Newmarket - du 12/08/2020 au 14/08/2020
Tatersalls Online August Sale
Kill - du 12/08/2020 au 13/08/2020
Land Rover Sale Part 1 - Lot 1 à 276
Kill - du 12/08/2020 au 13/08/2020
Land Rover Sale 2020 Part 2 - Lot 277 à 532
Fairyhouse - du 18/08/2020 au 19/08/2020
Derby Sale
Fairyhouse - le 20/08/2020
May Store Sale
Découvertes

De Kaldoun à Saonois: la success story de père en fils

Quatre ans après Vision d'Etat, un autre fils du désormais défunt Chichicastenango nommé Saônois, le petit poucet du peloton, remporte le Prix du Jockey-Club. Il descend donc également de l'étalon miracle Kaldoun, auquel, comme ses fils et petit-fils, personne ne croient jamais, alors qu'ils gagnent toujours à la fin.

Découvertes

Chez Olivier Corbière, éleveur de Saonois (1/3) : l'homme de la terre

On boit encore du champagne au Haras de Nonant le Pin. Celui de la victoire évidemment, mais aussi celui de l'espoir. En remportant l'édition 2012 du Prix du Jockey Club, Saônois se transforme en "un signe tombé du ciel" confie Oliver Corbière, son éleveur, "un porte drapeau qui nous donne de nouvelles forces pour continuer à nous battre ". Par Lise Hallopé.

Découvertes

Chez Olivier Corbière, éleveur de Saonois (2/3) : l'histoire d'une bonne paysanne normande !

Si son nom rappelle le département de la Saône-et-Loire (71) dans le Centre, Saônoise, la mère de Saônois a vu le jour et a grandi en Normandie, chez Olivier Corbière à Nonant-le-Pin. L'homme du Haras de Nonant raconte comment est né le futur champion, en compagnie d'une poulinière désormais fameuse.

Découvertes

Chez Olivier Corbière, éleveur de Saonois (3/3) :une victoire au goût de combat anti-GDE

Il y a parfois des signes qui ne trompent pas. A l’heure où la commune de Nonant le Pin est menacée par l’implantation d’un site d’enfouissement de déchets ultimes, Olivier sait que ce haut fait d’arme sera un argument de plus face à GDE. Saônois et French Fifteen (élevé au haras voisin de la Reboursière et Montaigu) portent désormais les couleurs de toute une cause, ils sont la preuve, l’image et le symbole de la qualité de l’élevage, sur ces terres nonantaises.

Découvertes

André Collange, l'homme qui a désensibilisé Saônois

Parmi les éléments clés de la réussite du petit poucet Saônois, un homme de l'ombre est porté à la lumière par notre reporter Lise Hallopé. Il a désensibilisé le futur champion. Démonstration...

Découvertes

Le jour des grandes courses en Tunisie : Maxime Foulon gagne le Prix du Président de la République

La journée classique des courses tunisiennes du 27 mai 2012 sur l'hippodrome de Kassar Saïd à Tunis a permis au jockey français Maxime Foulon se s'imposer dans le Prix du Président de la République, la plus grande course de l'année en Tunisie, en selle sur le pur-sang arabe Borj El Amri. Ce fils de Moussoul est entrainé par...Ben Ali (!), un homonyme du tyran de sinistre mémoire dans le pays...

Découvertes

QE II Cup à Hong Kong : le nippon Rulership vers l'Arc de Triomphe ?

Courant pour la 1e fois hors de ses frontières, le japonais Rulership a pulvérisé l'opposition dont le français Chinchon dans la Queen Elisabeth II Cup à Hong Kong, le dimanche 29 avril 2012. Il était monté par le bouillonnant jockey italien Umberto Ripsoli en partance immédiate pour la France puisqu'il va monter cette année pour Mikel Delzangles.

Découvertes

L'Inde mythique: le reine In The Spotlight sacrée dans l'Invitational Cup

Avec plus d'un milliard d'habitants et la richesse de son histoire, l'Inde est un pays mythique qui a retenu son souffle le 1e week-end de mars à Bangalore où la reine In The Spotlight a remporté l'Invitational Cup, l'Arc de Triomphe local. France Sire était sur place avec caméras et appareils photos !

