Demain : Lexington, Kentucky
July Selected Horses of Racing Age
Fairyhouse - du 14/07/2020 au 15/07/2020
Derby Sale
Fairyhouse - le 16/07/2020
May Store Sale
Deauville - du 20/07/2020 au 21/07/2020
Vente d'Eté
Newmarket - le 24/07/2020
Tattersalls Ireland Goresbridge Breeze Up

Evasive's First étalon à Grandcamp en 2016 : lire l'interview de Samuel Blanchard

08/07/2015 - Mercato
Le courtier Samuel Blanchard, propriétaire d'Evasive, le nouvel étalon à la mode a récemment annoncé l'arrivée du premier fils étalon d'Evasive. Il s'agit ni plus ni moins d'Evasive's First né et élevé au Haras de Grandcamp et gagnant du Gr. 3 Prix des Chênes l'an passé à l'âge de 2 ans, Evasive's First sera l'un des deux nouveaux étalons d'Eric Lhermite en 2016 avec Dabirsim. Lire l'interview de Samuel Blanchard.
Evasive's First ici âgé de 4 jours au Haras de Grandcamp
 
" Comme son nom l’indique Evasive’s First est le premier né des foals d’Evasive. Il avait déjà fait la une au moment de sa naissance. Son histoire commençait même avant puisque sa mère était une jument de Monsieur Seroul, elle s’appelle Zalia, c’était une jument très estimée. Elle avait eu un problème à 2 ans et son entourage avait décidé de la courir à réclamer à Avignon. Eric Lhermite m’avait téléphoné pour l’acheter puisque il s’agissait d’une fille d’Oasis Dream  ayant couru à 8.000€ à réclamer. L’histoire d’Evasive’s First a donc commencé en 2010 avec l’achat de sa mère.
 
Monsieur Seroul se rappelait très bien de cette jument, elle était prometteuse. Il a donc acheté son premier produit yearling aux ventes Osarus de La Teste. Le cheval a toujours montré énormément de qualité. En mars 2014, Monsieur Seroul m’avait demandé de venir avec lui un samedi matin pour voir le cheval faire un gazon. Il avait travaillé avec une très bonne jument qui s’appelle Elusive Pearl et il avait été très impressionnant ce jour là. Depuis 2014, nous avions toujours pensé avoir un top cheval. Les éleveurs se sont renseignés ce qui a permis à Evasive de faire une bonne saison 2014 puisqu’il avait sailli 85 juments non pas sur les résultats des produits mais sur les bruits d’entrainement. Evasive’s First y a donc beaucoup contribué. C’est donc un cheval pour lequel j’ai beaucoup d’estime.
 
Puissant dès l'âge de 2 ans, Evasive's First remporte ici le Prix des Chênes avec Franck Blondel ©APRH
 
Il a ensuite eu cette carrière même s’il a débuté un peu trop tôt à mon goût dès le mois d’avril de ses 2 ans. Les 1000m de Borelly se sont avérés beaucoup trop courts. Ce qui fait que ses deux défaites sont finalement sur des courses pièges, le poulain était enfermé, ce parcours ne lui convenait pas. Il restait ensuite sur 4 victoires consécutives dès qu’il a couru dans d’autres circonstances.
 
Ce qui m’a plu ce sont ses lignes. Quand on regarde son avant dernière course, sa victoire dans le Prix des Jouvenceaux et des Jouvencelles Listed, il y a battu Ameenah, une brillante gagnante du Prix Miesque et l’une des bonnes pouliches derrière Ervedya à 2 ans. On a donc vu qu’il avait le potentiel pour le haut niveau au vue de sa victoire dans le Prix des Chênes (Gr. 3). Quand il a placé une accélération fulgurante, Evasive’s First a montré tout son potentiel.
 
Suite à cette course, il a eu un petit souci, un tout début de tendinite. Il a été soigné. Le cheval était en ultime phase de préparation quand il devait faire sa rentrée annoncée au mois d’août à Deauville. Il y a malgré tout eu une nouvelle petite alerte qui nécessitait des soins. Il y a environ 10 jours, Monsieur Seroul m’a appelé, un pour me tenir au courant et pour me consulter quant à l’avenir du cheval. Je lui ai alors plutôt conseillé de la mettre à la reproduction. Il envisageait même de le castrer je lui ai dit surtout pas ça ! Puis nous nous sommes mis d’accord sur un montant. Ce n’était pas forcément ce que j’imaginais mais nous nous sommes mis d’accord. C’est lui qui m’a appelé parce qu’il ne souhaite pas conserver des étalons. J’ai aussi le père d’Evasive’s First, je connais donc très bien le cheval. Il a pensé en priorité à moi et a conservé des droits de saillies sur le cheval.
 
Un autre élément m’a motivé pour rentrer Evasive’s First. Les éleveurs ayant utilisé son père Evasive à 3.000€ la saillie m’ont tous dit « il est passé à 6.000€, on ne peut plus y aller, ce n’est pas notre budget ». Ces éleveurs en question utilisent ce genre de saillies pour exploiter et non pas pour faire des chevaux de ventes. Beaucoup ont basculé sur Zanzibari au Haras de Grandcamp puisqu’il était dans cette gamme de prix. Zanzibari a lui aussi de très bons résultats. Son prix de saillie va peut-être évolué. Une opportunité de complémentarité des prix de saillie s’est donc présentée pour rentrer un tel cheval. Le prix de saillie d’Evasive’s First n’est encore définitif mais devrait se fixer autour de 3.000€. La politique d’Eric Lhermite est de fabriquer des 2 ans. Nous travaillons ensemble sur cette dynamique. C’était l’opportunité et la bonne année pour le rentrer étalon ainsi que le bon moment.
 
Cette année, Evasive a sailli 172 juments et je pense qu’au moins 140 à 150 juments sont pleines. Les dernières poulinières saillies sont testées en ce moment.
 
Evasive’s First ressemble à son père mais avec moins de taille c’est-à-dire qu’il a 5 cm de moins qu’Evasive et ce dernier toise 1,68m. Evasive’s First est un alezan avec une petite étoile. Il a beaucoup de force, est très trapu et très épais. Quand il avait 2 ans au rond de présentation, on avait l’impression qu’il y avait un 3 ans au milieu des autres, c’était assez impressionnant."
 
©APRH