Doncaster - du 17/09/2019 au 18/09/2019
September Hit & Yearling Sale
La Teste - le 19/09/2019
Grand Show Anglo
Fairyhouse - du 24/09/2019 au 25/09/2019
September Yearling Sale
Arcadia, Californie - le 25/09/2019
Santa Anita Fall Yearlings
Fairyhouse - le 26/09/2019
September Yearling Sale Part II
Timonium, Maryland - du 30/09/2019 au 01/10/2019
Midlantic Fall Yearlings

Granville 2019 : Charmyra et le cross des grandes émotions

06/08/2019 - Evénements
L'éternelle dauphine Charmyra a enfin décroché un succès de prestige dans le Grand Cross de Granville Vans MTM, en l'absence du crack Tornado de Kerser (abcès au pied). La grise s'est envolée de bout en bout pour l'immense joie de ses éleveurs-propriétaires-entraîneurs, Anne-Sophie et David Bernier venus en famille depuis l'Anjou pour détrôner les locaux.

 

 Accompagnée de sa fille adolescente Charlotte, Anne-Sophie Bernier se jette au coup de sa championne sur la piste de Granville, alors que son jockey Christophe Hermaize vient de parader devant les tribunes pleines sous des applaudissements nourris. D'un naturel plus discret, David Bernier, ancien jockey, créateur avec sa femme du Haras du Chêne Vert à côté du Lion d'Angers, explique qu'ils ont la famille de Charmyra depuis qu'ils étaient un jeune couple travaillant au Haras de Mirande, à Sartilly, tout près de Granville.

 

 

En effet, les Bernier, toujours jeunes et plus passionnés que jamais, font tout pour la clientèle ou pour eux-mêmes, depuis l'étalonnage jusqu'à l'entraînement en passant par l'élevage, le sevrage, le débourrage et le pré-entraînement.  Il ont récupéré la grand-mère Cargentry (Carmont) en fin de carrière de poulinière. Au sein de l'écurie de Jean-Claude Evain, encore sous la férule, au début des années 90, de Guy Chérel, elle avait gagné 2 courses à Pau et Granville (déjà !) mais avait fini sa carrière très modestement, 5ème à Plessé et non placée à Saint-Pol-de-Léon, montée par un certain David Bernier. Cargentry a produit 3 bons chevaux, Pasgentry (mère de Polipa, 600.000 €  de gains), Mister Mic et Kerful avant d'arriver au Chêne Vert, qui a conservé une jument inédite par leur propre étalon gris Myrakalu.

 

 

 

 Croisée à Protektor, autre pensionnaire de la maison, cette Myragentry a fait la belle Charmyra, jusque là abonnée aux places. Agée de 7 ans, elle n'avait gagné qu'une seule course dans sa carrière, en 2017, à Durtal, mais accumulé 25 places, notamment à Granville. " Elle fait un peu ce qu'elle veut ", explique son jockey Christophe Hermaize. " Aujourd'hui, je la sentais mieux que jamais et hyper motivée. Nous sommes allés devant et elle attaquait bien tous les obstacles. " De fait, au bout de la ligne d'en face, sa principale adversaire Armada venant alors de subir une chute alors qu'elle se rapprochait bien, Charmyra a pris plusieurs longueurs sur une simple accélération et s'est mise hors de portée de Carlota Roque et Moon Wells. Pour une fois, les entraîneurs locaux ont été battus dans le Grand Cross par une "étrangère" venue de l'exotique Anjou. Roi de Granville, Patrice Quinton avait été contraint de faire forfait avec le crack Tornado de Kerser. qui devait tenter de remporter sa 4ème victoire consécutive dans cette épreuve. " Il n'était pas parfait il y a 3 jours et nous avons découvert un abcès dans le pied. Cela a été soigné mais il n'était ni prudent ni respectueux de courir aussi vite. Désormais, on vise le Grand Cross du Pin qui est en octobre." 