Découvertes

Emir's Sword 2012 : le Qatar est quand même est un drôle de pays

La rigueur des moeurs locales ne semble pas inviter à la grosse poilade. Mais le Qatar, sorti de l'inconnu depuis peu pour occuper une place diplomatique prépondérante dans le monde, est tout de même un d

Découvertes

Grand Prix de Saint-Moritz 2012 : ca fait du bien quand ça gèle !

Partout dans le monde, le gel des pistes annule les courses, sauf à Saint-Moritz, en Suisse, dans la station de ski des stars où le Grand Prix s'est disputé le dimanche 19 février sur le lac gelé, avec la victoire du jockey français Freddy di Fède. Voir aussi l'interview de Peter Schiergen sur Danedream et la fameuse course de Ski Joring avec des pur-sang...et des skis !

Découvertes

Rencontre avec Jacques Ortet, l'entraîneur de Rubi Ball : "Le cheval est très bien!"

Deux semaines après son nouvel exploit dans le Grand Prix de Pau du 23 janvier 2012, Rubi Ball, le meilleur cheval d'obstacle de France, a repris son rythme quotidien à deux pas de l'hippodrome du Béarn, dans le domaine de Sers où il est entraîné par Jacques Ortet. L'impétueux alezan brûlé de l'écurie Papot se prépare, jour après jour, à atteindre l'objectif majeur de sa carrière, qu'il a raté l'an dernier, c'est à dire le Grand Steeple-Chase de Paris qui se déroulera à la fin du printemps sur l'hippodrome à Auteuil.

Découvertes

Route des Etalons 2012 : Haras du Quesnay

Voir les étalons du Haras du Quesnay (Gold Away, Fuissé, Youmzain, Dunkerque, Mr Sidney, Kentucky Dynamite)

Découvertes

Un bébé de 6 heures : le petit frère de Full of Gold et Fuissé au Haras du Quesnay

Dans le cadre de sa couverture de la Route des Etalons, l'équipe de France Sire  a eu la chance d'être conduit par Christiane Head-Maarek dans le boxe du tout dernier âgé seulement de...8 heures, né dans la nuit du 27 au 28 janvier 2012. Tenant à peine debout, c'est un des produits les plus attendus de l'année. En effet, le "bébé" est un fils par l'étalon maison Mr Sidney (Storm Cat) de la grande poulininère (en taille et en talent) Funny Féérie.

Découvertes

Grand Prix du Maghreb 2011 à Casablanca : la réunion intégrale

Au terme d'une année historique pour la région qui a connu le printemps arabe, le Grand Prix du Maghreb qui s'est disputé le dimanche 18 décembre sur l'hippodrome de Casablanca au Maroc a revêtu une haute importance symbolique. Toute la réunion a été l'objet d'une émission spéciale en direct, avec Arnaud Poirier et Gilles Barbarin, Le Maroc a connu une grande réussite lors de cette journée de 5 courses. Ainsi le Grand Prix des Pur-Sang a été remporté par Mayar, un 3 ans élevé au Maroc par le Roi Mohammed VI, et qui a battu tous les chevaux importés d'Europe, sous l'entrainement de Joël Seyssel. Enfin, seule femelle du lot, la grise Aabir s'est envolée dans la course phare, le Grand Prix de l'Union du Maghreb Arabe, pour le compte du Dr Azzedine Sedrati.

Découvertes

Dans les écuries à étages de Hong Kong, rencontre avec Richard Gibson

Installé entraîneur pendant plus de 10 ans en France, Richard Gibson est parti à Hong Kong au printemps 2011, à la faveur de la double victoire dans la Hong Kong Vase de son pensionnaire Doctor Dino. Il fait partie des 24 professionnels privilégiés qui ont obtenu la précieuse licence de la part du Hong Kong Jockey-Club, qui régit tout concernant les courses, y compris le salaire du personnel. Titulaire de 6 victoires pendant ses deux premiers mois de compétition, Richard Gibson nous fait visiter les écuries d'entrainement de l'hippodrome de Sha Tin, d'ordinaire totalement fermées aux visiteurs. Pour combler le manque de place, les boxes sont construits sur étages !

