September Yearling Sale Part II
Timonium, Maryland - du 30/09/2019 au 01/10/2019
Midlantic Fall Yearlings
Kill - du 01/10/2019 au 02/10/2019
Orby Sale
Saint-Cloud - le 03/10/2019
Vente de Pur-Sang Arabes
Kill - le 03/10/2019
Sportsman's Sale
Saint-Cloud - le 05/10/2019
Vente de l'Arc

Celtior, à la gloire de Roland Roisnard

28/02/2019 - Focus éleveurs
Gagnant sa 4ème course depuis le début de l’année, Celtior, le pensionnaire de Laurent Viel, a offert dans le Prix Beugnot à Auteuil l’une de ses plus belles victoires à Roland Roisnard, 81 ans, figure des courses d’obstacle dans l’Ouest, un homme qui a la vista depuis près de 40 ans.
Roland Roisnard
 
 
A l’âge d’or des courses d’obstacle, dans les années 70 et 80, il était déjà là, ce petit bonhomme d’apparence très sage derrière ses lunettes et sa moustache bien propre, mais capable de réveiller en pleine nuit tout le village de Sceaux d’Anjou en sonnant le cor de chasse, après avoir consommé un peu trop d’eau ferrugineuse. Novateur, il fut l’un des premiers à avoir son propre rond d’havrincourt, à côte de sa maison, une belle longère angevine nommée La Perriche. Fidèle, Roland Roisnard n'a eu que 3 entraîneurs. Il a eu ses premiers chevaux de course avec Henri Bidon, remporté ses premières belles épreuves dans les bons cross de l'Ouest et de Maisons-Laffitte avec Légo des Mottes et autre Kelrigolo, deux fils de l'anglo-arabe Rigolo IV, puis il est arrivé chez Etienne Leenders. Toujours en cross, il a été champion de France avec Hasard des Landes. En plat, il a gagné de bonnes épreuves avec La Fouine, mais aussi de très belles courses d'obstacle avec la fratrie Perrichois, Don Perrichois, Quel Perrichois, La Perrichoise. Puis Roland Roisnard est arrivé chez Laurent Viel, presqu'à ses débuts il y a 20 ans. Co-propriétaire de Saint Pistol avec qui il a remporté le Prix du Président de la République, mais aussi du bon Saint Anjou, Roland Roisnard vient de décrocher le 1er quinté de l'année à Auteuil avec Celtior à l'occasion du Prix Beugnot.
 
 


Laurent Viel et son fils Matheo Viel avec le blanc Celtior.
 
 
Revenu en haies, après avoir perdu confiance suite à 2 chutes sur le steeple l'an passé, Celtior marche sur l'eau depuis le début de l'année. Alors qu'il avait conclu la saison 2018 par une 2ème place à réclamer à Cagnes, il vient d'aligner 4 succès en 5 sorties, à Cagnes, Toulouse et donc Auteuil où il retrouvait, chose rarissime à cette période de l'année à Paris, une piste rapide qui lui convient parfaitement comme à la plupart des produits de Racinger. Celtior porte la casaque de Daniel Boullais, le gendre de Roland Roisnard, qui a pratiquement les mêmes couleurs, et qui détient 10% de la propriété d'un cheval dont il est co-éleveur. Daniel Boullais avait récupéré la mère Gazelle de Nuit, une fille d'April Night issue d'une vieille souche de plat, chez Hubert Foucher, le même qui avait fourni tous les "Perrichois" auparavant. Gazelle de Nuit fut une brave combattante de réclamer de province chez Laurent Viel, connaissant son heure de gloire à Craon, l'une des 8 victoires de sa carrière au long de laquelle elle a glâné près de 50.000 € de gains jusqu'à 7 ans. Poulinière, elle a fait du pique et du carreau. Celtior est son meilleur mais le jeune frère Calinight (Califet), vendu à Gilbert Lenzi, a gagné un gros handicap cet hiver à Pau. Avant de vendre son produit à son beau-père, Daniel Boullais avait co-élevé Celtior avec deux amis, Armel Androuin, un ancien de la Safer connu pour avoir élévé Iclan de Molières, et Thierry Page, l'un de ses collègues "pousseurs" au boîtes de départ le dimanche sur les champs de course régionaux.
 
 

Lego des Mottes, l'un des 1ers bons chevaux de Roland Roisnard, il y a 35 ans, après un succès en cross à Maisons-Laffitte, avec Joël Poirier.


 
Blanche comme son fils Celtior, Gazelle de Nuit s'impose à Craon.
 

Celtior avec Roland Rolsnard après un succès dans la Grande Course de Haies de Nantes, monté par Thomas Viel.

On en parle dans l'article