 

 

.L'hippodrome de Granville, séparé de la plage par une simple dune, reste populaire. Ce dimanche, les tribunes étaient pleines (450 entrées payantes, 150 invités plus tous les ayants droit, donc plus de 1000 personnes sur le site), alors que la concurrence était féroce ce jour-là. Non seulement, au niveau hippique, il y avait le Trophée Vert à Carentan à seulement 40 kms de là, qui attire bien toute la population trotteuse, mais surtout un énorme meeting aérien a attiré 150.000 personnes, venues admirer les avions dont un A380 en voltige (!) et une démonstration extraordinaire de la patrouille de France, sur les plages voisines de Jullouville. Partout dans la région, il était annoncé que l'accès à l'hippodrome serait impossible, ce qui s'est révélé évidemment faux mais qui a dû refroidir du monde. Il n'empêche que le gigot était goûtu, et les courses de poneys organisées par la Fédération de l'Ouest bien sympathiques. Outre le Grand Cross, la réunion de 9 courses (2 courses de trot étaient dédoublées) comportait 2 steeple-chase. Dans la 1ère, Patrice Quinton s'est imposé de bout en bout avec Polo Rouge, malgré ses 76 kilos. Il profitait d'un engagement à réclamer pour remporter le 7ème succès de sa carrière, toujours sur le seul et unique hippodrome de Granville. Il va pourtant falloir qu'il change d'air désormais car il a été réclamé pour 15.000 € par le Haras de Beaufay (Jiri Travnicek) pour disputer le Grand Cross de Pardubice ! 

 

 

Dans cette épreuve, Silver du Brizais a été réclamé alors qu'il avait ejecté son jockey en face. Mais son propriétaire Patrick Lemarié (LTA Automobiles) s'est rattrapé dans la dernière course, qui n'était autre que le Prix France Sire ! En vacances en Espagne, il a pu suivre la course en direct de la voiture suiveuse sur Facebook Live, et profiter du succès de Sainte du Brizais. Cette pensionnaire d'Arnaud Chaillé-Chaillé semblait n'avoir que le tour à faire avant le départ dans ce lot très faible, mais en obstacle on ne sait jamais ce qu'il peut arrriver. D'ailleurs, il a cette fois profiter de la mésaventure de Fairyhouse, qiu gambadait en tête quand il a fait la même boulette de Silver du Brizais plus tôt. Toute l'équipe est repartie avec les cadeaux de France Sire, c'est à dire pas moins de 10 bières dégustations, dont une gifle et une quequette : tout un programme.

 

GALERIE PHOTOS

 


Avant les courses, un espace sponsor très bien conçu.


Parmi les 3 courses de poneys du programme organisée par la Fédération des Courses de Poneys de l'Ouest, on commence toujours par la courses de shetlands et trot monté.


Suivi de la course de poneys en plat en travelling dans un pick up en compagnie de Sébastien Guitton, le président de l'Association.


Leo Maudieu, gagnant de la course plate, avec la coupe de chevaux pré adolescente !

 


Le cross !
 


Le meeting aérien de Jullouville était visible en partie depuis l'hippodrome. La Patrouille de France a livré une démonstration de voltige à 8 extraordinaire.


Le Grand Cross devant des tribunes pleines. La grise Charmyra est partie en tête.


Dans la dernière grimpette, Charmyra est repartie sans se laisser approcher par Carlota Roque et Moon Wells.


Christophe Hermaize peut laisser éclater sa joie.
 


A gauche, David et Anne-Sophie Bernier, et de l'autre côté, leur fille Charlotte avec Christophe Hermaize, sa femme et leur 2 jeunes enfants.


Un peu de poésie avant d'attaquer le Prix France Sire.


Flambeau de Kerser devant Sainte du Brizais sur un gros fence.


L'équipe de France Sire, de gauche à droite Anne-Lise Legorgeu et Arnaud Poirier avec sa femme Nadia, remettent pas moins de 10 bouteilles de bières dégustations à l'équipe gagnante, dont le jockey Jean-Christopher Gagnon, en compagnie du Président Patrick Letenneur.

 


On en parle dans l'article