Découvertes

Hong Kong Cup 2011 : California Memory ou la Chine aux chinois

La Chine a obtenu un succès aussi complet que rare dans la Hong Kong Cup 2011, point d'orgue de la réunion internationale sur l'hippodrome de Sha Tin le 11 décembre à Hong Kong. En effet, le cheval gris California Memory, entrainé sur place par Tony Cruz, ancien jockey vedette né à Hong Kong, a arraché la victoire sous la poigne du jeune pilote Mathew Chandwick, le 1e chinois à porter la casaque gagnante de la Cup depuis sa création. Ce triomphe a soulevé les 67.000 personnes amassé dans les immenses tribunes de 7 étages de haut. La français Cirrus des Aigles, pourtant l'un des favoris après sa victoire dans les Champion Stakes de Newmarket en Angleterre, monté par Christophe Soumillon, n'a pu conclure que 5e, victime d'un parcours au cours duquel il n'a pu s'exprimer que dans les 100 derniers mètres.

Découvertes

France Galop aux portes de la Chine : interview d'Hubert Monzat

Directeur de France Galop, Hubert Monzat a applaudi chaleureusement la victoire du français Dunaden dans le Hong Kong Vase sur l'hippodrome de Sha Tin le 11 décembre. Cela ponctuait une important d'étude en Chine pour M. Monzat, accompagné dans la délégation par Jacques Chartier pour le Cheval Français et d'un représentant du PMU. Il s'agit pour la France de se placer en tant que "modèle" pour le développement des courses en Chine, qui est attendu fébrilement par des milliers d'investisseurs depuis des années. La concurrence des autres grands pays de courses est nombreuse pour conquérir le plus grand marché du monde. Hubert Monzat livre des détails sur son voyage et le plan d'action en cours.

Découvertes

Hong Kong Vase 2011 : Dunaden conquérant des nouveaux mondes

Le tour du monde du galop a fait sa dernière étape à Hong Kong sur l'hippodrome de Sha Tin. Dans le Vase, Dunaden a ponctué un long voyage, après avoir couvert la France de gloire dans la Melbourne Cup en Australie. Petit français venu des réclamers, le pensionnaire de Mikel Delzangles a quitté Chantilly il y a 3 mois. Associé à l'australien Craig Williams, ce cheval élevé au Haras de Maulepaire dans la Sarthe, vendu 1500 € foal à Deauville, a aligné son 3e Gr.1 consécutif et porté son compte à banque à 4 millions d'euros de gains !

Découvertes

Cirrus des Aigles : dernier travail avant la Hong Kong Cup 2011

Cirrus des Aigles est arrivé à Hong Kong. Né dans la Manche, élevé par Yvon Lelimousin, ancien directeur des pistes de Chantilly, d'où son suffixe des Aigles, le fils du très obscur Even Top est l'actuel porte drapeau français. 12 ans après Jim and Tonic, Cirrus des Aigles est un nouveau roturier national parvenu à grimper dans l'élite du pur-sang mondial. Il vient de frapper un grand coup de sabot dans la coupe aux aristocrates en gagnant les Champion Stakes à Ascot, son 1e Gr.1. Sous l'oeil attentionné de sa patronne Corine Barande Barbe, Cirrus des Aigles effectue son dernier travail sur la piste de Sha Tin à Hong Kong, le vendredi 9 décembre, 2 jours avant "the big event", la Hong Kong Cup 2011.

Découvertes

Happy Valley, l'incroyable hippodrome au coeur de Hong-Kong!

Dans le monde, il y a un endroit où il est inimaginable qu'on puisse faire courir des chevaux. C'est à Hong Kong, surtout sur... l'incroyable hippodrome d'Happy Valley. Ville état qui ne dort jamais, minuscule territoire peuplé de 6 millions d'habitants, l'un des plus dense du monde, Hong Kong abrite au milieu de la forêt de buildings qui grapillent chaque mince espace de son île montagneuse, un champ de course féérique.

