Newmarket - du 12/08/2020 au 14/08/2020
Tatersalls Online August Sale
Kill - le 12/08/2020
Land Rover Sale Part 1 - Lot 1 à 276
Kill - le 13/08/2020
Land Rover Sale 2020 Part 2 - Lot 277 à 532
Fairyhouse - du 18/08/2020 au 19/08/2020
Derby Sale
Fairyhouse - le 20/08/2020
May Store Sale
Newmarket - du 24/08/2020 au 26/08/2020
August Sale
Saint-Clément-de-la-Place - le 25/08/2020
Anjou Foal Show

Queensland IV, la mine d'or de Thierry Cyprès

25/09/2019 - Focus Elevage
En septembre, les pensionnaires de l'élevage de Thierry Cyprès sont en très grande forme, avec 7 victoires, et des promesses pour les 48h de l'obstacle. 6 des 7 gagnants, sont issus de la souche de la jument Queensland IV. Choisie à 18 ans dans un pré par Thierry, alors qu'elle n'avait pas encore foulé les pistes, cette matronne fait encore la gloire de l'élevage, plus de 30 ans après...

Queensland IV, une jument à l'histoire incroyable, devenue le pilier de l'élevage de Thierry Cyprès.

 

Quand on croise Thierry Cyprès au Show Anglo de la Teste, on le félicite pour la forme olympique de son élevage sur les pistes. Il nous répond en toute simplicité: "Merci, mais ce n'est pas moi, c'est mes chevaux...". Toujours humble, l'éleveur de la Nièvre, installé sur les terres familiales de Montigny Sur Canne, doit pourtant avouer que ce mois de septembre est un grand cru pour ses protégés. En effet, en 20 courses courues, les élèves Cyprès ont remporté 7 victoires, et pris 9 places dans les 5 premiers ! Ils ont de plus vaincu en steeple, en haies, en cross et même en plat, avec des âges allant de 3 à 11 ans ! Il y a de tout dans cet escadron, mais l'important, c'est que ça gagne ! L'important dans l'élevage, et n'importe qui vous le dira, c'est aussi de construire une souche qui fait des vainqueurs. 

 

Thierry Cyprès a le sourire en septembre ! (APRH)

 

Il est en effet incroyable de s'intéresser à la souche principale de l'élevage de Thierry, celle des "Land", qui descend d'une toute petite jument née en 1982: Queensland IV. En effet, 6 des 7 gagnants de septembre ont pour aïeule cette extraordinaire reproductrice. L'histoire est encore belle comme nous l'explique Thierry: " C'est vraiment la jument de base de l'élevage. A mes 18 ans, mon père Bernard m'a demandé de choisir une jument dans un pré. Il y avait cette Queensland IV, qui était petite, et mon grand-père Pierre m'a dit de la choisir car c'était une fille de Citheron, un étalon qui était alors utilisé dans les plus grandes souches de Jean Stern. Elle a eu une carrière de course assez commune chez Jack-Hubert Barbe, mais s'est révélée exceptionnelle au haras. Déjà, elle m'a donné Cumberland, qui fut mon 1er gagnant de Gr.1 (NDLR: prix Maurice Gillois)."

 

Figuero, dont Queensland IV est la 3ème mère, tentera de suivre le glorieux passé de sa famille. (APRH)

 

Exceptionnelle, c'est le cas de le dire en parlant de Queensland IV. Elle a eu 12 produits, et si le meilleur est bien Cumberland, les 10 qui ont foulés les pistes ont gagné au moins une course, totalisant 32 succès. L'avantage pour l'élevage était qu'elle faisait beaucoup de pouliches, 7 en tout, une aubaine pour Thierry: " Queensland a quand même fait beaucoup de pouliches, ce qui m'a permis de perpétuer la souche à l'élevage. Les mâles étaient très bons, avec notamment Quick Apple's, qui aurait sans doute fait un champion si il n'était pas mort trop jeune. C'est bien simple, je pense qu'il y a au moins 150 chevaux que j'ai élevé qui descendent de Queensland. Je n'ai vendu aucune jument de cette souche, pas une seule, car même les femelles qui étaient moyennes en course se sont avérées être d'excellentes poulinières. C'est un conte de fée, et comme quoi c'était un bon choix au départ..."

 

Ireland, une des petites-filles de Queensland IV, est devenue la mère de Edgeoy.

 

Un choix qui s'est en effet avéré une mine d'or, puisque les descendants de cette souche ne cessent de rafler les victoires. On peut bien sûr citer Cumberland, Terre Neuve, Maurice, Lettiland, Caiman Land, ou encore Porto Rico. Ce mois-ci, Queensland IV est donc encore à l'origine de 2 beaux espoirs pour les 48h de l'obstacle, à savoir Edgeoy et Figuero. Le premier, issu du défunt Saddler Maker, a remporté avec brio le prix Robert et Richard Hennesy, première étape vers le Prix la Haye Jousselin, tandis que le second, par l'irlandais Yeats, a enlevé le prix The Fellow, préparatoire au prochain Maurice Gillois, course qui avait d'ailleurs été le 1er Gr.1 de Thierry Cyprès avec Cumberland. On peut citer aussi Fihalhohi Land et Forland, 2 jeunes prometteurs eux aussi descendant de la fameuse matronne. Vous l'aurez compris, croisez à peu près ce que vous voulez avec la souche de Queensland, et cela se transformera en or. Une chance pour Thierry Cyprès, qui ne regrettera jamais ni d'avoir eu 18 ans, ni d'avoir été dans un pré face à Queensland au bon moment...


37 ans après la naissance de Queensland IV, Edgeoy, ainsi que tous les autres, continue de faire briller la lignée de Thierry Cyprès. (APRH)


On en parle dans l'article