Aujourd'hui : Deauville
Vente de Yearlings d'Août
Aujourd'hui : Deauville
Darley Prix Morny
Ascot - le 20/08/2019
Ascot August Sale
Deauville - le 20/08/2019
Vente de Yearling V2
Doncaster - du 27/08/2019 au 28/08/2019
Premier Yearling Sale
Doncaster - le 29/08/2019
Silver Yearling Sale
Baden-Baden - le 30/08/2019
Jährlings Auktion

L'étonnante série de Kendargent : 8 gagnants en 7 jours !

19/03/2019 - Zoom sur
 Il se présente comme l'étalon n°1 du "middle market". Après avoir gagné la 1ère Listed pour 3 ans à Paris avec Famoux Wolf le 8 mars, Kendargent vient d'aligner une étonnante série de 8 gagnants en 7 jours, soit un par jour plus un doublé dimanche avec en point d'orgue le Prix Exbury, le 1er groupe du programme annuel, avec Soleil Marin.


Kendargent au Haras de Colleville.

 

Bien qu'il n'ait que 16 ans, on a l'impression de connaître Kendargent depuis toujours, tant on a suivi avec intérêt le destin  d'un type success story à l l'américaine révélation de cet étalon pourtant si français, né du croisement de Kendor sur Linamix, pas gagnant de Groupe ni Listed et qui a commencé sa carrière d'étalon dans le plus total anonymat à 1500 € officiels (500 € officieux), ce qui ne l'a pas empêché de sortir des gagnants de Groupe dès sa 1ère génération. Il a fait la fortune hippique de son propriétare Guy Pariente, et réciproquement. Le pensionnaire du Haras de Colleville, dont il fut longtemps le seul étalon, a vu son prix augmenter jusqu'à 17.000 € euros aujourd'hui, et son carnet de bal est monté jusqu'à 180 juments en 2013. A cette époque, il faisait partie du trio des leaders français capables de faire vibrer les acheteurs étrangers, avec Le Havre et Siyouni. Si son entourage a choisi ce qualificatif de "middle market", c'est tout simplement parce que malgré ses légions de vainqueurs de toutes les courses du bas en haut de l'échelle, il lui manque ce champion, ce porte-drapeau, ce gagnant de Gr.1, idéalement à 2 ou 3 ans, qui le porterait dans le club fermé des maîtres de l'élite. Cela arrivera peut-être avec les 2 gagnants de black-type qu'il a déjà sorti cette année, le 3 ans Famous Wolf dans le Prix Maurice Caillault (Listed) et Soleil Marin dans le Prix Exbury (Gr.3), d'autant plus que les deux sont entraînés par André Fabre.

 

 

Même s'il n'a pas encore ce fameux Gr.1 à son palmarès, Kendargent continue de faire des gagnants et encore des gagnants. Il en sort environ 100 par an. Il pourrait exploser son record s'il poursuit sur sa lancée de mars. En effet, entre le 12 et le 18 mars, en l'espace d'une semaine, Kendargent a sorti 8 gagnants âgés de 3 à 5 ans, soit un par jour plus un doublé dimanche. Parmi eux, se détache bien sûr Soleil Marin, vainqueur du Prix Exbury (Gr.3) à Saint-Cloud. Elevé par Elisabeth Fabre, et placé sous l'entraînement de son mari André Fabre, Soleil Marin fut un véritable espoir classique à 3 ans.

 

 

Cousin de Falco, petit-neveu de Grooom Dancer, Soleil Marin est issu de Sousmarine, une "Wertheimer" acquise 150.000 € en 2011 à Deauville, alors qu'elle sortait de l'entraînement de Guy Henrot pour qui elle avait gagné 3 petites courses plates à Loudéac, Dinan et Jarnac après avoir débuté sa carrière par un échec...chez André Fabre. Avant Soleil Marin, Sousmarine a eu un autre produit de Kendargent, qui a gagné une course à Nort/Erdre en 40 tentatives pour 7 entraîneurs différents ! Soleil Marin a brisé la glace à 2 ans à Cholet et a aligné 5 victoires consécutives dont le Prix François Mathet (Listed) puis le Prix Noailles (Gr.2), passé alors sous la casaque Godolphin. Mais après son échec dans le Prix du Jockey-Club (Gr.1) 2017, Soleil Marin a erré dans le ventre mou des pelotons pendant plus d'un an. Il a retrouvé le rythme à l'automne, et semble revenu à plein régime désormais. Dans son entourage et bien sûr aussi dans celui de Kendargent, on rêve forcément du Prix Ganay...un Gr.1 !


On en parle dans l'article