Découvertes

Alain de Royer-Dupré à Hong-Kong : "J'ai pensé venir m'installer ici"

Entraineur classique de Chantilly, mentor des chevaux du Prince Aga Khan depuis près de 30 ans, Alain de Roger-Dupré a fait le déplacement à Hong Kong en décembre 2011, pour y présenter son poulain de 3 ans Vadamar, lors de la journée internationale, sur l'hippodrome de Sha Tin le 11 décembre. Rencontré sur l'incroyable site d'Happy Valley, le mercredi 8 décembre lors du challenge international des jockeys, Alain de Royer-Dupré révèle qu'il a failli venir s'installer entraineur à Hong Kong. "J'y ai pensé sérieusement à un certain moment de ma carrière, car il faut savoir découvrir des choses nouvelles dans la vie."

Découvertes

Never on Sunday, nouvel étalon au Haras de Grandcamp (61)

Gagnant de Gr.1 en France, Never on Sunday revient en Normandie pour débuter sa carrière d'étalon au Haras de Grandcamp en 2012. Né d'une mère par Kendor, acquis yearling en août à Deauville par Jean-Claude Rouget, Never On Sunday a été précoce: invaincu en 2 sorties à 2 ans. Gagnant de Listed, puis de Gr.3 à Longchamp à 3 ans, il remporte ensuite le Prix d'Ispahan, Gr.1 sur 1850 m. Spécialiste des distances intermédiaires, il dispute le grand match européen sur 2000 m à Ascot, les Princes's of Wales (Gr.1). Never On Sunday conclut 3e dans la foulée de Vision d'Etat et du favori Tartan Bearer, mais devant le champion du genre Twice Over. Parti aux Etats-Unis, pour finir notamment 2e d'un Gr.1 en Floride derrière Court Vision, le vainqueur de la Breeders'Cup Mile 2011, Never On Sunday revient en France chez Eric Lhermite au Haras de Grandcamp à Trun dans l'Orne. Il effectue sa 1e saison de monte en 2012, au tarif de 3000 € poulain vivant.

Découvertes

Fasig Tipton : le secret des ventes d'élevage dans le Kentucky (USA)

Aussitôt la clôture de la réunion de la Breeders' Cup à Louisville dans le Kentucky, le plus grand état d'élevage aux Etats-Unis mais aussi du monde, lance une série de ventes aux enchères pour les poulinières et les foals. Deux agences se font concurrence dans la ville de Lexington, autour de laquelle s'étendent tous les haras les plus célèbres.

Découvertes

Alec Head explique les ventes de Keeneland

Début novembre à Lexington dans le Kentucky, dans la foulée de Fasig Tipton, Keeneland prend le relais pour un marathon de 13 jours de ventes qui met en scène plus de 5000 chevaux ! Keeneland, dont le ring se situe juste à côté de l'hippodrome du même nom, est l'organisme historique des ventes aux Etats-Unis. Le monde entier se réunit autour des championnes dans cet établissement démesuré. Un des premiers étrangers à y faire régulièrement son "marché" depuis 50 ans, Alec Head explique l'intérêt des ventes de Keeneland.

Découvertes

L'homme au blouson magique : " Je suis le plus grand fan d'Olivier Peslier ! "

Celui qui est sans doute le plus grand fan d'Olivier Peslier habite aux Etats-Unis. Garry Cottrell ne manque pas une grande réunion de course depuis 17 ans et il arbore fièrement un trophée surprenant : son blouson magique. " je voulais collectionner les autographes des jockeys mais je ne savais pas où les ranger. L'idée m'est venu de faire signer mes stars sur mon blouson." Des dizaines de signatures les plus prestigieuses se bousculent donc sur son drôle d'habit. Au moment de la rencontre, il récoltait d'ailleurs la signature de JP O'Brien, 18 ans, juste après son succès dans la Breeders'Cup Turf avec St Nicholas Abbey. De façon assez étonnante, l'autographe dont il est le plus fier n'est pas celui d'une légende américaine comme Bill Shoemaker ou Laffitt Pincay Jr. " Mon jockey préféré, et de loin, est Olivier Peslier ! C'est un génie, je l'adore lui et sa façon de monter. J'ai eu sa signature après Goldikova en 2010. " Encore un qui a pleuré un peu plus tard...